Close

Le design, un levier de compétitivité française

En juin dernier, Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif et Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication ont confié une mission à Alain Cadix sur la place et la diffusion du design dans l'économie et la société.
A l’occasion de la deuxième édition des Rendez-vous du design, Alain Cadix a remis son mémoire « Pour une politique nationale du design » aux ministres le 15 octobre au Palais de Tokyo (Paris).

Cette mission consacrée au design doit animer les réflexions et débats sur la place et la diffusion du design dans l'économie et la société. Elle propose au Gouvernement toutes les initiatives utiles à l'épanouissement du design en France : accompagner le développement des industries créatives.

 La promotion du design comme levier de compétitivité

Avec cette mission, l’objectif partagé du ministère de la culture et de la communication et du ministère du redressement productif consiste à :
- renforcer la diffusion du design dans les entreprises et à l’identifier comme un levier stratégique de croissance ;
- consolider la pertinence et l'efficacité de l'offre de formation initiale et continue des designers ;
- accompagner l’activité professionnelle des designers et des agences de design ;
- développer la culture du design des décideurs et des citoyens, dans le cadre plus général de l'éducation artistique et culturelle dont le Président de la république a fait sa priorité ;
- favoriser le rayonnement international du design français.

Cette mission fait suite au Premier rendez-vous du design organisé en mars 2013 consacré aux réflexions sur le rôle du design dans le renforcement du tissu économique, autour de trois thème fondateurs : le design au service du redressement et de la compétitivité des entreprises françaises, les forces et les faiblesses du design en France, le rôle des institutions publiques dans la promotion du design.

Pour un design transversal et multiforme

Trop longtemps parent pauvre de l’innovation technologique, souvent compris comme un ajout esthétique et synonyme de style, le design prend aujourd’hui ses lettres de noblesse en s’affirmant comme une démarche globale de conception et de mise sur le marché. Le design est donc transversal et multiforme.

Il est aussi en évolution permanente : il touche de plus en plus les secteurs de haute technologie, propose de nouveaux objets et de nouveaux usages, s’adapte aux mutations de la société et accompagne les recherches en matière de développement durable. Il est devenu une composante stratégique de l’économie de l’immatériel.

Au-delà du formidable patrimoine culturel et artistique qu’il constitue, le design est un élément essentiel de la performance économique et de la compétitivité. Nos entreprises, quels que soient leur taille et leur secteur, ont tout à gagner à intégrer des démarches de design au sein de leurs stratégies. Ce qui est en jeu, c’est de la croissance, des parts de marché à l’exportation et des points de rentabilité supplémentaires pour nos marques. Dans la compétition internationale, le design est un levier qui ne doit pas être négligé.
La promotion du design à la fois comme art et comme facteur d’innovation économique est donc indispensable. L’approche convergente de la technologie, du design, des usages, l’utilisation de nouveaux matériaux, permet d’envisager de nouveaux objets, matériels ou immatériels, associés à de nouvelles pratiques, ouvrant sur la création d’activités économiques et concourant au redressement productif.

Accompagner le développement des industries créatives et du design en particulier est un facteur d'innovation et de croissance des entreprises pour contribuer à la qualité du cadre de vie.

Télécharger le rapport complet

(Source : www.redressement-productif.gouv.fr - 21 octobre 2013)

Illustration : photo du site Objet de production.com