Mutations sociales et nouvelles solidarités

Volontaires du monde entier, réunissez-vous !

nouvelles solidarités
Volontaires, bénévoles, … ces engagés utiles, de manière volontaire et désintéressée dans des action de développement auprès des populations les plus démunies, ont leur journée de mise à l’honneur : le 1er octobre. A travers le monde la Journée du Volontariat Français (JVF) est fêtée tout au long du mois d'octobre, mettant en lumière l'engagement des volontaires mobilisés sur le terrain. Cette année la thématique choisie valorise la contribution indispensable des volontaires à l'atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) (1).
Photo : Fresque réalisée lors d’une mission de volontaires pour le projet de reconstruction « Proyecto Saman » à Canoa - Equateur
 
Les formes d’engagement volontaire et solidaire à l’international sont très diverses, en fonction des situations, motivations, disponibilités et sensibilités de chacun. Ils sont plus de 20 000 français (2) à se mobiliser chaque année pour participer à des actions de développement et de solidarité partout dans le monde. Le volontariat, l’un des fondements de la vie associative, peut permettre de renforcer le sentiment d’appartenance, la motivation et les compétences, qui sont des éléments clé dans un dialogue constructif entre et au sein des communautés. Un nouvel acteur de changement, comme une réponse aux défis actuels …
 
A la croisée de la solidarité, du développement économique et de la citoyenneté, le volontariat a été reconnu par les Nations unies comme « un moyen puissant et transversal de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable », pour l’agenda 2030 adopté lors de l’Assemblée Générale des Nations unies en septembre 2015. Il crée un moment unique de rencontre entre des individus de cultures différentes autour d'un projet commun de solidarité qui agit comme un stimulateur de sociabilité, de curiosité et d'ouverture aux autres.
 
Les volontaires sont aussi et surtout le visage humain de la solidarité internationale. Ils promeuvent une coopération de proximité et une compréhension partagée des enjeux. Ils jouent un rôle de co-incubateurs et de vecteurs à l'international des innovations locales dont ils sont témoins. A ce titre, ils sont de véritables passeurs de frontières entre les communautés et les pouvoirs publics. Les volontaires internationaux participent à la mise en œuvre de projets dans des champs et sur des thématiques très diverses. La plus-value de leur action se situe dans le renforcement des capacités locales, en lien direct et dans une démarche de complémentarité avec les volontaires locaux et les populations concernées par l'action.
 
Tout le long du mois d'octobre, dans les 23 Espaces Volontariats, que compte France Volontaires aux quatre coins du monde, cette journée réunit les acteurs du volontariat, institutionnels et associatifs, les structures d‘accueil, d'envoi, les partenaires, les volontaires locaux et internationaux – notamment français. L'enjeu est d'illustrer et de démontrer la valeur ajoutée de l'action des volontaires : la dimension humaine qu'ils apportent au projet, le rapport équitable et de proximité instauré avec les populations locales, le dialogue inclusif qu'ils construisent afin d'associer les populations les plus vulnérables. L'occasion aussi pour les volontaires de contribuer au suivi de la mise en œuvre des ODD.
 
Ainsi seront organisés tout au long du mois d'octobre des temps forts (conférences, tables rondes, témoignages, etc. ) autour d'un ou de plusieurs ODD au Bénin, au Burkina Faso, au Cambodge, au Cameroun, au Congo, en Côte d'Ivoire, en Equateur, en Guinée, en Haïti, en Inde, au Laos, au Liban, à Madagascar, au Maroc, en Mauritanie, au Pérou, aux Philippines, au Sénégal, au Tchad, au Togo, en Tunisie, au Vietnam. Parmi les ODD particulièrement mis en avant : l'ODD 4 (Education de qualité), le 5 (Egalité entre les sexes), le 10 (Inégalités réduites), le 11 (Villes et communautés durables) et le 17 (Partenariats pour la réalisation des Objectifs).
 
La JVF sur le terrain :
•             Bénin : 10 octobre 2017, ODD 17
•             Burkina Faso : 13 octobre 2017, ODD 7 et 12
•             Cambodge : 7 octobre 2017, ODD 4, 8 et 12
•             Cameroun : 5 octobre 2017, ODD 5
•             Congo : en attente de confirmation, ODD 10
•             Côte d'Ivoire : 12 octobre 2017, ODD 4
•             Equateur : 5 octobre 2017, ODD 1, 2, 4, 5, 10, 11, 12, 13 et 16
•             Guinée : 6 octobre 2017, ODD 4, 8, 10 et 13
•             Haïti : 7 octobre 2017, ODD 13
•             Inde : 14 octobre 2017, ODD 4, 5 et 6
•             Liban : 17 octobre 2017, tous les ODD
•             Madagascar :20 octobre 2017, ODD 4
•             Maroc : 7 octobre, ODD 11
•             Mauritanie : 12 octobre 2017, ODD 17
•             Pérou : 20 octobre 2017, ODD 8, 15 et 16
•             Philippines : 20 octobre 2017, ODD 4 et 17
•             Sénégal : 5 octobre 2017, tous les ODD
•             Tchad : 14 octobre 2017, tous les ODD, mais un focus sera apporté sur l'ODD 3, 4 et 8
•             Togo : 6 octobre 2017, ODD 4
•             Tunisie : 17 novembre 2017, ODD 10
•             Vietnam : 7 octobre 2017, ODD 10 et 17
•             Laos : 25 novembre 2017, ODD 15 et 17
 
 
(1) Les Objectifs de développement durable (ODD) adoptés par les 193 États lors du Sommet des Nations unies sur le développement durable en septembre 2015 succèdent aux Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Leur enjeu central est d'intégrer les trois dimensions du développement durable (sociale, économique et environnementale) et leurs liens intrinsèques. Le changement de perspective est important puisque ces ODD – au nombre de dix-sept - ont pour ambition d'être universels, c'est-à-dire qu'ils doivent s'appliquer à tous les pays sans exception et non plus uniquement aux pays considérés en développement. De même, à travers ces objectifs, l'ambition est de toucher les populations les plus vulnérables laissées de côté par les OMD.
(2) Chiffres estimation France Volontaires
 
 

 

Articles en relation
Le bien commun crée son université

  Les ressources naturelles indispensables à la vie devraient être considérées comme biens communs de l’humanité accessibles sans exclusions possibles, à protéger de toute forme de spéculation, de...