Close

Centre R-Révolution santé : pour se refaire une santé

Nos modes de vie influent sur bon nombre de maladies chroniques. Pour aider chacun à modifier durablement ses habitudes et à vieillir dans les meilleures conditions possibles, le Groupe Fontalvie a ouvert en septembre 2014 à Montpellier R-Révolution Santé un centre pilote d’Optimisation Santé reposant sur un concept de la médecine des 4P :  une médecine préventive (elle influe sur le mode de vie), participative (chacun devient acteur de sa santé), personnalisée (chaque être est différent) et prédictive (qui tient compte du potentiel génétique).

Les problèmes de stress, de dépression et d’anxiété au travail ne sont pas nouveaux et ils touchent 15,8% de la population européenne active (1). En France, selon l’enquête de l’institut Think pour Great Place to Work publiée le 7 janvier 2015 (2), "près d'un salarié sur deux (48%) se dit ainsi confronté à des situations de burn-out ou à des niveaux de stress très importants pour lui-même ou pour des proches". Selon cette étude, 17% des salariés se disent potentiellement en burn-out, soit une hausse de 5% par rapport à une étude menée en 2012 qui estimait à 12% de la population active française, un cadre sur cinq (3), "en risque élevé de burn-out". Une tendance à la hausse alarmante qui mérite de prendre le sujet au sérieux.

Alors qu’une trentaine de parlementaires veulent inscrire l’épuisement professionnel au tableau des maladies professionnelles, le centre pilote R-Révolution Santé de Montpellier, spécialisé dans la prévention santé, apporte d’ores et déjà des réponses à cette maladie de civilisation qui implique une triple souffrance : intellectuelle, émotionnelle et physique.

R-Révolution Santé, Centre d’Optimisation santé

Créé par le Groupe Fontalvie qui a plus de 25 ans dans le secteur de la santé, R-Révolution Santé est le 1er Centre d’Optimisation Santé en France, qui prend en compte les habitudes de vie et permet à chacun d’être acteur de sa santé au moyen de thérapies non médicamenteuses, en travaillant sur cinq domaines : l’activité physique, la nutrition, le sommeil, les émotions et la mémoire.
Conçu pour prendre soin de soi, le centre, dont le design contemporain est signé par Jean-Paul Meyran pour l’architecture, Karl Petit pour l’architecture intérieure et Amélie Baudin pour la direction artistique, accueille les "actients" sur quatre niveaux hauts en couleur. Un concept qui s'appuie sur diverses études scientifiques et sur l’apport de spécialistes (médecins, chercheurs…) pour le monter et lui donner du contenu. Ici, la prise en charge des clients repose sur l’établissement d’évaluations individuelles fondées sur cinq éléments clés : la cognition, les émotions, l’activité physique, la nutrition, le sommeil. Dans un premier temps, quatre entretiens de 45 minutes chacun sont réalisés avec un psychologue (motivation, objectifs), un kiné (profil fonctionnel), un diététicien-nutritionniste et, plus curieusement, une esthéticienne (profil biotypologique corps et visage), histoire de prendre le pouls de la personne et de comprendre son mode de vie… "Tout est validé scientifiquement et présente un intérêt", insiste la responsable du centre.

Accompagnés et conseillés de manière personnalisée, les actients disposent d’une infrastructure complète qui répond à tous les besoins de notre époque : un institut dédié à la forme et à la détente, un restaurant alimentation santé plaisir, des ateliers d’activités physiques variés et accessibles à tous, un plateau d’entrainement doté de matériel haut de gamme, un espace aquatique et un SPA de qualité. L’équipe de coaches santé est composée de kinés, professeurs d’éducation physique, psychologues, diététiciens- nutritionnistes, esthéticiennes, ostéopathes, sophrologue, etc.

Pour donner vie à cette médecine nouvelle génération, le centre a investi un bâtiment de plus de 3 000 m2 entièrement dédié au bien-être. Toute prise en charge commence par un bilan de santé très complet, à partir de 250 euros. La cognition, les émotions, l’activité physique, la nutrition et le sommeil sont évalués avec précision par une équipe transdisciplinaire de professionnels de la santé. Ces derniers proposent ensuite un plan d’action santé sur-mesure. L’abonnement mensuel quant à lui est à partir de 70 euros.

Prévenir l’épuisement professionnel dans les entreprises

La santé d’une entreprise dépend de la santé de ses salariés…Il est donc essentiel de prévenir les cas d’épuisement, et de les anticiper afin de les éviter ! Chacun, au niveau individuel, peut agir sur son burn-out, tout comme l’entreprise peut agir pour ses salariés.

L’équipe transdisciplinaire de R-Révolution santé propose des stages spécifiques destinés à des salariés, des cadres ou dirigeants d’entreprise, permettant de savoir identifier les symptômes du burn-out, et de les prévenir au moyen de thérapies non médicamenteuses (Activité physique, sommeil, détente, alimentation, gestion des émotions…).
Le format des stages « Burn-out : Retrouver l’équilibre» s’adapte aux possibilités des entreprises (de 3 à 5 jours, groupés ou répartis sur différentes périodes). Reposant sur la dynamique de groupe, des ateliers pratiques et pragmatiques, animés par des professionnels de santé, ces stages permettent de retrouver un équilibre de vie satisfaisant.

Mieux se connaître pour envisager son travail plus sereinement

Préserver un équilibre entre sa vie professionnelle et privée, avoir une bonne hygiène de vie et de travail, être attentif à son cadre de vie dans et hors milieu professionnel, mieux connaitre ses rythmes circadiens pour savoir se reposer, etc., voici quelques-unes des thématiques abordées à R- Révolution Santé.

En théorie, cela peut paraître une évidence de prendre soin de soi, mais dans un contexte économique tendu, ces bonnes résolutions passent de plus en plus souvent à la trappe. Pris dans l’engrenage de leur « To do list », de nombreux actifs ne parviennent plus à déconnecter et à faire la part des choses. Des symptômes peuvent apparaitre: anxiété, insomnies, perte d’énergie, difficultés de concentration … R-Révolution santé s’attache à apporter des solutions personnalisées.

Des ateliers-discussion animés par des professionnels spécialisés dans le traitement du burn-out (médecins, psychologues…) permettent à chacun d’y voir plus clair et de mettre ensuite en pratique les conseils des spécialistes sur le terrain.

De l’activité physique pour évacuer les tensions, des soins relaxants et détoxifiants au sein de notre institut pour apprendre à se détendre, des menus alimentation santé avec des aliments spécifiquement sélectionnés pour leurs vertus "anti-stress" sont à la disposition des stagiaires. Encadrés et coachés par des médecins, des nutritionnistes, enseignants en activités physiques, masseurs kinésithérapeutes, et par des professionnels du bien-être et de la détente : un programme sur mesure ainsi qu’un suivi personnalisé sont déterminés avec chacun des participants.
L’approche globale permet à chacun d’identifier les risques d’épuisement professionnel et d’effectuer un bilan du mode de vie pour prévenir les symptômes du burn-out et éviter l’engrenage qui mène à la dépression.

Le docteur Desplan, fondateur du concept, insiste sur la notion essentielle de plaisir : "Les patients sont plus enclins à modifier leurs habitudes de vie s’ils y trouvent un bénéfice immédiat." Desplan n’en est pas à son coup d’essai en termes d’innovation santé. Il y a 20 ans, avec son groupe Fontalvie, il révolutionnait la pneumologie en réhabilitant l’exercice physique pour les insuffisants respiratoires. Le groupe Fontalvie a été contacté par plusieurs Villes en France qui s’intéressent de près au concept. Par ailleurs, un centre de groupe Fontalvie d'envergure devrait voir le jour à Marrakech en ce début d'année 2015. 

Enfin du bon sens dans le monde de la santé !

(1) Eurostat : Work and Health in the EU, a statistical portrait – 2004
(2) Enquête de l’institut Think pour Great Place to Work menée en ligne du 7 au 14 octobre 2014 auprès d’un échantillon de 1000 salariés français
(3) D’après une étude réalisée par un cabinet de prévention des risques au travail, (Technologia en septembre 2012)