Close

Roombots, les nouveaux robots "Transformers"

technologies du futur et robots

Voici la nouvelle génération de robots, nés à l'Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne : les Roomboots. S'appuyant sur un principe de fonctionnement collaboratif, ils sont capables de s’assembler pour élaborer des formes plus ou moins complexes.

Ce projet financé par l'Ecole Polytechnique suisse explore la conception et le contrôle des robots modulaires, appelés Roombots, pour être utilisés comme blocs de construction pour les meubles : ils se déplacent, s'auto-assemblent et s'auto-reconfigurent.
Ces Robots modulaires sont des robots constitués de plusieurs modules robotiques simples qui peuvent attacher et détacher. Ils sont connectés entre eux par des unités permettant la création de structures arbitraires et changeantes en fonction de la tâche à résoudre. Par rapport aux robots " monolithique", ceux-ci offrent une polyvalence supérieure et une robustesse à toute épreuve contre les éventuelles défaillances, ainsi que la possibilité d'auto-reconfiguration.

Une intelligence organique 

Pour faire simple, chaque robot est une sorte de petit module sphérique capable de se rattacher temporairement à un autre module, de façon à pouvoir rouler et se déplacer et bien sûr, in fine, fabriquer des objets aussi disparates qu’une simple chaise ou une table. Constitué de deux blocs, chaque robot est doté d’une connexion sans fil, d’une batterie et de moteurs lui permettant de tourner sur lui-même.

Le mobilier change de forme au fil du temps (par exemple, un tabouret devient une chaise, un ensemble de chaises devient un canapé ) et se déplace en s'adaptant aux besoins des utilisateurs au cours de la journée. Lorsqu'il n'est pas nécessaire, le groupe de modules permet de créer une structure statique telle qu'un mur ou une boîte. 
Une fois connectés à leurs congénères (grâce à plusieurs griffes rétractables), les Roombots deviennent alors capables de se déplacer au sol, d’escalader différentes surfaces et de se changer en tabourets, en chaise, en table ou en canapés en fonction des besoins des utilisateurs et notamment venir en aide aux personnes âgées ou souffrant d’un handicap. 

Le rêve de l'équipe de chercheurs est de fournir des modules multi- fonctionnels qui seraient fusionnés avec les meubles et que les utilisateurs non professionnels et des ingénieurs pourraient combiner à de multiples applications.

De très larges applications

Le type d'applications de ces robots pourraient être multiples : meubles d'assistance pour les personnes âgées ou pour les personnes ayant un handicap moteur, des salles de conférence modulables, l'art interactif, l'aérospatiale pour le maniement des satellites, etc.

"Nous sommes particulièrement intéressés par la fourniture d'assistance aux personnes âgées" déclare un des chercheurs. Une subvention devrait d'ailleurs les aider partir de Septembre 2014,  pour leur permettre de concevoir des meubles robotiques d'assistance multifonctions qui pourraient interagir avec les utilisateurs, les aider à se relever d'une chute, surveiller leur santé, les aider à se mouvoir entre les différents poses assises /debout, les aider à manipuler des objets,... Un développement effectué en collaboration avec le laboratoire de CHILI et DomoSafety.

L’équipe du Dr. Auke Ijseert espère par la suite mettre au point un système de commande vocale pour permettre à quiconque d’utiliser les Roombots dans la vie de tous les jours.