Education et savoirs

Lancement de l'incubateur de politiques publiques de Sciences Po

incubateur sciences-Po
L’École d’affaires publiques de Sciences Po lance un incubateur de politiques publiques pour former les étudiants à trouver des solutions innovantes et concrètes aux politiques publiques. Ce programme combine ingénierie, design et numérique avec les sciences sociales pour transformer les politiques publiques en privilégiant l’expérience des citoyens, et développer de nouvelles startups. Objectif : Améliorer les missions de service public, leur efficacité, leur simplicité, leur rapidité, en utilisant le modèle startup : c'est l'ambition de l'incubateur lancé en janvier 2017 par l'Ecole d'Affaires publiques de Sciences Po. Pour une approche plus concrète de la vie citoyenne et politique ?
 
Réaliser du fact-checking pour les responsables politiques, aider les citoyens à se retrouver dans le maquis des aides sociales ou créer des formations immersions par réalité-virtuelle : c'est le type de solutions concrètes qu'ont imaginé les premiers porteurs de projet de l'incubateur de politiques publiques de Sciences Po.
Véritable laboratoire d’innovations publiques et d’entrepreneuriat, ce programme pluridisciplinaire combine design, numérique et sciences sociales et déploie un cycle complet d’innovation, depuis la créativité jusqu’à la réalisation opérationnelle d’un objet fonctionnel et adapté pouvant déboucher sur des startups publiques ou privées.
 

10 prototypes par an pour redessiner les politiques publiques à l’ère du numérique

Placés sous le patronage des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies, les étudiants ont eu pour objectif de développer des applications et des solutions innovantes et concrètes aux plus grands défis du monde contemporain pour améliorer la vie des citoyens, des administrations et collectivités ainsi que des entreprises. Chacune des thématiques issues des objectifs de développement durable associait à Sciences Po des acteurs partenaires et des écoles légitimes sur le sujet. Les partenaires sont publics comme privés (collectivités, gouvernement, administrations, institutions, entreprises, autres acteurs économiques et sociaux) et sollicitaient l’incubateur pour résoudre des problématiques larges touchant à l'intérêt général.
 
L’incubateur a fait appel à une pluralité de savoirs, notamment les sciences humaines et sociales, et les technologies. Chaque exercice thématique pouvait mobiliser une trentaine d’étudiants provenant de différents établissements et dix prototypes par an sont attendus pour redessiner les politiques publiques à l’ère du numérique. Les étudiants étaient accompagnés par les chercheurs de la chaire numérique de Sciences Po, soutenue par Facebook, Carrefour et la Caisse des dépôts.

Tout a commencé par une semaine de créativité en janvier 2017

A l’occasion de ce lancement le 16 janvier 2017, une semaine de créativité a été organisée avec les différents partenaires financeurs (Facebook, Carrefour, Caisse des dépôts, Ville de Paris, Institut Montaigne) au cours de laquelle les étudiants de Sciences Po, associés à des codeurs et designers (Ecole 42, SupInternet…), ont développé des prototypes sur les politiques de citoyenneté et d'économie inclusive. Différents événements étaient prévus à cette occasion :
• Lancement le lundi 16 janvier (en présence de Gilles Babinet : digital champion auprès de la Commission Européenne, Mounir Mahjoubi : président du CNM et de la Ruche qui dit oui, Emmanuel Grégoire, adjoint à la Mairie de Paris en charge de la modernisation de l’Administration, Delphine Reyre, Directrice des relations institutionnelles de Facebook en Europe du Sud, Laurent Bigorgne : directeur de l’Institut Montaigne),
• Immersion chez Facebook le mardi 17 janvier en présence de Sheryl Sandberg, COO
• Organisation d’un hackathon de deux jours dans les locaux de Facebook les 20 et 21 janvier
• Travail collaboratif à Sciences Po, Ecole 42, et SupInternet,
• Présentation des prototypes et Jury le samedi 21 janvier.

Un cycle complet d’innovation, au cœur de la scolarité des étudiants

L’incubateur de politiques publiques est inscrit au cœur de la scolarité des étudiants de l’Ecole d’affaires publiques. Il est proposé à plein temps lors du semestre hors les murs aux étudiants en 2ème année de Master à l’Ecole d’affaires publiques, en substitution du stage de fin d’études, et en cours optionnel aux étudiants en 1ère année. Il est ouvert également aux étudiants des écoles partenaires du numérique et du design qui croisent ainsi leurs savoirs et leurs compétences. Enfin, il prévoit un cycle complet d’innovation, depuis la créativité (à partir de méthodologies telles que le design thinking ou d’événements comme des hackathons) jusqu’à la réalisation concrète d’un objet fonctionnel et adapté (programme, application…) pouvant déboucher sur des startup.
Un accompagnement adapté permet de prendre en charge l'ensemble des dimensions de la conduite d'un projet. Il mobilisera les étudiants une demi-journée par semaine et alliera :
• Une méthodologie de design thinking et de création de connaissances nouvelles grâce à l’interaction entre des membres de larges communautés. Apprentissage des processus d’élaboration d’intelligence collective avec la société civile et les acteurs,
• Un accompagnement innovant à la gestion de projet en misant sur la maturité, le leadership et la transformation de l’étudiant en innovateur, avant la possession des outils de l’entreprenariat,
• Un mentoring sur le fond fait par un expert référent et présent aux côtés des étudiants,
• L’incubation de start-up pour les prototypes les plus innovants.
 
Pour Frédéric Mion, Directeur de Sciences Po, « La révolution numérique n’est pas seulement technologique ou économique, c’est aussi une révolution du politique, de la citoyenneté et du contrat social. Nous sommes fiers de déployer avec nos partenaires - entreprises, administrations et établissements d'enseignement supérieur - l’incubateur des politiques publiques au sein de notre Ecole d’affaires publiques. L’innovation est au cœur de la démarche pédagogique de Sciences Po depuis sa création, il y a près de 150 ans, et nous sommes convaincus que les progrès technologiques constituent une opportunité pour nos politiques publiques. Je forme tous les vœux de succès pour ce programme pionnier en France. »
 
Pour Yann Algan, doyen de l'École d’Affaires publiques de Sciences Po, « Les campus universitaires ont un rôle central pour organiser la rencontre des savoirs et des technologies et trouver des solutions innovantes et concrètes aux défis du monde contemporain. Grâce à l’engagement des étudiants, et l’appui fort de nos partenaires, l’incubateur des politiques publiques contribuera à redessiner les politiques publiques à l’ère du numérique pour améliorer la vie des citoyens, des administrations et des entreprises. »
 

Présentation des projets : solutions pour repenser le bien commun

DATAGORA : Des données au service de la démocratie
Datagora est une application mobile gratuite qui vise à agréger des données fiables, récentes et utiles au débat public (par exemple : taux de chômage, résultats PISA, sondages élections). À travers une plateforme simple d’utilisation nous facilitons l'accès à ces points de données, présentées sous la forme d’une courte dépêche de moins de 140 caractères, ainsi que leur vérification. Ces dépêches proviennent en effet exclusivement de rapports de sources officielles que nous rendons accessibles directement depuis la plateforme.
Au-delà de rapprocher le citoyen des données qui font l’actualité, Datagora apporte également des ressources pédagogiques (définitions, notes méthodologiques, glossaire) qui guident l'utilisateur tout au long de sa lecture. En améliorant la compréhension et le partage des données par le plus grand nombre, nous souhaitons lutter contre la méfiance croissante des citoyens vis-à-vis des médias, à travers laquelle les « fake news » prospèrent, et remettre les données au cœur du débat public.
 
VRSITY : Simulateur de situations d'urgence en réalité virtuelle
VRsity créé des simulations d’accident en Réalité Virtuelle dans lequel l’utilisateur est acteur. Il est immergé dans le rôle d’un témoin qui doit choisir les bonnes actions pour sauver les victimes. Nous souhaitons former un maximum de gens à sauver des vies.
 
CREHACKT : Jouer pour démystifier la logique du code et démocratiser son usage
A l’heure où les algorithmes prennent une place décisive dans notre quotidien, depuis nos recherches web jusqu’à nos affectations post bac, encore peu d’entre nous connaissent le code. Ces langages semblent parfois inaccessibles et incompréhensibles. C’est pourquoi avec ce jeu : CreHackt, veut remédier à cela. Au fil de nos niveaux, tu pourras acquérir les logiques de base du code et ainsi plus facilement t’y former. Ce sera l’opportunité d’oser apprendre à coder et pourquoi pas découvrir ton futur emploi.
 
AGATA : Agrégateur de talents
Agata est un agrégateur de talents, une plateforme qui met en relation des porteurs de projets et des porteurs de compétences. Pour un entrepreneur, les silos sociaux sont très difficiles à casser et empêchent souvent des associés d’horizons différents de se rencontrer. Par conséquent, sur les près de 9000 startups qui font faillite en France chaque année, c’est plus de 2000 qui sont victimes d’un manque de compétence. Agata lutte contre ce phénomène en permettant de faire se rencontrer les associés qui créeront les entreprises de demain.
 
COPAPER : Tirez un trait sur vos papiers administratifs
CoPaper est un projet innovant de simplification administrative. Il est porté par sept étudiants (trois étudiants de l’Ecole 42, quatre étudiantes de Sciences Po et un étudiant de Sup’Internet) qui ont décidé de s’attaquer à un double problème qui touche particulièrement les jeunes de 16 à 25 ans : la complexité de la paperasse administrative et le non-recours aux aides mises en place pour eux.
La solution ? Un chatbot opérant via Messenger, donc très accessible, capable de répondre à de nombreuses questions d’ordre administratif et d’accompagner les jeunes tout au long de leurs démarches en aidant au remplissage des formulaires et en rappelant aux utilisateurs les échéances importantes à venir. Ce projet a pour but d’instaurer un rapport plus fluide avec l’administration et pour informer les utilisateurs de toutes les aides qui leur sont disponibles.
 
MORRNEY : Gérez vos finances personnelles de manière informée
MOrrNEY est une plate-forme numérique qui vous permet de comprendre comment votre argent est alloué et comment gérer vos finances personnelles de manière informée. Basé sur l'apprentissage expérimentale et la définition d’objectifs clairs, elle préconise de nouvelles façons d'accroître l’éducation des citoyens via l'inclusion financière.
 
WINDE : Pour un parcours culturel plus immersif
Winde est une application de parcours culturels. Celle-ci permet à chaque utilisateur de suivre un itinéraire mis en ligne, mais aussi de créer et partager ses propres trajets préférés. Tout un chacun peut ainsi remonter le temps ou voir sa ville autrement, en écoutant de la musique et des citations de textes littéraires en lien avec les lieux visités sur le trajet, par exemple. L'équipe de Winde développe en effet toutes les solutions techniques pour rendre ces promenades pleinement immersives. De quoi vous faire changer d'avis sur les audioguides.
 
LE RELAIS FESTIVAL : Promouvoir la contribution citoyenne et l'autoformation
Le Relais Festival initie une démarche culturelle nouvelle qui se veut inclusive. Les habitants deviennent acteurs culturels de la Ville.
 
URBAN THERMOMETER : Aider les villes à mesurer le bien-être de ses habitants
Ce projet, en partenariat avec des acteurs publics tels que la Mairie de Paris et l'OCDE, et une plate-forme en ligne telle que Facebook, a pour objectif de recueillir une grande quantité de données afin d’améliorer le bien-être des habitants des grandes villes.
 
Les partenaires :
• Entreprises fondatrices : Facebook, Carrefour, Caisse des dépôts et consignations
• Ecoles et Institutions : Institut Montaigne, SupInternet, Ecole 42
• Administrations : Etalab, Ville de Paris
• Partenariats académiques internationaux : Harvard (Harvard Summer School) et Global Public Policy Network.
 
Pour aller plus loin :
 

 

Articles en relation