Mutation des services

Le commerce intelligent fait sa rentrée

commerce intelligent
Le shopping intelligent se dessine en ce moment à Paris au salon Paris Retail Week : Comment les boutiques se renouvellent pour satisfaire tous les désirs de clients de plus en plus exigeants ? Comment rendre le shopping plus humain ? Ou encore comment faire des vendeurs de réels ambassadeurs (renouveau de leur métier) ? De profondes mutations sont en cours : supermarché sans caisse, robots pour aider les magasiniers, réalité augmentée ou virtuelle, reconnaissance faciale... Voici une sélection d'innovations qui bouleversent nos quotidiens que vous pourrez tester et découvrir cette semaine sur le Paris Retail Week jusqu’au 21 septembre.
 
Dans un rapport de 2011, IBM émet l’assertion que « le client est le point de départ ». Mais ces clients sont habilités par la technologie, la transparence et l’abondance d’informations. Ils utilisent des moyens physiques, numériques et mobiles pour leurs achats. Ils veulent une expérience cohérente dans tous les canaux. Ils comparent les offres, les prix, ... Et ils peuvent encenser une marque ou salir une réputation d’un seul clic. Nulle part le changement n’est aussi visible que dans le domaine du commerce, où les entreprises essaient de s’adapter rapidement à cette nouvelle réalité et utilisent l’analytique pour mieux comprendre ces inconstants du shopping.
Pour suivre le rythme des clients d’aujourd’hui, il faudra plus qu’une campagne publicitaire ou qu’une page sur Facebook. Il faudra compter sur le commerce plus intelligent. Il met le client au centre de toutes les activités et permet d’analyser les données opérationnelles et l’information vitale sur les clients – qu’il s’agisse de comportements d’achat multicanaux au contenu de médias sociaux – et de créer des processus commerciaux qui aident les entreprises à acheter, à mettre en marché, à vendre et à entretenir leurs produits en conséquence. Il permet à l’ensemble de la chaîne de valeur d’anticiper les besoins des clients plutôt que d’y réagir. De plus, il identifie l’inefficience insoutenable de nos systèmes de commerce mondiaux et permet d’y apporter des solutions. C’est un système qui transforme l’analyse en temps réel en actions pour les clients. C’est une nouvelle méthode de commerce.
 
De nombreux événements ne s’y sont pas trompé : le Conext qui aura lieu à Lille les 17, 18 et 19 octobre prochains se veut une véritable fenêtre ouverte sur les technologies qui feront le retail de demain : Smart Retail, Smart Data et Consumer Intelligence, … Mais aussi le salon Paris Retail Week qui a ouvert ses portes aujourd’hui. Petit tour de quelques innovations.

Reconnaissance faciale du client pour une offre personnalisée

Crown Heights propose une solution de reconnaissance faciale. Elle permet de recueillir des informations précises sur les visiteurs, comme leur âge, leur sexe et leur émotion du moment, selon la personne face à l’écran.
L'objectif : diffuser une communication ultra-ciblée et adaptée à chacune des cibles, grâce à une connaissance approfondie de la clientèle. Il est également possible d’adapter le contenu pour que les clients s’envoient les informations visionnées par email.

Le supermarché sans caisse

SNAPP' a développé l'application mobile "monop’easy" pour faciliter le parcours d’achat en magasin. Grâce à cette application, les clients de l’enseigne Monoprix peuvent depuis cet été faire leurs courses sans passer par l’étape chronophage de la caisse. Plus besoin de faire la queue, la solution mise en place permet aux clients de scanner les codes-barres des produits en rayons avec leur téléphone puis de payer en un clic. Le client aura préalablement créé un compte en renseignant ses informations bancaires.

La réalité augmentée / virtuelle : nouvelle donne des magasins ?

 
La start-up Keyveo proposera deux expériences immersives :
- Visite virtuelle avec un casque HTC VIVE : Téléportez-vous et déplacez-vous physiquement dans une boutique grâce à la réalité virtuelle. Vous pourrez y faire votre shopping, choisir un produit et en afficher le prix et des informations complémentaires. Il est désormais possible dans de petites surfaces de présenter virtuellement un magasin entier, quelque soit sa taille.
- Objets et produits en réalité mixte avec des Hololens. Ces lunettes développées par Microsoft permettent de projeter et visualiser un canapé dans son salon par exemple, pour voir comment il sera intégré à la décoration générale. 
 
Together propose une utilisation ludique de la 3D pour capter l’attention des passants dans les rues commerçantes. Le système Hypervsn permet de diffuser des vidéos 3D sur les lieux de vente ou de passage grâce à un faisceau de diodes électroluminescentes (LED s). Ce système complètement novateur et unique est l’outil idéal pour promouvoir un pôle puissant d’attractivité auprès de la clientèle grâce à l'effet de l'hologramme 3D. Ce produit s'adresse à tout type de commerçants, grands et petits magasins, salons, musées, stades, concerts, ...
 
 
 
 
 
La start-up française SmartPixels propose de transformer n’importe quel objet en écran. Cette technologie est basée sur une combinaison de réalité augmentée et de projection-mapping, ainsi chaque objet peut être transformé en outil de communication et d’interaction. 
 

Le jeu type PokemonGO pour attirer des clients

Après le succès de Pokémon Go lors de l’été 2016, plusieurs start-ups surfent sur la vague du gaming pour proposer un shopping ludique.
Zeez fonctionne comme Pokémon Go et transforme la rue en terrain de jeu pour les marques. L’application propose à ses utilisateurs (la cible est entre 12 et 25 ans) de relever des défis proposés par leurs marques préférées, destinés, in fine, à les amener dans un point de vente.
 
Dilit est également parti de l’idée de Pokémon Go pour proposer des e-coupons de réduction. La communauté de Dilt n’attrape pas des Pokémons via leur smartphone mais des bons plans et des réductions dans les commerçants partenaires.

Quand les données facilitent le shopping

Angus.Ai propose des solutions basées sur des caméras intelligentes pour analyser le comportement des visiteurs en rayon et permettre aux magasins de repérer directement les améliorations à apporter. Les vendeurs ont accès en temps réel aux données.
 
Wassa, quant à lui, propose une nouvelle solution de tracking et d’analyse pour identifier les comportements types en point de vente. Cette solution s’opère sur la base d’algorithmes auto-apprenants (machine-learning) et destinée aux centres commerciaux ainsi qu’aux acteurs du retail.
 
En matière de sécurité, RemAuth propose une infrastructure d’authentification sans mot de passe pour améliorer la sécurité des services connectés grâce à la reconnaissance biométrique (empreinte digitale). RemAuth élimine la principale vulnérabilité des services connectés. En effet, selon Verizon, les mots de passe sont responsables de 63% des violations de données avérées.
 

Transformer le vendeur en conseiller personnalisé grâce à l'omnicanal

Cegid permet aux vendeurs en magasin d’adopter une approche personnalisée de la relation client et d’endosser pleinement leur rôle de brand ambassadeur et de coach. Grâce à une application, en temps réel, le vendeur peut finaliser une vente sur le web, vendre en magasin, commander un article épuisé en magasin avec choix de livraison, visualiser les parcours clients offline/online (historiques, commandes en cours, préférences…).
 
3ème édition du salon Paris Retail Week du mardi 19 au jeudi 21 Septembre 2017 au Pavillon 7.3 de Paris expo Porte de Versailles
 

 

Articles en relation
Les rapports homme-machine dans le collimateur

Le potentiel disruptif des Intelligences artificielles interroge directement tous les acteurs économiques dans leur diversité que ce soient la banque, les assurances, le commerce, le tourisme, etc. La...