Close

AgroTechnoPôle: Création d'une structure d'innovation inédite pour l'agriculture européenne

agrotechnopole
Un centre d'ambition européenne autour de la mobilité, de la robotique, de la sécurité, des intrants et du numérique va voir le jour en Région Auvergne-Rhône-Alpes : l'AgroTechnoPôle. Le projet vise à créer un pôle dédié à l'innovation en matière d'agroéquipements et d'agriculture numérique à visibilité européenne. Structurant les liens entre tous les acteurs aux échelles nationale et internationale, il vise à accélérer et réussir les innovations en favorisant la créativité et en s’assurant de leur adéquation avec les objectifs de productivité et de leur conformité avec les exigences sociales et environnementales.
 
En décembre dernier, la COP21 a permis d’accorder l’ensemble des pays sur un diagnostic et des objectifs environnementaux clairs et exigeants auxquels l’agriculture doit contribuer, en particulier sur les émissions de gaz à effet de serre. Les perspectives mondiales de ressource en eau imposent de changer les pratiques rapidement et d’agir pour la transition agroécologique. La surface des terres agricoles continue de diminuer (1). Et pourtant dans ce contexte toujours plus contraignant, l’agriculture doit poursuivre son objectif de nourrir 9 milliards de personnes en 2050, ce qui conduirait à augmenter la production agricole de 40 à 70%.
 
Pour relever ce défi, l’agriculture doit réussir les changements indispensables, c’est-à-dire repenser ses pratiques en intégrant des solutions technologiques innovantes, en développant les compétences correspondantes et en facilitant leur diffusion. C’est dans cet état d’esprit de réforme et de conquête que des acteurs de la recherche, de l’innovation et de l’agriculture de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, se sont réunis autour du projet de dimension européenne AgroTechnoPôle.

L'AgroTechnoPôle

L’AgroTechnoPôle, porté par la recherche et l’enseignement (Irstea, Université Blaise Pascal, Laboratoire d’Excellence IMobS3, Institut Pascal, LIMOS, VetAgroSup), le pôle de compétitivité ViaMéca et encouragé par les partenaires industriels (Michelin, Limagrain) veut créer un écosystème d’innovation pour les agroéquipements et l’agriculture numérique. 
 
L’AgroTechnoPôle répond à des besoins identifiés et mis en exergue récemment : 
• Besoin d’une structure rassemblant essai, expertise et recherche pour le secteur des agroéquipements (2),
• Besoin d’une rupture robotique et numérique dans les agroéquipements pour la transition agroécologique (3),
• Besoin de lieux où réunir chercheurs, entreprises innovantes et équipementiers pour apporter ensemble des réponses aux défis posés, avec la mise en œuvre des nouvelles technologies en agriculture et permettre ainsi l’innovation.
 
Concrètement le projet d’AgroTechnoPôle repose sur :
 
1 - Un centre européen pour la recherche, sur un bouquet thématique d'excellence : mobilité, robotique, sécurité, intrants (fertilisation/semis) et agriculture numérique.
Coordonné par Irstea, en collaboration avec ses partenaires académiques proches : Institut Pascal, LIMOS dans le cadre notamment du Laboratoire d’excellence IMobS3.

LIRE AUSSI DANS UP' : Agriculture bio : des robots pour en finir avec les herbicides ?

2 – Une plateforme d’innovation PRINSYP (PRoduction et INtégration de SYstèmes intelligents et Performants) à l’initiative de ViaMéca et soutenue par la Région.
En mobilisant les synergies entre les laboratoires de recherche et sociétés innovantes, cette plateforme d’innovation (test, prototype) participera à l’accélération du développement de nouvelles solutions d’ingénierie et de produits au service du secteur industriel européen demandeur. Elle permettra également de qualifier les performances des solutions robotisées et informatisées dans des conditions réelles et reproductibles de terrain. Elle pourra s’étendre aux véhicules utilisés dans d’autres secteurs d’activité pour des déplacements en milieux non structurés (engins forestiers et industriels, véhicules de sécurité civile, notamment). Une participation active de PRINSYP aux travaux de normalisation européens complètera son offre.
 
3 - Un AgroTechnoCampus avec la création d’un bouquet original de modules de formations initiale et continue répondant aux nouveaux besoins autour des technologies pour l’agriculture.
Porté par l’Académie de Clermont-Ferrand (enseignement secondaire et supérieur) et les acteurs de l’enseignement agricole (lycées agricoles, écoles d’ingénieurs), il comprendra la mise en place de parcours internationaux en lien avec des partenaires européens (Allemagne, Italie, Espagne).
 

Au coeur d'un réseau d'innovation

L’AgroTechnoPôle se veut le cœur d’un réseau d’innovation dans le secteur des agroéquipements sur les points forts revendiqués. Il apportera ainsi ses connaissances et ses équipements de référence européenne aux plateformes d’expérimentation et de démonstration régionales qui verront le jour sur le territoire national. Il pourra apporter aussi son concours aux living-labs (Laboratoires d’Innovation Territoriaux sur les systèmes agricoles) en cours de construction, intégrant les agriculteurs et l’ensemble des parties intéressées.
 
Le projet d’un montant de 5 M€, sollicitera ses moyens auprès du contrat de redynamisation du site de défense de Varennes-sur-Allier, de la stratégie de spécialisation intelligente de la Région, des programmes d’investissement d’avenir, notamment le projet d’I-Site CAP2025 qui sera redéposé en septembre prochain par l’Université de Clermont Auvergne avec ses partenaires académiques et du secteur économique, et sur les projets scientifiques portés par l’AgroTechnoPôle en tant que tel.
 
Dispositif unique en Europe, l’AgroTechnoPôle s’appuie sur un collectif de 150 personnes, chercheurs, enseignants/chercheurs, ingénieurs, techniciens issus des différents organismes partenaires, prêts dès aujourd’hui à développer des projets.

Calendrier de développement

En 2016
• Création de la nouvelle plateforme PRINSYP pour l’innovation avec le lancement sur le site de Montoldre (Allier) de nouvelles infrastructures pour tester les performances de systèmes robotisés.
• Mise en place de l’offre de formation continue avec la proposition de premiers modules originaux.
 
En 2017
• Développement de la formation initiale avec la création de parcours « Multi composantes » inter établissements. Des cursus inédits comme « Mécatronique & Agronomie » seront proposés en partenariat avec les écoles d’ingénieurs clermontoises. Ces formations seront ouvertes à des étudiants provenant de cursus « sciences pour l’ingénieur » comme agronomique.
• Inauguration de l’AgroTechnoPôle et de la plateforme PRINSYP.

LIRE AUSSI DANS UP' : L’agriculture est-elle en crise alors que le bio pourrait nourrir 9 milliards d’humains en 2050 ? 

Pour réussir le projet d’une agriculture française triplement performante dans le domaine environnemental, économique et social, les moyens de recherche, d’innovation et de développements associés doivent être mobilisés. La création de ce pôle à dimension européenne donnera-t-il des moyens structurés et solides aux ambitions françaises de devenir le chef de file européen de l’agriculture de demain ?
 
(1)  En France, la diminution des terres agricoles est d’un département tous les dix ans
(2)  Mission sur les agroéquipements (Rapport Bournigal) remis en 2014 aux ministres en charge de l’Agriculture, de l’Industrie et de la Recherche
(3)  Mission « Agriculture Innovation 2025 » (Rapport Bournigal, Houllier, Lecouvey, Pringuet) remis en 2015 aux ministres en charge de l’agriculture, de l’enseignement supérieur et la recherche et du numérique.