Transition écologique et énergétique

Signature de la convention du programme de service civique « transition énergétique, climat et biodiversité »

Transition écologique

Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie et Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, ont signé mardi 24 février une déclaration d’engagement portant création de 15 000 places de service civique pour les jeunes dans le secteur de l’environnement.

Le Président de la République François Hollande a annoncé lors de sa conférence de presse du 5 février dernier vouloir "élargir le service civique", et à ce titre pouvoir proposer à terme à plus de 150 000 jeunes de bénéficier de ce dispositif.
C’est dans ce contexte que Ségolène Royal et Patrick Kanner ont signé avec François Chérèque, président de l’Agence du Service Civique, Gérard Mestrallet, administrateur de FACE et Marie Trellu-Kane, Présidente d’Unis-Cité, la convention du programme de Service Civique "transition énergétique, climat & biodiversité". Une transition énergétique présentée par le ministère de l'Ecologie comme "le passage d'une société fondée sur la consommation abondante d'énergies fossiles, à une société plus sobre et plus écologique". C'est un nouveau modèle à inventer : plus juste, porteur d'emplois et d'activités économiques. Dans le cadre de ce programme, les jeunes pourront travailler dans trois chantiers : "mobilisation territoriale pour la transition énergétique", "mobilisation autour du climat" et "préservation de la biodiversité et des paysages". 

Celle-ci permettra à 15 000 jeunes de se voir proposer des missions dans ce domaine "si propice à l’engagement des jeunes", comme l’a rappelé le Ministre de la Ville : "Chaque volontaire sera un ambassadeur de la transition énergétique", a souhaité la Ministre en charge de l’Ecologie Ségolène Royal, exprimant son attachement au dispositif Service Civique, "qui dit notre volonté commune de donner à chaque jeune une chance de se trouver".
Patrick Kanner s’est également félicité de cette première signature, énonçant son souhait de mettre en place des conventions de ce type "dans tous les périmètres ministériels, pour répondre au fort désir d’engagement des jeunes".

Parmi les 15 000 missions créées, 5 000 le seront avec l’aide de la Fondation Agir contre l’exclusion, qui regroupe de grands groupes français et d’Unis-Cité, association pionnière du Service Civique en France.

 

Articles en relation
Une banque pour le climat

  Pour mener la guerre climatique, il faut de l’argent, et beaucoup d’argent. Où le trouver ? Dans la poche des populations, citoyens déjà en large détresse économique, ou peuples menacés de la fin de...

Mettre en oeuvre les transitions énergétiques

Mettre en œuvre les transitions énergétiques - Enjeux et stratégie opérationnelle d'une gestion intégrative de Jacques de Gerlache – Editions Dunod, Février 2019 - 288 Pages   Gaz à effet de serre,...

Climat : les citoyens entrent en rébellion

Dans la crise climatique, il est un phénomène étrange : la pusillanimité, si ce n’est la défection des États. Alors que tous les voyants de la planète sont au rouge vif et que les opinions publiques du...