Mutations sociales et nouvelles solidarités

5ème édition du Festival des Conversations

Festival des conversations
Dans un monde multi-connecté où l'omniprésence des écrans fait partie du quotidien, la conversation apparaît comme une pratique salutaire pour redonner de la saveur et de l'humanité à nos échanges. N'est-il pas bon, parfois, de s'arrêter, de s'écouter et de prendre le temps en retrouvant le goût de converser, et se réapproprier ainsi une part de compréhension de l'autre ?
A l'ère du numérique et des flux incessants d'informations, l'utilisation des outils digitaux peut être une source d'isolement mais offre aussi de véritables opportunités nouvelles pour converser.
Pour sa 5ème édition, avec le soutien de partenaires engagés, le Festival des Conversations organise des rencontres multiples qui ont pour objectif de comprendre et d'encourager les conversations dans un souci de bienveillance. "Charmante mais difficile escrime" ! ainsi Guy de Maupassant définissait-il l'exercice de la conversation. Tout un art, dont il sera question le 6 avril prochain.
 
Le philosophe Raphäel Enthoven expliquait en avril 2016, à l’occasion de la 4ème édition du Festival des Conversations, les vertus de l’art de la conversation : « La conversation n'a pas de but. Les rires, les chagrins et les étonnements qu'elle produit se découvrent par hasard. De même qu'un souvenir involontaire, qui s'impose à vous sans que vous vous y attendiez, est plus fort que le souvenir pour lequel on a mobilisé sa mémoire, les perles d'une conversation résultent d'une heureuse fortune et demeurent plus longtemps. Les vertus de la discussion sont, elles, pédagogiques. On se tient la main dans une quête commune. »
Et à la question « Comment réussit-on à maîtriser l'art de converser ? » : « En sachant se taire à bon escient. En se souvenant que, comme toutes les autres, nos propres opinions n'ont aucun intérêt et qu'il suffit de vouloir les imposer pour avoir tort. Enfin, en écoutant non seulement ce que l'autre nous dit mais aussi et surtout ce qu'il ne dit pas, et les silences que recouvrent ses propres paroles. »

Au programme cette année : "La conversation et l'engagement "

Engager la conversation, c'est prendre le risque d'aller vers l'autre ! Nous sommes à un moment de l'Histoire où nous avons à notre disposition de nombreux outils (réseaux sociaux, supports digitaux...) qui permettent de mieux nous connaître et de mieux nous comprendre. Mais qu'en faisons-nous ?
Et si la conversation ne pouvait-elle pas devenir, elle-même, une opportunité permettant à tous de retrouver le goût du réel et de s'engager pleinement au quotidien dans la vie de la Cité ? En effet engager une conversation avec l'autre, n'est-ce pas faire sien et rendre concret notre devise "Liberté, Egalité, Fraternité" ?
 
Cette année, le Festival des Conversations veut insuffler l'esprit de conversation dans tous nos échanges pour réenchanter la vie, à travers deux grands thèmes :
 
Combattre certaines dérives du numérique en retrouvant le plaisir de converser : Dans une société multi-connectée où s'observent une certaine indifférence à l'autre et un exhibitionnisme souvent exacerbé sur les réseaux sociaux, "l'esprit de conversation" n'est-il pas une solution pour s'extraire de ces penchants individualistes ?
Et, la violence du verbe ne pourrait-elle pas être combattue par un usage raisonné des nouvelles technologies et un goût retrouvé pour la conversation ?
Contre toute attente, comment le numérique peut-il se transformer en nouveaux espaces de conversation ?
 
Militer pour des conversations porteuses d'un engagement désintéressé : Au-delà de son caractère presque anodin, la conversation ne pourrait-elle pas devenir à la fois une forme d'engagement face à des joutes oratoires souvent stériles et le meilleur soutien à l'exigence sociétale de bienveillance ?
Faire le choix de la conversation ne peut-il pas, à son niveau, remédier au délitement des liens sociaux en ravivant le goût de l'échange ?
Et de quelles manières, dans la sphère privée ou publique, la conversation permet-elle à chacun de se réapproprier une part de compréhension de l'autre et de solidarité ?
 

Construire un Festival des Conversations ouvert à tous

"UN APPEL À TOUTES LES FORMES DE CONVERSATION" : A travers cet appel, Guillaume Villemot, Fondateur du Festival des Conversations, dresse un constat, celui de notre besoin individuel et collectif à converser, analyse la conversation comme l'acte culturel et démocratique par excellence. Mais, avec l'apparition des nouvelles technologies, les conversations connaissent une profonde mutation et Guillaume Villemot invite chacun à apporter sur ce sujet sa contribution, son avis et ses expériences.
L'engagement, comme la conversation, se doit d'être généreux et se fait pour les autres. Une conversation se mène en étant capable d'être à l'écoute en respectant les points de vue de chacun.
2017 est une année qui, en raison des échéances électorales, risque de voir les conversations être remplacées par des violences verbales et par la volonté de rechercher à obtenir des petites phrases assassines plutôt que de profondes conversations où les oppositions peuvent exister dignement.
Montrons comment nous pouvons nous engager en conversation pour rendre notre société plus à l'écoute et plus fraternelle. Soyons audacieux et osons les conversations ! "
Guillaume Villemot, Fondateur du Festival des Conversations, Auteur de Osez les conversations (sortie le 6 avril 2017 aux éditions Eyrolles)

VOIR AUSSI DANS UP' : Interview de Guillaume Villemot

La nuit des mille et une conversations : Conversations participatives et ouvertes au public

Pour chaque conversation, Guillaume Villemot anime et reçoit différents « conversateurs » et le public est invité à se mêler aux conversations.
 
 Programme :
Conversation #1 à 19h30 : La conversation n'est pas un luxe
•             Hugues Jacquet (Socio-Historien)
•             Christian Blanckaert (Professeur à l'ESCP)
•             Didier Van Cauwelaert (Romancier)
•             Gilles Leimdorfer (Photographe)
•             Thierry Consigny (Publicitaire)
 
Conversation #2 à 20h30 : Le Charlisme, un engagement ou un sujet de conversation ?
•             Alexandre Jardin (Bleu Blanc Zèbre)
•             Catherine Trouillet (Rédactrice en chef de la revue Espoir)
•             Contre-amiral Jean-Claude Barrère (Directeur de la Fondation Charles de Gaulle)
•             Roland Castro (Architecte)
 
Conversation 3# à 21h30 : La gourmandise des conversations
•             Laure Ragueneau (Directrice des opérations et partenariats avec les Collectivités locales chez Orange)
•             Pascal Dibie (Ethnologue, auteur et professeur)
•             Carlos Moreno (Professeur et expert international de la Smart City Humaine)
•             Vincent Safra (Créateur des éditions Lire c'est partir)
•             Flavie Flament (Journaliste à RTL)
 
Conversation 4# à 22h30 : Les conversations qui engagent
•             Jean-François Serres (Délégué général de l'Association Les Petits Frères des Pauvres, référent national MONALISA)
•             Jean-Marc Potdevin (Créateur du réseau social Entourage)
•             Alain Chouraqui (Président-Fondateur de la Fondation du Camp des Milles)
•             Mondher Abdhennader (Fondateur des Napoléons)
 
Conversation 5# à 23h30 : Conversations et conversations 3.0
•             Florence Trouche (Facebook France)
•             Amandine Lepoutre (Thinkers & Doers)
•             Véronique Anger de Friberg (Fondatrice, présidente et organisatrice du Forum Changer d'ère)
•             Nils Aziosmanoff (Président du Cube)
•             Thierry Taboy (Digital Society Forum, Orange)
 
Conversation 6# à 00h30 : Engager les conversations en entreprise
•             François Rouvier (Renault SAS)
•             Philippe Soille (Lenôtre)
•             Thierry Oriez (JM Weston)
•             Laure Belot (Journaliste au Monde)
•             Jérôme Laverny (Directeur du réseau national Mission Emploi)
 
Conversation 7# à 1h30 : L'engagement des jeunes dans les conversations
•             Abel Boyi (Auteur)
•             3 étudiants de l'antenne Bleu Blanc Zèbre à Sciences Po Paris
•             Jean-Philippe Acensi (Délégué Général de l'Agence pour l'Education par le Sport)
•             Théophile Grzybowski (Association Coexister)
 
A partir de 19h30 jusqu'à 2h00 du matin à la boutique JM Weston Gaumont Ambassade au 50 avenue des Champs Elysées - Paris 8ème
 
Les partenaires qui soutiennent le Festival
 
Des personnalités d'horizons divers s'engagent auprès du Festival des Conversations en contribuant à valoriser et encourager la conversation sous différentes formes : elles se mettent au diapason de la musique conversationnelle.
Sont déjà entrés dans la ronde : Alexandre Jardin, Roland Castro, Laure Belot, Florence Trouche (Facebook France), Laure Ragueneau (Orange), Pascal Dibie (Ethnologie de la porte), Didier Van Cauwelaert, Alain Chouraqui (Fondation du Camp des Milles), Jean-Philippe Acensi (Agence pour l'Education par le Sport), Théophile Grzybowski (Coexister)...
 
Pour aller plus loin :
 

Livre « Histoire de la conversation » d’Emmanuel  Godo, PUF 2003

 

 

Articles en relation
Henri Matisse, Bavardages : les entretiens égarés

Henri Matisse, les entretiens égarés - Souvenirs, réflexions et révélations d’un grand maître du XXème siècle – Propos recueillis par Pierre Courthion – Sous la direction de Serge Guilbaut – Edition Skira,...

Délicate transition

Nous vivons une période trouble, la période électorale en est le plus récent éclairage. L’incertitude des électeurs, une campagne aux multiples rebondissements rend les pronostics et les sondages...

L’espace du débat : tout foutre en l’air ?

2017 : où se cache le débat ? À l’occasion des élections, BAOBAB Dealer d’Espaces investit le Pavillon de l’Arsenal à Paris et arc en rêve centre d'architecture à Bordeaux pour une exposition qui interroge...

Plus d'articles
Grand Paris Express : le plus grand projet urbain d’Europe sera aussi artistique et culturel
« Territoires zéro chômeurs » : l’initiative qui souhaite partir des envies des gens pour créer leurs emplois
Un monde s’écroule, le nouveau est prêt
Les conflits d'intérêts, nouvelle frontière de la démocratie
Du jetable au durable - Pour en finir avec l'obsolescence programmée
Nouveau leadership et neurosciences : Une proposition de cohérence cognitive et émotionnelle pour les dirigeants