Close

Est-il encore temps de sauver les fonds marins ?

L'info vient de tomber : les députés européens, réunis en session plénière à Strasbourg aujourd'hui, ont répondu non à l'issue d'un vote serré. Les défenseurs des océans espéraient que les élus iraient au-delà du compromis de règlement laborieusement négocié au sein de la commission pêche du Parlement en novembre. Cela a échoué.

La pêche des 54 espèces définies comme profondes par la Commission européenne reste de toute façon soumise à des quotas. Les principaux poissons visés par les flottilles de professionnels dans les eaux de l'Union européenne (lingue bleue, dorade rose notamment) vont continuer à être proposés sur les étals des poissonneries.  Comment vont réagir les consommateurs face à cette décision ? Après tout, c'est à nous de déplacer ce débat dans nos démarches quotidiennes d'achats... Une mutation des comportements à mettre en oeuvre. Certaines grandes enseignes (Lire articles du monde.fr : Casino, Carrefour) ont déjà pris partie en supprimant la vente de certains poissons.

==> Lire article complet du monde.fr/planète

 


Pétition : 24 heures pour sauver les fonds marins

Une nouvelle campagne vient d'être lancée sur le site de Pétitions Citoyennes d'Avaaz : STOP à la destruction industrielle des océans profonds ! De plus, la bande dessinée de Pénélope Bagieu contre la pêche en eaux profondes semble avoir créé la mobilisation de l'opinion. Du coup, la pétition demandant l'interdiction de ce type de pêche connaît un succès fulgurant. 

Les créatures étonnantes qui vivent dans les océans profonds sont systématiquement détruites par d’immenses filets de pêche qui attrapent et rasent tout sur leur passage. Mais le Parlement européen peut voter de façon à protéger l'un des habitats les plus précieux au monde.

Les lobbies de la pêche, notamment français, tentent de saboter le projet d'interdiction des méthodes de pêche les plus destructrices dans l'Atlantique Nord-Est et les députés européens ont besoin de l'appui de l'opinion publique pour leur barrer le passage. Et s'il y avait une union internationale pour assurer que l‘écosystème fragile des profondeurs obtienne l’aide dont il a besoin ? 

À la veille du vote au Parlement européen sur le chalutage en eaux profondes, la bataille fait rage entre les défenseurs de la pêche hauturière et les ONG environnementalistes qui militent depuis des années pour la conservation des océans profonds. Demain, mardi 10 décembre, les députés européens peuvent voter l’interdiction des méthodes de pêche les plus destructrices dans l'Atlantique Nord-Est.

Les océans profonds forment le plus grand habitat de la planète. Ils regorgent de toutes sortes de formes de vie uniques, y compris des éponges anciennes et des coraux multimillénaires. Mais les chalutiers profonds les détruisent en traînant des filets géants et lestés, fixés à des câbles et des panneaux d'acier de plus de deux tonnes chacun. Tout cela pour capturer un petit nombre de poissons à faible valeur commerciale. Cela équivaut à abattre une forêt pour attraper quelques écureuils... 

À partir des années 1990, l’épuisement des stocks halieutiques du plateau continental, conséquence de la surpêche, a poussé les professionnels à aller toujours plus loin, à pêcher toujours plus profond. Avec les conséquences dramatiques que l’on sait : destruction d’écosystèmes fragiles (coraux, éponges géantes, etc.), prélèvements massifs d’espèces éminemment vulnérables car leur croissance est lente et leur taux de fécondité faible, absence de sélectivité des prises, etc. 

Plus de 300 scientifiques se sont unis pour dire STOP à cette destruction aveugle et coûteuse, qui est subventionnée par l'argent des contribuables. Mais les entreprises de pêche ont gagné des appuis politiques pour s'opposer à ces mesures bénéfiques pour tous. Certains députés disent que nous pourrions perdre cette bataille s'ils ne sont pas mandatés publiquement pour s’opposer aux lobbies.

Pouvons-nous leur donner ce dont ils ont besoin avant ce vote historique ? Pouvons-nous nous élever pour assurer la protection de l'un des plus incroyables environnements océaniques du monde ?

Une pétition a été lancée sur le nouveau Site de Pétitions Citoyennes d’Avaaz. 

A propos d'Avaaz.org

Les Pétitions citoyennes d’Avaaz renforcent les moyens de l’action de la société civile à travers des outils online qui aident à construire le monde que nous voulons. Il s’agit d’une nouvelle plateforme web qui donne aux personnes du monde entier le pouvoir de lancer et gagner des campagnes aux niveaux local, national et international.

Le Site de Pétitions citoyennes est mis à disposition de tous par Avaaz, le plus grand mouvement cyberactiviste au monde, qui vise à ce que les politiques portées par les citoyens deviennent une prise de décision. Chaque semaine, des millions de personnes du monde entier agissent avec Avaaz sur des questions urgentes, de la corruption à la pauvreté en passant par les conflits et le changement climatique. www.avaaz.org

Photo ©2002 MBARI

 - Lire Article Que choisir.com 
- Lire Article sur Pénélope Bagieu sur terrafemina.com