Climat

COP 24 :Climat & Gilets jaunes, même combat - Episode 3

COP 24 climat

Un Youtubeur à la COP24 : cinq vidéos pour raconter et déborder les négociations climat - Episode 3

 
Dimanche 2 décembre s’ouvrait la 24e conférence pour le climat (COP24) et avec elle l’espoir que les Etats puissent trouver un accord ambitieux, capable de maintenir le réchauffement en dessous de la barre des +1,5°C. L’équipe de Partager c’est sympa a entendu ce message et a décidé de se rendre sur place pour proposer au plus grand nombre de mieux comprendre les enjeux en reportant ce qu’il s’y trame ! Une vidéo par semaine, au cœur de l'action, relayée par UP’. Episode 3.
 
Déjà un mois que le mouvement social des gilets jaunes bouleverse l’actualité politique française. Nous pouvons les regarder consternés ou se joindre à leurs revendications. Pour l’équipe de Partager c’est sympa, leur cri est celui de la justice. Cette même justice que tous les pays du monde demandent quand on parle de transition énergétique. Nous ne pouvons pas demander aux plus pauvres de financer cette transition. Alors quelles solutions pour une transition juste ?
 
La première vidéo de notre saga montrait que peu de choses avaient bougés entre la COP23 et la COP24. De fait, rien qu’en 2017, les émissions liées aux énergies fossiles ont augmenté de 2,7%... Les mesures ne sont pas suffisantes et sont prises le plus souvent au détriment du mode de vie et des besoins des plus précaires. C’est d’ailleurs le message principal porté par la Pologne dans cette COP24. Le charbon est nuisible pour le climat et la population, mais nous ne pouvons pas l’arrêter comme ça.
 
Nous devons donc créer une transition juste dans le monde qui ne mette personne sur le carreau ni ne pointe systématiquement des populations qui vivent comme elles peuvent. C’est bien ce que le mouvement des Gilets jaunes raconte dans ses revendications :  je ne peux pas m'occuper de la fin du monde, si je suis préoccupé par la fin du mois. L’argent pour la transition existe chez les plus aisés, ne serait-ce que dans les paradis fiscaux, et ce n’est certainement pas aux plus précaires de débourser le leur alors qu’ils ne représentent quasiment rien dans les émissions mondiales.
 
La dernière marche pour le climat ce samedi 8 décembre a prouvé que des centaines de milliers de personnes étaient prêtes à mettre en place ce projet de société, il n’y a plus qu’à le porter au cœur des décisions politiques et économiques.
 
 
Avec le soutien du Centre national du cinéma et de l’image animée - CNC TALENT et la Guerrilla Foundation.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

 

 

Articles en relation
Un sol commun -Lutter, habiter, penser

Un Sol commun : Lutter, habiter, penser de Marin Schaffner – Edition Wildproject – Collection « Le monde qui vient », 10 mai 2019 – 200 Pages   Cet ouvrage résume une décennie d’écologie, vingt...

De nouveaux défis pour l'écologie politique

De nouveaux défis pour l'écologie politique d’Alain Coulombel – Editions Utopia, février 2019 – 256 Pages   Jamais les préoccupations écologiques n'ont été aussi présentes dans les esprits, jamais les...

Haut Conseil pour le Climat : ça s'organise !

Le 27 novembre dernier, le Président de la République installait le Haut Conseil pour le climat. Composé de douze membres scientifiques, économistes, ingénieurs, et experts, il est chargé d’apporter un...