Close

Tsunamail, la boîte mail qui fait pâlir Google

Epitech Montpellier : 45 étudiants, 48 heures de rush et la naissance de Tsunamail, la boîte mail qui fait pâlir Google.

« Pour se différencier et pour exceller, nous avons choisi d'unir nos forces pendant 48 heures afin de proposer un produit qui débutera l'histoire de nos CV. » déclare Lou Husson, étudiant en deuxième année à Epitech et délégué à la communication du projet. 

La formation est pointue à Epitech et l'application en cas concret d'un projet scolaire devait être transformé en produit professionnel. C'était le rebondissement essentiel souhaité par toute l'équipe regroupée autour d'un projet de logiciel pour toutes les plateformes numériques particulièrement performant et innovant.

Une boîte mail innovante pour le grand public

Lors du dernier « rush » (examen trimestriel) du Master d'expert en technologie de l'information à Epitech Montpellier, les étudiants (par groupe de trois) devaient réaliser un logiciel informatique.
Les 2e année ont pris le parti de changer le brief initial, de réunir toute la promotion et de réussir là où Google wave avait échoué.
Pari gagné ! En 48h, les 45 étudiants ont créé un prototype de la boîte mail idéale. Ils ont récolté un zéro pointé mais avec les félicitations du jury (composé de la direction de l'école et des responsables pédagogiques), conscients de la pertinence de cette innovation : Tsunamail classe les échanges d'une même personne les uns à la suite des autres comme cela fonctionne avec des SMS.
Le classement n'est plus imposé de manière chronologique comme c'est le cas aujourd'hui. Ce système permet également de faire apparaître toutes les pièces jointes, quel que soit le format, directement dans le corps du mail sans problème de compatibilité.

Pour la petite histoire, l'innovation et l'envergure de ce projet ont séduit Fleur Pellerin (ancienne ministre de l'Economie numérique) qui a tweeté en live en mars dernier lors du rush.

Une start-up en cours de création

Ce projet, décrit comme un cas d'école et imaginé en un temps record dans un cadre de formation, devrait voir le jour en premiers tests concrets fin 2014, début 2015, au sein des écoles du groupe Ionis, comme Facebook en son temps à Harvard.

Il s'agit donc d'un prototype qui sera développé dans le hub d'Epitech Montpellier et certainement par les étudiants de la rentrée prochaine qui prendront ainsi le relais pour le reformer et le dynamiser. En attendant, Tsunamail sera présenté du 23 au 25 mai prochain au Start-up Week-end de Polytech Montpellier. A suivre !

(Source : Epitech - Groupe Ionis - 24 avril 2014) 

Suivre Tsunamail sur Facebook