Close

Finance verte : investir son épargne dans la forêt

François Siegel, éditeur de la revue Wedemain nous parle d’une finance différente qui propose d’investir son épargne dans le reboisement des forêts, une finance "plus amicale", en quelques sortes.

La finance verte permet d’investir dans des projets écologiquement utiles. En plaçant son argent sur un « Livret Arbre », chez Forest Finance par exemple, vos économies serviront à planter des arbres au Panama, sur d’anciennes surfaces forestières ravagées par l’élevage intensif ou appauvries par la monoculture.

Cette idée a démarré quand un jeune allemand, Harry Assemmacher, à l’époque en charge d’une ONG environnementale décide en 1995 d’investir 1.000 euros dans trois hectares au Panama. En 2005, il décide d’en faire une entreprise qui aujourd’hui gère 10.000 hectares de forêts au Panama, mais aussi en Colombie, au Pérou et au Vietnam, pour le compte de 15.000 clients.

La demande de bois mondiale est telle que les forêts sont devenues un placement spéculatif. Cette demande pourrait augmenter de 70% d’ci 2020 prédit la Banque mondiale.

Une démarche certifiée

Chez Forest Finance, on s’efforce de planter des forêts mixtes, avec des dizaines d’essences locales comme l’acajou, le cèdre épineux, l’amarillo, le zapatero… La démarche de Forest Finance est certifiée par le label Forest Stewardship Council, crée en 1993 pour améliorer la qualité des sols et préserver la biodiversité.

Pour Harry Assemmacher, Forest Finance est au-dessus de tout soupçon, les terres vendues sont interdites à la spéculation, et à terme les forêts basculeront dans une fondation. Les investisseurs sont prévenus, ils n’achèteront uniquement que de la forêt. Pas question donc de rêver d’y construire sa maison. Enfin, 10% des bénéfices de Forest Finance sont consacrés à l’amélioration des conditions de vie de ses 700 employés, via la formation, l’accès à des mutuelles, ou au microcrédit.

Une rentabilité à long terme

Les arbres sont un placement qui peut s’avérer rentable à condition de se montrer patient et de savoir attendre dix ans minimum. Pour 360 euros investis, le prix du Livret Arbre, on peut espérer réaliser entre 1.000 et 4.000 euros de bénéfices. Soit des rendements de 4% à 10% par an.

Forest Finance a ouvert une antenne française en 2014 et compte déjà une centaine de clients ! Il y a encore du chemin à faire pour rattraper nos voisins outre-Rhin, mais ce qui est sûr c’est que le monde prend conscience que la forêt est un investissement très rentable. C’est d’ailleurs en Chine que l'on plante le plus d’arbres sur la planète.

ÉCOUTER L’ÉMISSION disponible jusqu'au 25/12/2016 
(Source : France info - 9 juillet 2014)

Pays les plus touchés par la déforestation à travers le monde (Évolution de 1990 à 2005) :
1) Le Honduras : -37%
2) Le Nigeria : -36%
3) Les Philippines : -32%
4) Le Benin : -31%
5) Le Ghana : -28%
6) L’Indonésie : -26%
7) Le Nepal et la Corée du Nord : -25%
9) L’Equateur : -22%
10) Et pour finir Haiti : -22%
Les données présentées proviennent de Google Earth layer on deforestation, créé par David Tryse, qui tire ses informations du World Resources Institute et de Greenpeace

Photo : image de déforestation au Brésil