Dans le secret des labs

Le "papier-pile" comme combustible de demain

technologies du futur

Mustafa Emre Karagozler, Ivan Poupyrev, Gary K. Fedder et Yuri Suzukide sont les chercheurs de Disney Research aux USA qui ont développé "le papier pile", en collaboration avec l'Université Carnegie Mellon, à Pittersburg en Pennsylvanie : l'invention d'un papier qui permettrait aux livres, aux emballages, à toutes formes de papiers imprimés d'entrer dans une nouvelle ère en devenant lumière, télécommande, écran... et sans avoir besoin ni de pile ni d’alimentation externe.

Cette équipe de recherche vient de mettre au point un papier capable de générer de l’électricité, à l’aide d’un système très simple nécessitant du papier, du téflon flexible (PTFE) et une feuille métallisée qui servira d'électrode. 
Lorsque le papier est frotté, la charge électrique s'accumule dans la feuille de PTFE. Ensuite, les conducteurs peuvent contenir un circuit électrique imprimé à l'aide d'encres conductrices, comme les encres d'argent, ou sérigraphié avec des peintures conductrices (la peinture à base de nickel), ou encore en utilisant des films conducteurs (comme de l'argent ou du polyester revêtu d’un film d'aluminium) couramment utilisé dans l'emballage cadeau.

Une technique qui pourrait trouver des applications concrètes avec, par exemple, des affiches interactives, des livres pour enfants ou réaliser des effets et des surprises au milieu de pages « classiques » dans la littérature globale. Histoire de remettre la lecture dans le circuit ?!

"Il est possible de rendre réactif ces générateurs de papier à un certain nombre de gestes, comme taper, toucher, frotter ou glissant" affirme Ivan Poupyrev, le directeur de recherche Disney. "Nous pouvons imaginer un certain nombre de façons d'utiliser cette innovation pour ajouter des applications, sons et autres interactivités, aux livres et d'autres documents imprimés à peu de frais et sans avoir à se soucier des sources d'énergie".

"Nous envisageons d’ajouter cette interactivité à tout document imprimé, y compris les livres, les cartes postales, les affiches, les jeux de société et bien d'autres. C'est l'avenir de cette technologie". (Source : graphiline.com  / Faustine Loison - 8 avril 2014)

En 2011, Sony avait déjà dévoilé une nouvelle technologie permettant de générer de l’électricité en utilisant de vieux papiers :  en transformant des journaux ou du carton en sucre puis en combustible, la bio-pile était inventée. 

 

Articles en relation
Un nouveau Guide pour un tourisme responsable

Dans quelques années, nous ne voyagerons plus comme aujourd’hui. Face aux enjeux écologiques et sociaux actuels (réchauffement climatique, augmentation des déchets dans les océans, besoin de plus de...

Agir sans attendre - Notre plan pour le climat

Agir sans attendre - Notre plan pour le climat d'Alain Grandjean, avec Marion Cohen et Kévin Puisieux - Préface de Nicolas Hulot - Edition Les Liens qui libèrent, 9 mai 2019 - 112 Pages   Quelle est...

Capitalisme fossile

Capitalisme fossile- De la farce des COP à l'ingénierie du climat de Jean-Marc Sérékian - Editions Utopia, mai 2019 - 264 Pages   Vingt-quatre ans de COP. Depuis un quart de siècle, les négociations sur...

La formidable épopée invisible

La formidable épopée invisible d'Isabelle Lacourt - Editions Baudelaire, Août 2018 - 88 Pages   C’est à travers le cheminement d’une progressive prise de conscience que j’ai appris à considérer avec...