Transition écologique et énergétique

L’Essec signe un partenariat avec le ministère de l’Environnement en faveur de la transition énergétique

transition écologique
En septembre 2016 était inauguré l’incubateur de la GreenTech Verte avec pour ambition de faire émerger des produits et services facilitant la transition écologique et énergétique. L’ESSEC Business School et le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer ont signé ce mardi 31 janvier une convention de partenariat pour accompagner l’incubateur.
 
Le Ministère et L'Essec Business School ont signé ce mardi 31 janvier une convention de partenariat à l'occasion du Workshop #HackUrba dans les locaux du Numa. Ce partenariat sera porté opérationnellement par Julien Morel (directeur de l'incubateur Essec Ventures), Viviane de Beaufort (Directrice des Women Essec programmes), et par Matthieu Humbersot (Responsable de l'incubateur Green Tech verte - campus Ponts et Chaussées).

GreenTech Verte, le premier incubateur de start-ups écologiques créé par l’Etat pour la transition écologique et énergétique

Inauguré le 8 septembre dernier par Ségolène Royal à l'Ecole nationale des ponts et chaussées, l’incubateur de la GreenTech Verte (1) a pour ambition de faire émerger des produits et services facilitant la transition écologique et énergétique, en essayant de développer des pistes pour éviter les dépenses écologiques trop coûteuses et sensibiliser les Français à leur environnement.
Les projets numériques innovants relèvent les défis de huit secteurs clés. La valeur ajoutée de l’incubateur « GreenTech verte » sera aussi de développer des synergies et des passerelles pour créer un écosystème dynamique, maillant l’ensemble du territoire français. Le but du partenariat avec l’ESSEC est de fournir un continuum d’outils d’accompagnement et de financement adaptés à chaque entreprise sélectionnée.
 
« A ce jour, nous accompagnons plus de 100 startups engagées pour la transition écologique. Pour leur permettre de créer les emplois verts de demain, nous avons besoin de partenaires reconnus et capables de leur apporter l'expertise entrepreneuriale dont ils ont besoin » a déclaré Matthieu Humbersot, Responsable de l’incubateur Green Tech verte.

L’ESSEC, école pionnière dans l’accompagnement de l’entrepreneuriat en France

L’ESSEC est reconnue comme pionnière dans l’accompagnement de l’entrepreneuriat en France. En 2000 l’école ouvre ESSEC Ventures, le premier incubateur étudiant, à Cergy. Suivront la pépinière à La Défense et la création d’un fonds d’amorçage pour les startups. Aujourd’hui, ESSEC Ventures est largement reconnu pour ses résultats (385 entreprises accompagnées, 72% taux de pérennité à 5 ans, 3 M€ gérés par le fonds d’amorçage), son expertise et le vaste écosystème entrepreneurial développé dans le temps. Les programmes Women ESSEC portent l’expertise en matière de gender, entrepreneuriat au féminin et ESS.
 
« L'ESSEC a un ADN entrepreneurial. Les filières d’excellence bâties au sein d'ESSEC Ventures sont complétées par une approche transversale sur l'Entrepreneuriat Au Féminin et l'ESS ou l'ESSEC dispose d'une légitimité toute particulière. Fortes de ces atouts, il était naturel que le Centre d'excellence Entrepreneurship ESSEC participe à la dynamique collective de l'incubateur GreenTech verte du Ministère du Développement Durable. » déclare Viviane de Beaufort, Directrice des Women ESSEC programmes.

Un partenariat visant le partage de l’excellence

Dans le cadre de sa stratégie sectorielle visant la valorisation de ses filières d’excellences, l’ESSEC apportera à ce partenariat son expertise en matière d’entrepreneuriat à travers un plan d’accompagnement qui inclut des conférences thématiques (droit et fiscalité, ESS) et des ateliers d’experts (stratégie de communication et relations presse, réseaux sociaux, fonds d’amorçage et levée de fonds et la participation à des jurys). L’ESSEC complétera ainsi le portfolio de compétences nécessaire aux startups de la Greentech pour se développer.
Une collaboration est également prévue autour du dispositif des « chèques conseil » qui pourront être mobilisés par les startups. Les organismes du réseau scientifique et technique du ministère de l'environnement qui le souhaitent pourront intégrer le dispositif de l’ESSEC et participer à la montée en compétence de quelques porteurs de projets sur leurs sujets d'expertise.
 
 
(1)    Impulsée par Ségolène Royal, l'initiative Green Tech verte accompagne 106 projets d'entreprise en faveur de la transition écologique, sélectionnés lors de 2 appels à projets "jeunes pousses", d'un concours école et de hackathons, en leur permettant de rejoindre l'un de ses incubateurs. Les projets retenus reçoivent un double accompagnement entrepreneurial et environnemental. http://www.developpement-durable.gouv.fr/Greentech-verte.html
 
 
 

 

Articles en relation
Vers un carburant solaire à base de CO2 !

Publiée le 18 septembre dernier dans la très sérieuse revue « Geosciences », sous le titre, « Le budget-carbone et la trajectoire pour limiter le réchauffement climatique mondial à 1,5 degré », une...