Close

Se chauffer gratuitement, c'est possible !

radiateur Q Rad
On sait que, en utilisant la chaleur dégagée par les processeurs des serveurs des data centers, nous pourrions chauffer des habitations. Le marché du numérique ne cessant de croître, pourquoi ne pas utiliser la chaleur dégagée par ces serveurs pour se chauffer ?
 
C'est exactement l'idée d'une jeune entreprise française, Qarnot Computing, qui à partir de l'idée "Le data center dépense beaucoup d’argent et d’énergie pour refroidir ses machines. Chez eux, les gens dépensent beaucoup d’argent et d’énergie pour avoir du chauffage" a créé un radiateur numérique à inertie intelligent et connecté pouvant être utilisé par les entreprises pour le traitement des calculs informatiques complexes et qui est capable de chauffer une pièce allant de 14 à 28 m². Son nom : Q. Rad.
 
Le Q.Rad ressemble à un radiateur design avec un câble le reliant à Internet et qui loge la puissance de calcul de quatre gros ordinateurs. Cette puissance de calcul, Carnot Computing la vend à une entreprise, à un prix inférieur à celui d’un data center classique. Pour l’habitant, rien ne change dans l’usage. Quand il règle le thermostat du radiateur qui est silencieux, le serveur s’adapte. 
 
 
D’une qualité supérieure aux convecteurs et panneaux rayonnants électriques, le Q.Rad se vante de produire une chaleur douce dont la température se règle grâce à son thermostat ou depuis un smartphone. Sa consommation électrique est mesurée par un compteur intégré et est remboursée automatiquement à l’habitant. Le Q. Rad a déjà fait ses preuves puisqu'il est déjà en service depuis 2014 et chauffe gratuitement plusieurs centaines de foyers tout en permettant à des studios d’animation 3D et instituts de recherche d’externaliser leurs calculs ou par l’activité informatique de banques (notamment la BNP Paribas), et de compagnies d’assurance. 
Comme il n'est pas nécessaire de se chauffer toute l’année, et partout, Qarnot sélectionne des sites de déploiement adaptés dans des secteurs qui ont besoin de chauffage en permanence, par exemple pour maintenir de l’eau à température, dans l’industrie ou l’agriculture afin de garantir à ses clients la disponibilité de la puissance de calcul sur l’année. 
Les Q.Rad sont remplacés tous les 3 à 5 ans afin de suivre la hausse des performances nécessaires à la croissance des différents data centers.
 
Avec ses 3.775 centres de données ou data centers dans le monde dont 136 en France,  le nombre de « mega data centers » est amené à exploser pour représenter 70 % des installations de ce type qui seront construites en 2018, selon le rapport annuel 2015 de Greenpeace : « Près de 80 % de la population adulte mondiale sera connectée à l’Internet en 2020 et le nombre total de terminaux connectés représentera deux fois celui de la population globale en 2018 ».
 
Data Center
 
Paul Benoît, dirigeant de Qarnot Computing, nous explique en vidéo pourquoi le radiateur Q.Rad est intéressant aussi bien pour les entreprises que les habitants.
 
 
Une solution écologique vers un internet plus écoresponsable, en appliquant la réflexion des systèmes collaboratifs, si chers à la communauté Internet, à la gestion de l’énergie à travers l’informatique. Mais cette technologie ne sera pas envisagée pour une utilisation privée avant 2017. Pour le moment, le radiateur Q.Rad est donc limité à des installations groupées dans un même bâtiment (pour un minimum de 20 radiateurs par immeuble). Qarnot Computing a d’ailleurs signé un contrat d’installation pour des logements sociaux avec la Ville de Paris, qui permettra d’équiper 100 logements avec ce système de chauffage innovant. Au total, courant 2015, 350 radiateurs numériques auraient été installés par l’entreprise.