Close

T8, l'aéro-boat révolutionnaire

technologies du futur

Un projet révolutionnaire dans l'univers du multicoque nautique porté par l'entreprise Tera-4 va bientôt sortir de mer : le quadrimaran, navire à quatre coques.

Cette société semble repousser les limites techniques du transport maritime multicoques en imaginant ce quadrimaran à quatre coques d'allure futuriste ! Un concept des plus novateurs garant de hautes performances puisqu'il combine des avantages hydrodynamiques et aérodynamiques pour accéder à une navigation semi-aéroportée inégalée jusqu'à présent. Surfant entre air et mer, le quadrimaran Tera-4 garantit, en plus de sa stabilité et de sa rapidité, une diminution de -50% de la consommation d'énergie et ouvre ainsi de nouvelles perspectives dans l'industrie navale.

Pour concrétiser ce projet ambitieux, Tera-4 lance la création d'un prototype, le « T8 ». D'une longueur de 8,5 mètres et d'une vitesse maximale de 60 nœuds, ce navire servira de démonstration et matérialisera la naissance des aéro-boats, ces navires révolutionnaires aux moteurs à économie d'énergie.

Un concept novateur abouti techniquement

L'innovation majeure du quadrimaran Tera-4 réside dans les trois tunnels d'air que forment ses quatre coques. Entièrement conçues en aluminium, les coques ont fait l’objet de tests hydrodynamiques et aérodynamiques intensifs en bassins de carènes (France et Suède) et en souffleries (Saint-Cyr).  Des études de structures ont également été réalisées sur un large spectre de vagues (plate-forme inertielle).
En conformité avec l’OMI (Organisation Maritime Internationale), les coques sont approuvées par les plus grandes sociétés de classifications qualifiées HSV (Hight Speed Vessel) et par les Bureaux Veritas, Lloyd Register, Det Norske Veritas...

+ Écologique + Stable, + Rapide,...

Contrairement aux bateaux existants type monocoque, le quadrimaran navigue sur des coussins d’air naturels et se démarque par ses nombreux avantages : peu de roulis et de tangages, ni de frottements eau/air, consommation d'énergie divisée par deux même s'il peut atteindre les 60 noeuds, un faible tirant d'eau (50 cm) quelle que soit la taille du bateau choisie lui permettant ainsi de naviguer en eaux peu profondes sans détérioration du fond marin. Il peut même « beacher », c'est à dire accoster en glissant sur les rives.

Quelques chiffres 

- La matière première, ce sont  1 800 Kg d’aluminium 5083H11 soit 45 Tôles plates de 4mm
- Le travail de la matière, ce sont 980 découpes numériques et 238 pliages à haute-pressions
- L'assemblage des éléments de la coque, c'est 1,6 Km de soudure soit 260 heures de travail.

Pour quels usages ?

Du bateau de plaisance (yachting) au tender (transport courte distance) jusqu'au bateau de transport de marchandise (fret), sans oublier les bateaux de travail et de transport de personnes à haute-vitesse, le concept du quadrimaran s'applique à des utilisations variées grâce à sa polyvalence et sa grande fonctionnalité. 

Ce quadrimaran pourrait être un outil de travail supplémentaire pour toutes les opérations en mer. Robuste, doté d’un pilotage précis et d’une capacité à virer à plat en toutes circonstances, il représente de nouvelles perspectives professionnelles. Son faible coût d’exploitation conjugué à sa polyvalence d'utilisation le rendent optimal pour tous types de missions : de la surveillance des côtes au bateau pilote, du transport de personnes en off-shore au bateau pompier.

Ainsi le quadrimaran, répondant aux problématiques actuelles en termes de pollution grâce à son faible besoin en énergie, deviendrait le support idéal pour les nouveaux moteurs à énergies renouvelables et écologiques.

Financement du T8

Pour financer la réalisation du projet T8, la société a besoin de soutien : 50.000 euros sont nécessaires pour la construction de la coque en aluminium, construite par un chantier naval agréé. La motorisation et la commercialisation seront autofinancés et supportés par des établissements bancaires. 

Pour aider à la réalisation du « T8 » : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/quadrimaran-l-aero-boat

A propos de la société Tera-4, créateur du Quadrimaran

Inventeur du bateau à 4 coques, Tera-4 relance et concrétise le projet du quadrimaran après plusieurs années de réflexion et d'améliorations technologiques. C'est en effet en 1992 que le premier prototype de quadrimaran, l' « Alexander » vit le jour. Constituée de designers et d’architectes navales, l’équipe Tera-4 travaille désormais en étroite collaboration avec ONE, société d'ingénieries navales et maritimes composée d’experts et d’ingénieurs spécialisés dans les problématiques techniques et logistiques liées au secteur maritime et offshore. Le professionnalisme et le concept novateur de l'entreprise Tera-4 lui ont permis d'intégrer les pépinières d’entreprises innovantes du Pays d’Aix, en arrivant notamment finaliste pour le prix “Prototypage indutriel, Développement durable”.