Transition écologique et énergétique

Première mondiale : production d’ETBE entièrement renouvelable

biocarburants
Global Bioenergies annonce aujourd’hui avoir produit de l’ETBE entièrement renouvelable pour la première fois de l’histoire, et ouvre ainsi une nouvelle voie pour l’incorporation d’une plus grande proportion de biocarburants dans l’essence. 
 
L'incorporation dans l’essence des biocarburants traditionnels est limitée par les normes du fait de leurs propriétés physiques et chimiques : par exemple la norme française limite la proportion d’éthanol à 5% dans le SP95 et le SP98 et à 10% dans le SP95-E10.
Ce type de limitation se rencontre dans la plupart des Etats dans le monde, et est usuellement dénommé « mur de mélange ». Franchir ce « mur de mélange » devient nécessaire de façon à permettre aux biocarburants de prendre une place plus importante à l’avenir. Le développement de la production des biocarburants en France répond à l'objectif prioritaire de lutte contre la pollution de l'air. En outre, il offre de nouveaux débouchés pour les productions agricoles et contribue à la réduction de la facture énergétique de la France.
 
Global Bioenergies offre aujourd'hui un nouveau moyen de franchir ce mur de mélange sous la forme de l’ETBE entièrement renouvelable.
Traditionnellement, L’ETBE (ethyl-tert-butyl-ether) partiellement renouvelable s'obtient en combinant une molécule d’éthanol renouvelable avec une molécule d’isobutène fossile, suivant un procédé simple et éprouvé,  produit à partir de blé et de betteraves, incorporable dans le supercarburant sans plomb sous forme d'Ethyl Tertio Butyl Ether (ETBE).
Il sert comme additif dans l’essence - jusqu’à 23% - et le marché mondial de ce produit est aujourd’hui de plus de 3 millions de tonnes par an, soit plus de 2 milliards d’euros.
 
La nouveauté consiste ici à utiliser ce même procédé pour combiner l’éthanol renouvelable à de l’isobutène lui aussi renouvelable, obtenu par la technologie de Global Bioenergies. Cet ETBE entièrement renouvelable permettra d’incorporer 2,7 fois plus d’énergie renouvelable dans l’essence que les biocarburants traditionnels, et permettra aussi de réduire encore les émissions atmosphériques de gaz à effet de serre.
"Les carburants tels que le SP95 ou le SP98 sont des cocktails constitués de plusieurs types d’essences avec des caractéristiques différentes. Offrir de nouveaux biocarburants avec des caractéristiques proches de celles des essences permettra d’incorporer plus d’énergie renouvelable, tout en respectant les normes est vigueur. Il est essentiel de nous préparer à l’épuisement des ressources fossiles et de réduire dès maintenant la quantité de gaz à effet de serre libérée dans l’atmosphère. " déclare Bernard Chaud, Directeur de la stratégie industrielle de Global Bioenergies, dans un communiqué.
 
Daniela Pufky-Heinrich, Chef de Projet à l’institut Fraunhofer CBP, précise : "Nous avons utilisé de l’éthanol fermentaire commercial et de l’isobutène renouvelable produit par Global Bioenergies, lequel s’avère correspondre parfaitement aux spécifications requises pour cette réaction. Nous sommes fiers d’avoir été sélectionnés pour réaliser ce premier lot d’ETBE 100% renouvelable, qui pourrait changer la donne dans le domaine des carburants. "
 
Cette première production d’ETBE entièrement renouvelable a été réalisée avec le concours financier du ministère fédéral allemand de l’éducation et de la recherche (BMBF). Une action en corrélation avec la demande faite le 25 janvier dernier par les producteurs allemands et français à la Commission européenne de maintenir des objectifs d’incorporation obligatoire des biocarburants de première génération dans la directive sur les énergies renouvelables post-2020.
 
Global Bioenergies est l’une des rares sociétés au monde et la seule en Europe à développer un procédé de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation. La société s’est focalisée dans un premier temps sur la fabrication biologique d’isobutène, une des plus importantes briques élémentaires de la pétrochimie qui peut être convertie en carburants, plastiques, verre organique et élastomères. Global Bioenergies continue d’améliorer les performances de son procédé, mène des essais sur son unité pilote, a démarré les opérations de son démonstrateur industriel en Allemagne et prépare la première usine de pleine taille au travers d’une Joint-Venture avec Cristal Union nommée IBN-One. La société a également répliqué ce premier succès au propylène et au butadiène, deux autres molécules de la famille des oléfines gazeuses qui constituent le coeur de l’industrie pétrochimique.
 
Philippe Marlière, co-fondateur et partenaire de Global Bioenergies, ajoute : "La conversion en ETBE totalement renouvelable vient compléter nos précédents succès concernant la conversion d’isobutène renouvelable en produits chimiques, en matériaux et en isooctane-carburant. Cette multiplicité d’applications valide la stratégie qui nous a conduits à viser l'isobutène comme coeur de cible dès la fondation de notre entreprise, et renforce celle-ci dans sa stratégie innovante pour réformer l'énergétique globale."
 
Réformer... à condition que la Commission européenne revienne sur sa décision en décembre dernier de freiner le recours aux agrocarburants d'ici 2030. A suivre.
 
 
 

 

Articles en relation
Vers un carburant solaire à base de CO2 !

Publiée le 18 septembre dernier dans la très sérieuse revue « Geosciences », sous le titre, « Le budget-carbone et la trajectoire pour limiter le réchauffement climatique mondial à 1,5 degré », une...

Start-up : pas facile de changer le monde !

Bruno Martinaud vient de sortir la nouvelle édition de son manuel à l’usage du parfait startuper : « start-up, précis à l’usage de ceux qui veulent changer le monde … et parfois réussissent ! ». Un guide très...