Close

24 heures de méditation pour la Terre

méditation terre
Le 1er novembre 2015, dès 8 heures du matin, heure de Paris (CET), des millions de femmes et d'hommes, adultes et enfants, toutes traditions confondues, dans tous les pays du monde, participeront aux 24 heures de Méditation pour la Terre. Une mobilisation des consciences pour soutenir les dirigeants des 196 pays qui se retrouveront à Paris en décembre 2015, pour s'entendre sur un accord mondial à même de faire face aux dérèglements climatiques. A l'aude de la COP 21, une communion pour créer ensemble une conscience planétaire pour rappeler à tous que la terre est sacrée.
 
Cette méditation pour la Terre prendra la forme d'un "sit-in-pacifique planétaire", avec les célébrations et prières propres à chaque communauté spirituelle et laïque et à chaque personne. 2 260 communautés témoigneront ainsi de leurs engagements personnels à contribuer à la retauration de notre "maison commune". Inutile d'être croyant pour participer à cet événement. Il suffit seulement de croire que quand des humains s'unissent pacifiquement, ensemble ils ont un pouvoir immense.
Une initiative qui s’inscrit dans la continuité du Sommet des consciences, du Débat citoyen planétaire sur le climat et l’énergie et d’Alternatiba, le Village mondial des alternatives. 
24 grands témoins, garants de traditions, dont Nicolas Hulot (sous réserve), expliqueront en quoi leur chemin spirituel, converge en ce qui concerne le respect de notre terre. Ils commenteront et donneront le départ de ces méditations : le philosophe Edgar Morin, le cheikh Khaled Bentounes, le défenseur des océans Paul Watson, la chamane russe Véra Sazhina, le spationaute Jean-François Clervoy ou encore Phakyab Rinpoché, abbé du monastère bouddhiste d’Ashi et disciple du dalaï-lama. Ce dernier fera d’ailleurs don de sa présence en vidéo, tout comme Amma, grande figure spirituelle hindoue.
 
Des iles du Pacifique à la côte ouest des Amériques, chaque événement sera retransmis en direct sur internet et au cinéma le Grand Rex à Paris, heure par heure, au fur-et-à-mesure des célébrations de tous les pays participants.
De grands solistes et des artistes internationaux ponctueront les interventions et proposeront leurs créations : concerts, films, chants sacrés,... Des personnalités présentes au Grand Rex parleront de leurs propres engagements. Des messages de tous les pays seront présents.
 
 
Ce projet est coordonné par la Fondation Hommes de Parole, organisatrice des Congrès Mondiaux des Imams et Rabbins pour la Paix ; Terre du Ciel, qui organise des forums et séminaires autour des grandes thématiques spirituelles et sociétales et Artisans de Paix, lieux de retraite où l'on enseigne à ceux qui veulent devenir acteur de la transition.
L'argent collecté financera la venue des intervenants, la location de la salle ainsi que les frais techniques, et quelques frais de communication. Tous les dons donnent droit à une déduction fiscale de 66%. Un reçu vous sera adressé sur demande.
 
Du constat du Manifeste des Convivialistes
 
Jamais l’humanité n’a disposé d’autant de ressources matérielles et de compétences techniques et scientifiques. Prise dans sa globalité, elle est riche et puissante comme personne dans les siècles passés n’aurait pu l’imaginer. Rien ne prouve qu’elle en soit plus heureuse. Mais nul ne désire revenir en arrière, car chacun sent bien que de plus en plus de potentialités nouvelles d’accomplissement personnel et collectif s’ouvrent chaque jour.
Pourtant, à l’inverse, personne non plus ne peut croire que cette accumulation de puissance puisse se poursuivre indéfiniment, telle quelle, dans une logique de progrès technique inchangée, sans se retourner contre elle-même et sans menacer la survie physique et morale de l’humanité. Les premières menaces qui nous assaillent sont d’ordre matériel, technique, écologique et économique. Des menaces entropiques. Mais nous sommes beaucoup plus impuissants à ne serait-ce qu’imaginer des réponses au second type de menaces. Aux menaces d’ordre moral et politique. À ces menaces qu’on pourrait qualifier d’anthropiques.
 
Le constat est donc là : l’humanité a su accomplir des progrès techniques et scientifiques foudroyants, mais elle reste toujours aussi impuissante à résoudre son problème essentiel : comment gérer la rivalité et la violence entre les êtres humains ? Comment les inciter à coopérer tout en leur permettant de s’opposer sans se massacrer ? Comment faire obstacle à l’accumulation de la puissance, désormais illimitée et potentiellement auto-destructrice, sur les hommes et sur la nature ? Si elle ne sait pas répondre rapidement à cette question, l’humanité disparaîtra. Alors que toutes les conditions matérielles sont réunies pour qu’elle prospère, pour autant qu’on prenne définitivement conscience de leur finitude. (Extrait du Manifeste convivialiste)
 
Une prière collective pour sauver l'humanité ?
 
L’intelligence et le pouvoir d’adaptation sont devenus des caractéristiques humaines parce que nous avons dû survivre dans des climats instables. Dans un très long papier paru dans Mediapart en mars 2015, le journaliste faisait la démonstration, via les travaux du physicien finlandais Matti Pitkanen, que la vie consciente est influencée par les champs magnétiques interplanétaires et interstellaires. L’avancée des recherches de Pitkanen arivant à penser que les micro-ondes et les ondes radio jouent un rôle important dans le bio-contrôle, dans l’homéostasie et dans les interactions mentales à distance.
 
Pitkanen suggère que, d’une certaine manière, le système corps/esprit fonctionne comme un bio-ordinateur quantique, dirigeant le couplage des mécanismes de verrouillage moléculaire. Il semble évident qu’en état de méditation profonde, lorsque les ondes des rythmes alpha et thêta parcourent le cerveau entier, il devient possible que l’être humain et la planète entrent en résonance. Peut-être que la planète communique avec nous par le langage premier des fréquences... 
 
Par ailleurs, de 1999 à 2011, Matthieu Ricard a collaboré avec le Mind and Life Institute, une organisation fondée en 1990 par le neurobiologiste Francisco Varela (1946 -2001) et Adam Engle, sous l'impulsion du dalaï-lama pour développer les échanges entre la science et le bouddhisme. Matthieu Ricard a participé, en tant que chercheur et cobaye, à des expériences visant à mesurer les différentes modifications du cerveau lors de six méditations spécifiques : la concentration sur un seul point, l'amour altruiste combiné à la compassion, la présence ouverte, la visualisation d'images mentales, l'imperturbabilité et la pleine conscience. Ces recherches, auxquelles prenaient part des "méditants" débutants, ont montré que la méditation en général, et celle sur l'amour altruiste en particulier, entraîne une augmentation considérable des ondes gamma dans le cerveau. Ce qui a pour effet de booster l'activité de cet organe, ces ondes jouant un rôle-clé dans la communication entre les neurones et les différentes aires cérébrales.
 
Une énergie d’intentions mentales pouvant fonctionner comme une fenêtre variable de transmission/réception dans l’échange d’informations. Espérons que nous prendrons tous conscience de ceci avant que notre technologie et nos abus ne conduisent la planète si loin de son fonctionnement normal que la trajectoire de l’évolution humaine ne soit modifiée à jamais. 
 
Le Grand Rex - 1, boulevard Poissonnière - 75002 Paris
www.24earth.org / Tél : 03 85 60 40 39