Sécurité alimentaire et agrostratégies

Les voyages d'études forment l'agriculture numérique de demain

innovations agricoles
Faire émerger des projets et des solutions numériques répondant aux problématiques de la filière agricole et légumière, tel est l’objet du programme européen Rucaps (1), basé sur des échanges de compétences (chercheurs, acteurs du développement économique) et de bonnes pratiques entre régions européennes. Objectif : Favoriser le développement de projets innovants au croisement des filières agricole et numérique.
 
Pilotant le dispositif régional AGRETIC (2), Bretagne Développement Innovation est partie prenante de ce projet européen qui permet aux chercheurs (3) des régions partenaires de se rendre quelques semaines dans les différents territoires. Objectif de cet échange de personnels ? Observer comment s’organise la filière légumière dans les différentes régions, sa chaîne de valeur, ses problématiques et ses enjeux. Et voir aussi comment elle interagit avec la filière numérique.
 
C’est dans ce cadre que deux chercheurs de l’Université polytechnique de Valence (Espagne), Llanos Cuenca et Andres Boza, spécialistes de la modélisation mathématique, de la Supply Chain et des ERP (progiciels de gestion intégrés), accueillis depuis deux semaines en Bretagne par l’agence régionale de développement économique, ont visité le 15 juin dernier la station expérimentale en agriculture biologique Terre d’Essais, à Pleumeur-Gautier dans les Côtes d’Armor.
Les deux chercheurs espagnols y sont venus pour analyser la chaine de valeur de la filière légumière et proposer des outils de modélisation mathématiques permettant de limiter la prise de risque des agriculteurs. De nouveaux projets européens pourront naître de cette première prise de contact.
 
À l’instar de cette visite à Terre d’Essais, c’est tout l’objectif du projet Rucaps : faire se connaître les acteurs européens (universités, centres de recherche, centres techniques, agences de l’innovation, organismes de production agricole, politiques…).
Organisés en réseaux, ces acteurs pourront former demain des consortia, répondre aux futurs appels à projets du programme H2020 (sur la thématique du croisement de filières agricole et numérique) et faire financer leurs projets de recherche.
 
Pour la Bretagne, et au bénéfice de ses entreprises, BDI a identifié un certain nombre de thématiques sur lesquelles les chercheurs pourraient plancher : l’optimisation des flux de données dans l’exploitation, le développement d’outils de détection des maladies, l’amélioration des conditions de travail au champ, la gestion de l’eau… La liste non-exhaustive pourrait s’enrichir au fil des visites et des rencontres avec les autres acteurs européens.
 
Participant également à ces immersions au sein de structures partenaires (Université de Liverpool, Management school de Plymouth, Université Polytechnique Valencia en mars et avril 2017), BDI accueillera à nouveau en Bretagne six chercheurs européens, du 10 au 12 juillet prochain.
Pour cette visite, qui regroupera des chercheurs de la management school de Plymouth et l’université de Polytechnique Valencia, BDI proposera un programme riche pour appréhender, de manière globale, l’organisation de la filière légumière en Bretagne (visite de Vegenov, de l’OBS, du CATE, rencontre avec le Cérafel, visite d’une exploitation agricole, d’une station de conditionnement…).
 
(1) RUCAPS – Risk and Uncertain Conditions for Agriculture Production Systems. Durée du projet : 4 ans (oct. 2016 – oct. 2020) - Pays du projet : France, Italie, Espagne, Pologne, Grande-Bretagne, Chili, Argentine - Type de projet : H2020 Pierre & Marie Curie - RISE (basé sur l’échange de personnel)
(2) AGRETIC est le programme régional de croisement des filières agri-agro et numérique, piloté par BDI en lien avec le pôle de compétitivité Valorial et les Chambres d’agriculture de Bretagne. En 2016, 7 entreprises ont bénéficié d’un accompagnement AGRETIC sous forme d’ingénierie de projets, pour un montant de 3,5 millions d’euros (dont 1,1 million d’euros d’aides régionales).
(3) Chercheurs en management de la gestion des risques, de la chaine de valeur, de l’analyse et de l’interopérabilité de la donnée (data monitoring).
                

 

Articles en relation
Des arbres fruitiers dans nos villes

Depuis que la ville existe, les arbres ont fait partie de la cité. L’arbre a toujours accompagné le développement urbain et l’a structuré. Souvent, l’identité d’une ville, ce sont ses arbres,...