Close

Henn-na Hôtel: quand des robots accueillent les touristes humains

hotel henn-na Japon
On connaissait déjà en Chine les restaurants de robots seveurs, les bars aux robots barmen, et l'hôtel Pengheng Space Capsules inspiré de l'univers de l'Espace, mettant à la disposition de ses clients un staff entièrement robotisé. Voici le tour du Japon d'ouvrir un hôtel de 72 chambres quasiment géré par des robots : le Henn-na Hotel.
 
Dès la réception, un dinosaure anglophone et une concierge humanoïde parlant anglais accueillent les clients pour les orienter vers un écran tactile pour qu’ils s’enregistrent. Ils ne leur remettent pas de clé mais prennent une photo et enregistrent les caractéristiques de leurs visages pour permettre l'accès aux chanbres par reconnaissance faciale.
 
 
Le petit robot NAO, d'Aldebaran, est là lui aussi : il souhaite la bienvenue, indique où s'enregistrer sur la borne et donne même les horaires du petit-déjeuner. 
 
Tout est robotisé, de l'accueil, du bagagiste qui achemine les valises des clients jusqu'à leurs chambres par une base mobile, jusqu'au room service : que vous ayez besoin d'un repas, d'une boisson ou de quoi que ce soit, vous commandez via les tablettes qui se trouvent dans les chambres et elles transmettent votre commande au robot.
Tully est aussi à votre service dans la chambre ! Il s'agit d'un autre petit robot qui répond à des questions telles que "Quel temps fera-t-il demain ?" ou "Quelle heure est-il ?". Il peut aussi programmer l'heure de reveil selon les besoins du client. Mais il est aussi là pour allumer et éteindre les lumières car les chambres ne disposent pas d'interrupteurs.
 
 
Un bras robotisé situé dans une pièce en verre fait aussi office de vestiaire et de coffre-fort. Actionné par les clients, il met en lieu sûr les effets personnels de chacun.
 
Et dehors, les clients se voient servir des collations dans de petites boîtes livrées par des drones.
 
A l’origine de ce projet, Hideo Sawada entend “améliorer la productivité et lutter contre l’augmentation du prix des chambres d’hôtel” et confie au quotidien britannique The Guardian sa volonté d’ouvrir d’autres hôtels du genre au Japon et à l’étranger pour développer le tourisme low cost. Le prix d'une nuit coûte environ 9 000 yens (67 euros), soit en moyenne deux ou trois fois moins cher qu'une chambre d'hôtel classique.
 
 
Même si l'hôtel Henn-na est situé dans le parc d'attractions de Sasebo, dans le sud du Japon, le directeur, jure que son objectif n’est pas uniquement d’amuser la clientèle et de créer des images spectaculaires avec des robots-gadgets. « Je voulais mettre en avant l’innovation », déclarait-il au Journal le Monde.
 
Derrière des caméras de surveillance, une équipe veille au bon fonctionnement du complexe. Et les lits sont faits par des femmes de chambre... Ce sont des humains.
Ouf ! nous voilà rassurés : il y a encore un peu de vie dans l'univers du tourisme mondialisé !