Close

Région Nord-Pas-de-Calais, terre promise des innovateurs

Pour confirmer l'intérêt que notre magazine a régulièrement apporté à la Région Nord-pas de Calais qui a le vent en poupe, nous vous proposons ci-dessous un papier de RFI sur les potentiels de cette région particulièrement à la pointe de l'innovation et de ses acteurs.

Depuis une dizaine d’années, un grand virage industriel s’opère dans le nord de la France. Les porteurs de projets innovants peuvent compter là-bas sur un véritable écosystème pour créer leur entreprise. Sa force : les structures d’accompagnement, publiques et privées, agissent ensemble. En misant sur le transport ferroviaire et la santé, ou sur les énergies renouvelables et Internet, la région a trouvé ses spécialités de demain.

Le Nord français a une très bonne image auprès des entrepreneurs étrangers. Mais qu’en est-il des entrepreneurs français ? Ce qui est paradoxal avec le Nord-Pas-de-Calais, c’est qu’il est plus connu à l’étranger qu’en France. Selon le comité régional du tourisme, 70% des Français ne connaissent pas cette région. Il est vrai que les vieux clichés ont la vie dure. C’est une région qui a pourtant non seulement des grands atouts pour être visitée, mais aussi pour y entreprendre. Et cela, les porteurs de projets innovants le savent.

L’effet de levier

La Banque publique d’investissement est l’un des acteurs majeurs du financement de ces projets. Tous les ans, BPI France emprunte environ 4,7 milliards d’euros sur les marchés qu’elle rembourse ensuite. Mais elle prête aussi aux entreprises à des taux faibles, y compris à 0%. Elle intervient également pour renforcer les fonds propres des entreprises, garantir leur viabilité auprès des banques et, enfin, financer l’innovation.

Mais son rôle dépasse le simple fait de donner de l’argent qui lui est prêté par l’Etat, la région et l’Europe. Cet emprunt exerce un véritable effet de levier dans la création d’entreprises qui ne disposent souvent que d’un minimum de fonds propres et qui portent le risque qu’implique l’innovation. Et ce risque, les banques privées ne sont pas prêtes à l’accepter. C'est toute l’économie de la région qui en profite. En 2012, au total, 23,6 millions d’euros ont été réunis pour financer 178 projets et partenariats innovants. Finalement, 144 projets ont été signés. Ce qui place le Nord-Pas-de-Calais en 5e position par rapport aux autres régions françaises en termes d'innovation.

Néanmoins, cette image dynamique cache une part d’ombre. Sur quelque 100 000 entreprises qui travaillent dans le Nord-Pas-de-Calais, 15 000 seulement osent l’innovation, et elles ne sont que 400 qui font partie des pôles de compétitivité. La région doit encore vaincre ses vieux démons pour profiter pleinement de son potentiel. Le Nord-Pas-de-Calais produit 96 milliards d’euros par an, ce qui le place en 4e position sur la carte des régions de France en termes de PIB. Mais cela ne se traduit pas encore par la richesse des habitants et par l’essor économique. Avec à peine 24 000 euros du PIB par tête, la région se situe à la 14e place, loin derrière le sud-ouest et le centre-est français, et loin derrière la région parisienne.

Un virage industriel et culturel

Mais le plus gros est fait. Le bateau a viré de bord. Grâce à un écosystème propice à entreprendre, un virage industriel et culturel a pu s’opérer. Sur 27 000 sociétés créées en 2010, plus de la moitié l’ont été par des auto-entrepreneurs. La crise n’a pas entamé ce rythme de croisière, c’est plutôt la cadence d’intervention pour le financement qui a augmenté, en raison de la méfiance des banques. Maintenant il faut tenir le cap !

Ecoutez le reportage ©d'Agnieszka Kumor