Close

Pour un béton plus durable et écologique

Le mardi 17 juin, à Cachan, l’ESTP Paris a inauguré un nouveau Laboratoire 100% dédié aux matériaux cimentaires. Ce jour-là également, l’École a inauguré sa nouvelle Chaire de recherche Ingénierie des Bétons.

Les travaux de la nouvelle Chaire Ingénierie des Bétons viendront bien entendu irriguer toutes les formations dispensées à l’ESTP Paris (du Bac + 2 au doctorat et cursus ingénieur). De nouveaux modules d’enseignement seront institués. Les étudiants acquerront donc des compétences qui boosteront leur employabilité dans les métiers de la construction : en France, la filière de l’Industrie Cimentière, c’est 30.000 emplois (5.000 emplois directs et 25.000 emplois indirects).

Améliorer la performance des bétons

Matériau manufacturé le plus utilisé sur la planète (4 milliards de tonnes en 2013), le ciment permet de réaliser des
bétons utilisés pour toutes sortes d’ouvrages : maisons individuelles, tours de bureaux, ponts, aéroports, etc. Mais les
bétons de demain restent à inventer…

La construction des ouvrages est soumise à un nombre croissant de contraintes (stabilité statique et dynamique,
tenue au feu, inertie thermique, qualité acoustique, réglementation environnementale, etc.). Pour répondre à ces
contraintes, les chercheurs de l’ESTP Paris travailleront sur l’amélioration des performances des bétons.

Ils étudieront notamment les raisons de la dégradation du béton, et proposeront des solutions techniques pouvant
augmenter sa durée de vie. Pour créer des bétons plus performants et plus durables, les enseignants‐chercheurs
modifieront les éléments qui les composent, en utilisant par exemple des fibres de polypropylène pour améliorer la
résistance au feu ; des polymères super‐absorbant pour améliorer la distribution de l’eau dans la matrice cimentaire
ou pour améliorer la qualité esthétique des parements ; des Matériaux à Changement de Phase (MCP) pour
améliorer les propriétés thermiques des bétons (végétaux, chanvre, fibres de dattes, etc.) ; certains matériaux
recyclables qu’on réutilise encore insuffisamment (Béton concassé, verre plat de déconstruction, etc.).

… et irriguer la formation

Les travaux de la nouvelle Chaire Ingénierie des Bétons viendront bien entendu irriguer toutes les formations dispensées à l’ESTP Paris (du Bac + 2 au doctorat et cursus ingénieur). De nouveaux modules d’enseignement seront institués.

Les étudiants acquerront donc des compétences qui boosteront leur employabilité dans les métiers de la
construction : en France, la filière de l’Industrie Cimentière, c’est 30.000 emplois (5.000 emplois directs et 25.000
emplois indirects).

Notons enfin que la Chaire s’appuiera sur des structures académiques reconnues, dont le Laboratoire Navier (PRES
Université Paris‐Est), l’ENS Cachan ou encore le GeM de l’Ecole Centrale de Nantes.

www.estp.fr