Design - Société de la création

"Le 7ème continent" : Quand les déchets plastique se font mode

arts et déchets plastiques
Dans le cadre de l’initiative des Galeries Lafayette "GO FOR GOOD, pour une mode plus responsable", l'agence hors-studio présente une installation manifeste réalisée en broyé de plastique : le design investit ainsi le territoire de la revalorisation de nos déchets en présentant une œuvre d’art manifeste, "Le 7ème continent ». Les designers s’emparent d’un matériau polluant, au cœur de la controverse. Dans une démarche de recyclage, elles le transforment et le subliment pour nous inviter à porter un regard nouveau sur nos détritus et éveiller nos consciences.
 
Réalisée à partir du recyclage de déchets et rebuts plastiques industriels, l'œuvre est signée par Elodie Michaud et Rebecca Fezard, le binôme de designers à la tête de hors-studio, bureau de création tourangeau, spécialisé en design textiles, surfaces et matières. L’œuvre "Le 7ème continent" a été réalisée dans le cadre de la résidence de designers au Certesens, et grâce au soutien de l’entreprise Vincent Recyclage (Langeais) pour le broyé de plastique. 
 
Elodie Michaud et Rebecca Fezard
 
Cette installation est un vrai manifeste, exposé en vitrine des Galeries Lafayette de Tours jusqu’au 10 octobre dernier et réalisée pour l’opération nationale du grand magasin, « GO FOR GOOD pour une mode plus responsable ». L’œuvre dérive désormais jusqu’à Roubaix pour les Fashion Tech Days, les 29 et 30 octobre.
 
Les designers s’emparent ici d’un matériau polluant, au cœur de la controverse. Dans une démarche de recyclage, elles le transforment et le subliment pour nous inviter à porter un regard nouveau sur nos détritus et éveiller nos consciences. L’œuvre est une suspension de 3m x 1m50 réalisée en copeaux de plastique broyés et agglomérés à chaud. Chaque lé est imprimé et coloré avec la technique d’impression par sublimation.
 
 
Cette œuvre a été réalisée dans le cadre de la résidence de designers à Certesens, qui a mis à disposition les outils, les process et les équipes ingénieurs sensoriels pour la transformation de matériaux. Avec le soutien de l’entreprise Vincent Recyclage qui a fourni les copeaux de plastique broyé, Elodie et Rebecca, le duo de designers à la tête de hors-studio, ont ainsi donné une seconde vie émotionnelle à ces matériaux recyclés.
« Le 7ème continent », première œuvre de cette résidence de designers, démontre comment un concepteur utilise les outils scientifiques et les techniques du sensoriel combinés à sa démarche artistique pour innover durablement dans la création de nouveaux matériaux et de nouveaux objets.
 
 

RENEICSENS ou la revalorisation des déchets industriels

Certesens initie un programme de Recherche et Développement, RENEICSENS, concernant la revalorisation des chutes et déchets industriels avec les technologies du sensoriel. Ce travail part du constat suivant : dans un contexte de pénurie croissante de matières premières et de crise énergétique à l’échelle planétaire, la question du déchet de matériaux dans la création/conception et la fabrication d’un objet dans différentes filières industrielles se pose (notamment dans le domaine du luxe et de la création).
 
Alors que les industries et designers ont longtemps « ignoré l’ombre du développement industriel », comme l’a écrit M. Morin, le rapport est devenu disproportionné, entre la production et création d’un objet et les chutes et déchets des matériaux nécessaires pour sa constitution. Nous constatons ainsi que le volume des chutes excède celui de l’objet. L’objectif final de ce projet consiste à valoriser les chutes et déchets des industriels en recomposant les matières-déchets, dans le but d’en créer de nouvelles, immédiatement réutilisables avec les nouvelles technologies de fabrication et d’industrialisation (fabrication additive notamment). Ceci permettant d’aboutir à une nouvelle génération de produits sensoriellement upgradés.
 
 
C’est dans ce cadre que Certesens accueille des résidences d’artistes et designers afin de mener des recherches parallèles aux siennes pour de nouvelles matières et produits upgradés. Ce travail mêlant démarche scientifique et créative, a permis d’accroître les connaissances et ouvrir de nouvelles opportunités de développement. C’est dans ce cadre que Certesens a accueilli l’agence Hors-Studio et son « 7ème continent »  et Alexandra Riss, plasticienne, et son œuvre « Hippocampe » (cette dernière résidence a été effectuée dans le cadre du programme « Résidences en entreprise » du Ministère de la Culture.
 
À ce jour, l’ambition de RENEICSENS est de mutualiser les ressources et les connaissances avec la structuration d’une unité pilote collaborative et la création d’un groupe de recherche dédié, constitué d’entreprises, d’institutions, de pôles de compétitivité, d’associations, de chercheurs, ingénieurs et créateurs afin d’insuffler une dynamique collaborative et créatrice de valeur. Certesens ouvre son groupe de travail aux projets et initiatives motivés.
 

L'initiative GO FOR GOOD pour une mode plus responsable

Depuis 120 ans les Galeries Lafayette ont choisi de sélectionner le meilleur de la création, vibrant avec la société pour capter l’air du temps. Mais l’air du temps s’est alourdi. La mode, au cœur de cette identité, est devenue l’une des industries les plus polluantes au monde. Toujours plus accessible, abondant et rapide, son commerce a parfois des conséquences sociales et environnementales indésirables.
Pour les Galeries Lafayette, cette réalité n’est pas une fatalité, menant depuis plusieurs années au sein de l’entreprise une transition responsable. En lançant l’initiative Go for Good, l’enseigne a la volonté d’offrir, partout en France et sur toutes les catégories, des produits plus justes et plus durables.
Il s'agit d'une démarche collective et déterminée qui rassemble près de 500 marques et partenaires. C’est aussi un ensemble d’événements et d’actions concrètes en faveur de nouvelles formes de production et de consommation. Go for Good, c’est le mouvement de celles et ceux qui allient la recherche de style et la recherche de sens.
 
Go for Good se veut un mouvement relationnel, créatif et engagé au service d’un commerce plus responsable. Cette initiative vise à accélérer les actions positives des Galeries Lafayette et de sa communauté de marques partenaires qui œuvrent pour la transformation du commerce et s’inscrivent dans une logique de progrès. Promouvant la création en faveur du bien commun, cette démarche répond à la quête croissante de sens et de transparence exigée par les clients et vient concrétiser le nouveau positionnement de la marque dont la mission consiste à rendre accessibles au plus grand nombre le Beau, le Bon et le Bien.
 
Cette démarche a donc pris vie à travers une manifestation qui a eu lieu du 29 août au 10 octobre 2018, réinventant l’expérience de l’ensemble du réseau des magasins Galeries Lafayette, et parrainée par une créatrice de premier plan, ambassadrice de la mode responsable à travers le monde : Stella McCartney.
 
 
Depuis toujours positionnés comme des lieux de rassemblement, d’émotions et d’échanges au cœur de la ville, les Galeries Lafayette ont ainsi proposé un dispositif événementiel unique avec des conférences thématiques, des animations et opérations de sensibilisation, et le déploiement de nouveaux services de location, de réparation et de recyclage de vêtements. Outre des pop-ups consacrés à sa marque et une collection capsule exclusive, Stella McCartney a proposé au sein de l’espace culturel de la Galerie des Galeries une immersion dans l’univers de la méditation, intitulée Century of Stillness.
Fidèle à son rôle de « maison des marques » et de dénicheur de tendances, les Galeries Lafayette ont sélectionné des produits - de leurs marques propres, des autres marques du groupe, ainsi que près de 500 autres marques participantes - issus des univers de la mode et de l’accessoire, de la beauté, de la Maison, de la bijouterie, ou encore de la gastronomie. Cette sélection, conciliant style et responsabilité, s’appuie sur un cahier des charges, permettant d’identifier les produits qui présentent un bénéfice significatif par rapport à une production classique en matière d’environnement, de développement social ou de soutien à la fabrication française. 
Dans l’ensemble des magasins, ces critères de sélection sont mis en avant sur les espaces de vente des marques participant au mouvement, dans une volonté de pédagogie et de partage envers les clients. 
 
Au-delà de cette manifestation commerciale, le mouvement Go for Good veut traduire à grande échelle l’engagement de longue date des Galeries Lafayette en matière de développement durable. Une stratégie impulsée au plus haut niveau par le Groupe permet d’adresser l’ensemble des enjeux relevant de la responsabilité sociale et solidaire de l’entreprise, de la transition écologique et de la mode durable, avec l’ambition de devenir une référence mondiale d’un commerce à la française à la fois éthique et responsable.
 
"Le 7ème continent" sera exposé pendant les 2 jours de la manifestation Fashion Tech Days à Roubaix (59), les 29 et 30 octobre prochains, et hors-studio participera à la table ronde sur “La révolution des matériaux” le mardi 30 octobre à 15h, animée par Julie Pont de ModeLab.
Le laboratoire Certesens, également présent aux Fashion Tech Days,  participera à la conférence "Luxury and generation Z" le mardi 30 octobre à 10h30.
 
 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

 

 

Articles en relation
Géométries Sud, du Mexique à la Terre de Feu

La Fondation Cartier pour l’art contemporain célèbre, avec l’exposition Géométries Sud, du Mexique à la Terre de Feu, la richesse et la variété des motifs, couleurs et figures dans l’art...

A l'épreuve de l'eau ...

La Fondation François Schneider invite L’Ososphère (1) à inventer une conversation chorale et fluide entre le numérique et l’eau. Immergé dans ce lieu d’art niché en terre d’eau, au pied des Vosges,...

Quel avenir pour l'IA ?

L’intelligence artificielle est d’ores et déjà présente dans notre quotidien depuis de nombreuses années. Elle devient pour beaucoup, la solution magique à tous les problèmes. Est-ce raisonnable ? Est-ce...

La fable du piratage des implants mnésiques

Doit-on avoir peur des implants mnésiques ? Une étude récente, dont UP’ s’est fait l’écho, fait état de cyber attaques possibles sur notre mémoire. Jean-Gabriel Ganascia, chercheur en intelligence...

Le "CyKlop", Fantaisies urbaines à Versailles

Sous un angle ludique et fantaisiste, l’artiste Le CyKlop revisite l’Histoire de France en customisant 25 potelets autour de la salle du Jeu de Paume, dans le quartier Saint-Louis, en personnages qui...