Close

in limbo : comment internet sauvegarde nos vies

arts et culture

Partager sur internet des pans entiers de notre vie transforme-t-il notre identité, notre humanité ? Un enjeu vertigineux qu'explore dans un film interactif unique en son genre, augmenté de vos propres données, par le réalisateur Antoine Viviani pour ARTE. Un récit de 30 minutes enrichi par les données de l’internaute, in limbo propose donc une expérience personnalisée mêlant témoignages et plongée au cœur de notre identité numérique.

"Dans quelques années, le seul moyen d'effacer vos traces numériques sera de changer votre identité réelle"
Eric Schmidt, PDSG d'EGoogle (Wall Street Journal 2010)

Un film au cœur d'un voyage sensoriel dans notre mémoire connectée

Expérience pour ordinateur et tablette, in limbo est le premier documentaire qui intègre des données personnelles de l'internaute au sein du récit, articulé autour d'un flim de 30 minutes, in limbo, permettant d'explorer internet et le monde numérique du point de vue des données elles-mêmes.
Nos données nous accompagnent toute notre vie comme nos ombres et nosq empreintes ; lorsque nous aurons tous disparu, elles hanteront la mémoire d'un immense réseau toujours en fonctionnement, enveloppant toute la planète de ses ondes, de ses tâches et de son activité.

Dans in limbo, douze séquences personnalisées intègrent les données de l'internaute qui s'est connecté vis sesq comptes Facebook, Instagram, Twitter, gmail et Linkedin. Le film ne s'interrompt pas, les données font partie du récit. Souvenirs, photos, sons, mails, contacts, emplacements et images à travers la webcam s'intègrent au film et renvopient en miroir une troublante image de soi-même.

Grâce à un travail exceptionnel sur le graphisme, on appréhende l'image qu'à travers ces données. Les internautes filmés grâce à une caméra Kinect, se voient numérisés et transformés en lignes de code, dans un aller-retour constant entre le web et la réalité.

En dériant dans son immebse mémoire, l'internaute se perd dans les limbes du réseau et entrevoit les rêves et les peurs de cette nouvelle humanité connectée : que sommes-nous en ntrain de construire ? Une nouvelle civilisation ? Ou bien simplement un vaste cimetière de données ?

Un réalisateur qui questionne la place de notre mémoire à l’ère d’internet

Réalisateur et producteur français, Antoine Viviani a réalisé plusieurs documentaires (pour Rem, Arcade Fire et le réalisateur de clip Vincent Moon) et travaillé avec l’artiste vidéo Pierre Huyghe. il a créé sa propre société de production, Providences, avec laquelle il a réalisé ses premiers films : Little blue nothing (2009), puis Fugues, une série de courts métrages sur la musique classique. En 2011, il produit et réalise IN SITU en coproduction avec ARTE, un long-métrage documentaire pour internet et le cinéma sur des interventions artistiques dans l’espace public en Europe, pour lequel il a reçu le Prix du meilleur Documentaire interactif à l’IDFA en 2011 et le Prix du meilleur film au London Doc Fest en 2012.

Les intervenants

- Gordon Bell : ancien ingénieur - cadre chez Microsoft, il est l’un des fondateurs d’internet et un pionnier du life-logging : activité qui consiste à enregistrer de manière compulsive chaque moment de notre quotidien sur un support numérique.
- Ray Kurzweil : directeur de l’ingénierie chez Google et fondateur de l’université de la singularité qui prône la numérisation totale du genre humain en 2031.
- Paul Miller : chroniqueur américain, il a essayé de se déconnecter d’internet pendant un an.
- George Dyson : historien des sciences qui a dédié sa vie à l’étude de la création et à la mythologie du monde numérique.
- Cathal Gurrin : ingénieur en informatique, il se revendique comme la personne la plus numérisée du monde.
- Laurie Frick : artiste américaine, elle crée des oeuvres à partir de ses propres données, elle est l’une des pionnières du Quantified self : individus qui souhaitent quantifier et mesurer toutes leurs actions et leurs habitudes.
- Liesi Capper : PDG de mycybertwin, entreprise d’internet archive qui vend des êtres virtuels.
- Brewster Kahle : informaticien diplômé du prestigieux MIT. Il est le fondateur d’internet archive.

En diffusion sur ARTE Futur jusqu'en 2018.

Autres extraits :

En savoir plus