Close

Zigoneshi: le temps du dialogue !

zigoneshi
Ces 23, 26, 27 et 28 ctobre 2015, venez retrouver vos racines auprès des sages Kogis, ces Indiens qui sont l’un des derniers peuples pré-colombiens à préserver un mode de vie ancestral en harmonie complète avec leur environnement dans la Sierra Nevada (Colombie). Ce peuple est aujourd’hui menacé par les pressions que notre modernité impose à leurs terres et à leur biodiversité. C'est en croisant des expertises singulières, en interrogeant les paradigmes et les postures associées, en osant l’exploration de nouveaux processus de travail, et en s’ouvrant aux regards de ceux que notre modernité appelle les peuples autochtones, que les dialogues d'octobre, à travers conférences et spectacles, permettront de partager les témoignages et les images d'un nouveau dialogue.
 
Il est temps d’installer un dialogue entre nos sociétés modernes en quête de sens qui détruisent inlassablement les ressources naturelles, et leur civilisation précolombienne menacée d'extinction. Il est urgent de trouver un équilibre tous ensemble. Notre époque en mutation nous confronte à l'urgente nécessité d'écrire une nouvelle page de l'histoire humaine, dont les principes Kogis, fondés sur le lien au vivant, peuvent être une formidable source d'inspiration.
 
"Les kogis vivent en harmonie profonde avec la nature dans laquelle ils sont totalement immergés. Leur culture se nourrit d’une haute spiritualité. Pour eux, écologie et spiritualité sont une seule et même chose... Là où nous nous agitons frénétiquement dressés par la religion du progrès, les Kogis « pensent » le monde, se parlent et sont à l’écoute de leurs sages, les Mamus, conduisent avec leurs enfants un processus éducatif dont nous n’avons plus la moindre idée. Nous emmagasinons des savoirs ; ils apprennent à connaître les choses de la vie."
Jean-Marie PELT
 
La rencontre avec « d’autres » façons de penser le monde et ses réalités, dont certaines sociétés racines sont porteuses, peuvent nous éclairer et ouvrir nos regards, sur les paradoxes et les voies de transformations possibles de nos sociétés modernes vers un développement humain durable. Les Kogis, peuple millénaire, ont beaucoup à nous dire sur nos ambitions actuelles : Management, coopération, environnement, pédagogie, etc et les principes Kogis, fondés sur le lien au vivant, peuvent être une formidable source d’inspiration permettant de trouver un équilibre.
 
"Dans le monde de l’aide humanitaire, il n’est pas rare que des organisations bien intentionnées décident de la manière de « faire le bien » de certaines populations, sans vraiment être à l’écoute des souhaits et besoins réels des bénéficiaires potentiels. Le décalage entre les programmes d’aide et les aspirations des populations locales est parfois considérable… Il faut laisser l’autre être autre et se dépouiller de soi pour aller vers l’autre, dans l’écoute et la bienveillance."
Matthieu RICARD - Extrait de son ouvrage – Plaidoyer pour l’Altruisme
 
Zigoneshi, l'autre voyage
 
Trois représentants Kogis parcourront 8000km pour venir à notre rencontre, engager un dialogue et partager avec nous les enseignements d’équilibre, de respect et de vivre ensemble de leur sagesse millénaire, à travers plusieurs conférences et un spectacle. Entre octobre 2015 et octobre 2016, avec la participation des Kogis, ce dialogue se construira par le biais de multiples voyages : voyage par le dialogue et la musique, voyage par la traversée, voyage par l’échange et le partage, voyage des idées…
 
 
Le 23 Octobre à 20h30, à Carquefou, ce sera une occasion rare de participer à une soirée d'échange, de dialogue avec trois indiens Kogis, venus partager avec nous leur sagesse millénaire et nous aider à avancer vers une société plus harmonieuse, plus consciente : une rencontre qui peut ouvrir de nouvelles pistes de réflexions. 
 
Les bénéfices de cette soirée seront consacrés au rachat et à la restitution de terres ancestrales aux Indiens Kogis. En vous inscrivant vous participez directement à la préservation d'une culture millénaire.
 
Réservation (Entrée : 20 €)
Lieu : Théâtre de la Fleuriaye - 30 Boulevard Ampère - 44470 Carquefou
 
Autres Rendez-vous
 
- Spectacle Zigoneshi le 26 octobre de 19h30 à 23h au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris
 
 
C'est un spectacle caritatif à travers un voyage par le dialogue et la musique en présence de trois Indiens Kogis, à la cité de la musique. Concert de Philippe Fournier Chef de l’Orchestre Symphonique de Lyon et 8 musiciens
Lieu : Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris - 221 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris - 75019 Paris
 
- Conférence ZIGONESHI  le 27 octobre de 19h30 à 22h30 à Lille (59)
Lieu : Université Catholique de Lille - 60 Boulevard Vauban - 59800 Lille
 
- Conférence ZIGONESHI le 28 octobre de 20h30 à 23h à Strasbourg (67)
Lieu : Cité de la Musique et de la Danse - 1 place Dauphine - 67076 Strasbourg
 
Pour tout renseignement, contactez : b.delcourt[at]tchendukua.com
 
Le porteur du projet : l'association Tchendukua - Ici et ailleurs
 
Depuis 1997, l’association réunit celles et ceux qui souhaitent préserver un mode d’existence basé sur le respect de la nature, des autres et la recherche de l’équilibre. Un des objectifs principaux de l’association est de restituer leurs territoires aux Indiens Kogis et d’en préserver l’environnement naturel.
Plus de 1200 hectares ont été restituées à près de 60 familles, soit environ 400 personnes. Ainsi, la communauté peut se réinstaller sur des terres cultivables, recréer des villages, poursuivre ses traditions, veiller à l’équilibre de la nature, en mettant en place, avec l’association, un processus de préservation/ reconstitution de la biodiversité, basé sur les savoir-faire et les connaissances spécifiques.
 
Les indiens Kogis
 
Au nombre de 12 000 personnes, riche de 4000 ans d’histoire, la société des Kogis a gardé une relation intime avec le vivant, dont les principes, fondent son organisation sociale et politique. Repliés dans les hautes vallées de la Sierra Nevada de Santa Marta, massif montagneux en bordure de mer, les Kogis tentent de préserver l’équilibre de la terre, dont ils se considèrent les gardiens.