Close

Eco partage : Food Swap = mes légumes contre ta pâtisserie

Si l'homme a toujours pratiqué le troc alimentaire, cette forme de commerce avait à priori disparu de nos habitudes mais sur la ligne de l'économie du partage, du troc sur tout et des nourritures partagées, le Food Swap (troc alimentaire) revient en force dans plusieurs pays.

food-swap2Cette pratique est en plein essor au Royaume-Uni, au Canada et aux Etats-Unis : pays pionniers en termes de consommation collaborative, de « villes comestibles », de new deal alimentaire .... Les premiers adeptes à avoir relancé le troc viennent de Brooklyn, ce sont désormais 125 groupes qui existent et propagent ce mode de commerce.

Ce troc alimentaire est le résultat de la conjugaison de plusieurs facteurs : les peurs des consommateurs vis à vis de l'industrie agroalimentaire , le boom de l'économie du partage, et les tendances made in local, «Home Made». Dans le cadre de ce troc on s'échange des légumes du jardin contre une pâtisserie maison, des œufs de poules de ferme contre des sushis, etc.

Les «swappers» (troqueurs) organisent leurs rencontres avec le site Food Swap Network. Chaque événement réunit en moyenne 40 participants. Aucune transaction d'argent, de la nourriture contre de la nourriture, et rien d'autre.

En fait c'est ce que font beaucoup de personnes entre voisins de manière informelle et spontanée. Le site trocalimentaire.com propose ce type de service sur internet. Par exemple, en ce moment à Paris on peut s'échanger des confitures maisons ou encore des échantillons de thé. Et cela touche tous les domaines y compris le jardin : j'adore l'idée d'échanger ses plantes, ses idées verdoyantes !

A noter que le Food Swap permet de limiter les déchets, d'économiser de l'argent et de rassembler les gens autour de la nourriture. Si vous souhaitez « goûter » ce petit commerce d'hyper proximité et convivialité, il existe un groupe en France référencé sur le site Food Swap Network. C'est d'ailleurs l'unique groupe en France localisé à Jonzac en Charente Maritime... A quand les autres régions et Paris ? 

Maryline Passini, Blog Proâme - Mai 2013