Close

Le magazine, nouvel objet connecté ?

magazine connecté
Le Labo de l'Edition et le Digital Publishing Institute ont fini l'année 2015 en organisant un hackathon inédit, « Presse & IoT ». L'objectif, inventer de nouveaux concepts dans le secteur des media print, afin de trouver des voies pour digitaliser intelligemment les contenus, et créer une presse écrite connectée.
 
L'écosystème des media doit vivre sa révolution digitale, comme les autres industries.  Comme le précise le magazine Siècle digital, le papier ne va pas disparaître. Cependant, pour démontrer davantage sa valeur, il doit se transformer et s’adapter au viral digital que nous sommes en train de prendre, et tirer son épingle du jeux au même titre que les acteurs de notre société : entreprises, institutions, médias… Plusieurs procédés existent sur le marché destinés à créer une passerelle entre le monde papier et le digital en ayant recours à la reconnaissance visuelle  comme le franco américain smartsy ou le fameux shazam. Pourtant, d'autres pistes sont aussi envisagées, qui conjuguent personnalisation du parcours du lecteur et enrichissement des contenus. « Le challenge n'est pas tant de numériser ce qui existe déjà que de réinventer entièrement l'expérience du lecteur » commente Nicolas Rodelet du Labo de l'Edition, pour expliquer la mission de l'événement qui a eu lieu en décembre dernier. Les éditeurs et les annonceurs seraient-ils en train d’inventer le magazine de demain ?

La presse est morte, vive la presse !

En deux jours, ce hackathon a permis de faire émerger des concepts innovants et variés, répondant aux attentes du lecteur connecté. « Les usages ont profondément changé : les lecteurs veulent une presse en ligne, bien sûr, mais qui leur propose en plus une profondeur de contenu et des services, que le digital peut apporter » ajoute Antoine Garnier du Digital Publishing Institute. La transformation du media est donc bel et bien en marche, avec de nouvelles dimensions à la fois contextualisée, personnelle, sociale etc.
 
Les possibilités qu'offre le mobile remettent en question la forme même des contenus : dans notre monde digital, quelle expérience veut vivre le lecteur ? Il veut de l'information de qualité, personnalisée pour lui, rapidement accessible. Pendant ce hackathon, les équipes ont fait ressortir les traits caractéristiques de ce magazine de demain, qui répondrait à tous ces challenges :
 
le magazine devient connecté, grâce à un papier connecté NFC. « Nous misons sur une complémentarité des différents contenus » explique le leader d'une des équipes du hackathon. Sur la base d'un contenu print, il a ainsi la possibilité de compléter les informations auxquelles il a accès, selon ses envies, de façon extrêmement fluide.Il permet d'accéder à des contenus complémentaires, les sauvegarder, les partager, d'avoir une publicité augmentée et le tout en un clic.
 
Il est très personnalisé. L'équipe gagnante du hackathon s'est distinguée avec un concept de quotidien ultra personnalisé. Son principe : une puce en sticker (papier connecté) collée sur un pass Navigo©, et qui permet au voyageur d'imprimer son journal perso lorsqu'il entre dans sa station de métro ou de train. Au programme, des articles sur–mesure sur ses sujets de prédilection ! 
 
Il est social. La lecture de la presse n'est plus passive et personnelle, les lecteurs veulent pouvoir partager leurs opinions, rebondir sur une idée et débattre autour d'un article. C'est l'hypothèse de départ de la 3ème équipe du hackathon, qui a choisi de travailler sur le media l'Equipe, en imaginant comment le quotidien, le magazine, le site web et l'application mobile pouvaient collaborer au service du lecteur, et lui permettre d'interagir avec son environnement.
 
« Les retours ont dépassé le simple lien entre le papier et mobile et ont mis en exergue toute la dimension digitale possible que peut apporter le media en tant que marque. A la fois en fédérant autour d'un sujet commun, mais également  en tissant une relation personnalisée des contenus en affinité avec le lecteur » conclut Gautier Pigasse, de la régie publicitaire Adsp.
 
La restitution aura lieu lors du salon Créativ Crossmédia, le 9 février à 12h (Palais Brongniart)