Transition écologique et énergétique

Des emplois pour un avenir vert

semaine verte développement durable
La transition verte, nous en avons tous parlé, mais sommes-nous prêts à la mettre en œuvre ? Depuis l’accord de Paris sur le climat, suivi du paquet « économie circulaire », les objectifs sont en place dans l’Union européenne : il s’agit de mettre le cap sur un environnement, une économie et une société plus écologiques, mais encore devons-nous disposer des compétences nécessaires.
 
 
La Semaine verte, le plus grand événement annuel de l’UE sur la politique environnementale, qui a débuté ce 29 mai – jusqu’au 2 juin - mettra en lumière les lacunes en matière de compétences et les perspectives d’emploi dans l’économie circulaire émergente. C'est le rendez-vous annuel pour parler et débattre de la politique environnementale européenne. Organisée par la direction générale de la Commission européenne en charge de l'environnement, cet événement clé dans le calendrier de la politique environnementale attire des décideurs politiques, des écologistes influents, des parties prenantes et d'autres parties intéressées venues de toute l'Europe et du reste du monde.
L'édition 2017 de la Semaine verte se tient sous le thème « Des emplois verts pour un avenir plus vert ». Elle sera axée sur l'étude des mécanismes mis en œuvre par les politiques environnementales de l'UE pour créer des emplois verts et contribuer à une croissance économique, durable et socialement responsable au sein de l'UE. Outre une conférence de haut niveau qui se tiendra à Bruxelles, le programme prévoit une série d'événements et d'activités partenaires organisés aux quatre coins de l'Europe.
 
Le Sommet des emplois verts sera le point fort de la semaine. Il se tiendra le mardi et le mercredi et comptera avec la présence du vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis, du commissaire chargé de l’environnement, Karmenu Vella, et de la commissaire chargée de l’emploi, Marianne Thyssen, ainsi que de chefs d’entreprises vertes.
 
On s’interrogera sur le rôle que doivent jouer les décideurs politiques, les partenaires sociaux et les entreprises pour que les gens disposent des compétences nécessaires à la mise en place d’une économie plus verte. Le sommet sera également marqué par la cérémonie de remise des prix LIFE, célébrée le mardi soir, qui fêtera cette année le succès de 25 années de financements européens dédiés aux projets environnementaux.
 
Aujourd’hui, l’emploi vert (qui a augmenté de 20 % depuis 2000, affichait 4,2 millions d’emplois en 2014 et un chiffre d’affaires total d’environ 700 milliards d’euros) gagne de plus en plus de secteurs. La Semaine verte ne sera pas seulement consacrée à l’étude des mesures qui faciliteraient la création d’emplois verts, mais accueillera aussi la présentation de nombreux projets concrets couronnés de succès dans des domaines variés : gestion des ressources hydriques, construction efficiente au plan énergétique, énergies renouvelables, écotourisme et urbanisme sain pour l’environnement.
 
Citons le cas d’Umicore, une ancienne entreprise minière qui fournit maintenant des métaux précieux provenant de vieux smartphones, de batteries usagées et de déchets industriels. Elle est capable de récupérer la plupart de l’or contenu dans les circuits imprimés et de le transformer en lingots d’une pureté de 99,9 %. Umicore, qui emploie déjà 10 000 personnes entre les techniciens, les opérateurs, les chimistes, le personnel administratif et les chercheurs, envisage d’augmenter encore ses effectifs.
 
Saviez-vous que la société des eaux maltaises, Water Services Corporation (WSC), a fait de Malte le premier pays méditerranéen à traiter toutes ses eaux usées ? Aujourd’hui, ses ingénieurs, hydrologues et autres experts techniques cherchent des solutions pour que les eaux usées recyclées puissent être utilisées dans l’agriculture ou l’industrie plutôt que déversées dans la mer.
 
Pendant ce temps, Innogy SE travaille pour un avenir plus vert en proposant des produits énergétiques durables et en aidant ses clients à améliorer leurs rendements énergétiques. Forte de son succès en Allemagne, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne et au Royaume-Uni, Innogy SE envisage maintenant une expansion en dehors de l’Europe et une augmentation de ses effectifs, qui s’élèvent déjà à 40 000 employés, proposant en cours de route des programmes de requalification aux travailleurs issus des secteurs traditionnels du gaz et du charbon.
 
L’entreprise néerlandaise Heliox a créé des batteries à charge rapide pour les bus électriques afin de lutter contre la pollution atmosphérique dans les villes. Ces batteries de bus innovantes peuvent recharger un bus en moins de cinq minutes. La technologie a déjà été introduite en Allemagne, au Danemark, en Finlande, en France, au Luxembourg et aux Pays-Bas et devrait être exportée ailleurs. IKEA, SUEZ Environment et QualiBuild sont d’autres exemples témoignant de l’intégration actuelle des emplois verts dans l’économie générale.
 
 
 
 
Au fil de ses journées thématiques, la Semaine verte accueillera une conférence politique majeure à Bruxelles, ainsi que des débats en ligne, des discussions sur Twitter et des événements dans toute l’Europe afin de faire connaître les nouveaux emplois verts.
Voici le programme et ses points forts :
 
Lundi 29 mai : coup d’envoi officiel donné à Malte. L’emploi dans nos campagnes sera la thématique du jour. Il s’agira d’étudier les mesures mises en œuvre par la politique européenne pour stimuler la création d’emplois verts dans la restauration de la nature, l’agriculture et l’écotourisme.
 
Mardi 30 Mai, consacré au secteur de l’eau. La politique environnementale de l’UE encourage-t-elle l’innovation dans le secteur hydrique en veillant à ce que l’eau soit préservée comme une ressource précieuse dans l’économie circulaire ? Ce sera également le premier jour du Sommet des emplois verts, avec la cérémonie de remise des prix LIFE de l’environnement à Bruxelles.
 
Mercredi 31 Mai : cap sur un avenir plus vert. Il s’agira d’étudier comment, dans le cadre de l’économie circulaire, les entreprises et les PME peuvent étendre leurs marchés et créer de l’emploi tout en transformant les postes existants. L’UE contribue au financement de formations visant à combler le manque de compétences lors de cette transition.
 
Jeudi 1er juin : des emplois bleu-vert pour les océans. Étude des emplois dans la protection et la restauration marine et côtière, l’aquaculture, le tourisme et l’énergie marine. Le jeudi est prévu un événement de haut niveau sur les «besoins en compétences dans une économie maritime verte en évolution».
 
Vendredi 2 Juin : des emplois verts dans vos villes. Le développement durable en milieu urbain rend les villes plus habitables tout en stimulant l’innovation et en créant des emplois verts. La Semaine verte s’achèvera avec la cérémonie européenne de remise des prix de la Capitale verte européenne et de la Feuille verte européenne, organisée à Essen, capitale verte européenne de cette année.
 
La Semaine verte est organisée par la direction générale de l’environnement de la Commission européenne. Cet événement clé dans le calendrier de la politique environnementale attire des décideurs politiques, des écologistes influents, des parties prenantes et d’autres parties intéressées venues de toute l’Europe et du reste du monde.
 
Nous vous conseillons de consulter le rapport quotidien publié pendant la semaine et à suivre #EUGreenWeek sur les médias sociaux.
 

 

Articles en relation
Plaidoyer pour une économie permacirculaire

Terriens ou Martiens ? La question peut paraître oiseuse. Elle semble pourtant avoir déjà été tranchée dans l’esprit des propagandistes de la fuite en avant technologique et des décideurs qu’ils...

Volontaires du monde entier, réunissez-vous !

Volontaires, bénévoles, … ces engagés utiles, de manière volontaire et désintéressée dans des action de développement auprès des populations les plus démunies, ont leur journée de mise à l’honneur : le 1er...