Transition écologique et énergétique

Signature de la convention du programme de service civique « transition énergétique, climat et biodiversité »

Transition écologique

Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie et Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, ont signé mardi 24 février une déclaration d’engagement portant création de 15 000 places de service civique pour les jeunes dans le secteur de l’environnement.

Le Président de la République François Hollande a annoncé lors de sa conférence de presse du 5 février dernier vouloir "élargir le service civique", et à ce titre pouvoir proposer à terme à plus de 150 000 jeunes de bénéficier de ce dispositif.
C’est dans ce contexte que Ségolène Royal et Patrick Kanner ont signé avec François Chérèque, président de l’Agence du Service Civique, Gérard Mestrallet, administrateur de FACE et Marie Trellu-Kane, Présidente d’Unis-Cité, la convention du programme de Service Civique "transition énergétique, climat & biodiversité". Une transition énergétique présentée par le ministère de l'Ecologie comme "le passage d'une société fondée sur la consommation abondante d'énergies fossiles, à une société plus sobre et plus écologique". C'est un nouveau modèle à inventer : plus juste, porteur d'emplois et d'activités économiques. Dans le cadre de ce programme, les jeunes pourront travailler dans trois chantiers : "mobilisation territoriale pour la transition énergétique", "mobilisation autour du climat" et "préservation de la biodiversité et des paysages". 

Celle-ci permettra à 15 000 jeunes de se voir proposer des missions dans ce domaine "si propice à l’engagement des jeunes", comme l’a rappelé le Ministre de la Ville : "Chaque volontaire sera un ambassadeur de la transition énergétique", a souhaité la Ministre en charge de l’Ecologie Ségolène Royal, exprimant son attachement au dispositif Service Civique, "qui dit notre volonté commune de donner à chaque jeune une chance de se trouver".
Patrick Kanner s’est également félicité de cette première signature, énonçant son souhait de mettre en place des conventions de ce type "dans tous les périmètres ministériels, pour répondre au fort désir d’engagement des jeunes".

Parmi les 15 000 missions créées, 5 000 le seront avec l’aide de la Fondation Agir contre l’exclusion, qui regroupe de grands groupes français et d’Unis-Cité, association pionnière du Service Civique en France.

 

Articles en relation
Le coût des catastrophes climatiques explose

Les pertes économiques directes dues aux catastrophes climatiques enregistrées au cours des vingt dernières années ont été 2,5 fois plus élevées que durant la période 1978-1997, a indiqué l'ONU dans un...

Le vivant comme boussole

Des marches pour le climat, des pétitions massives pour appeler à l’action politique, des tribunes qui pleuvent pour mobiliser un sursaut définitif... jusqu’aux artistes – bientôt aussi atterrés que les...

Plus d'articles
Alerte climatique : qui va nous sauver du drame annoncé ?
Un peu plus, un peu moins… La stratégie cynique de l’administration américaine sur le climat
9 pays sur 180 seulement respectent leurs engagements climatiques
Une note interne révèle l’impréparation de l’ONU face aux migrations climatiques qui s’annoncent
Comment le Medef européen veut secrètement saboter les objectifs climatiques
Des documents révèlent que, depuis les années 80, les pétroliers ont massacré le climat en toute connaissance de cause