Close

FingerReader : pour lire les yeux fermés

technologies du futur

La FingerReader est un dispositif portable équipé d'une caméra et d'un logiciel adéquat pour lire à haute voix des textes pour déficients visuels. Une bague connectée développée par le MIT pour les non-voyants qui se porte sur l'index, pour accéder à la lecture autrement qu'à travers le braille.

Le porteur numérise une ligne de texte avec son doigt et reçoit une rétroaction audio des mots et un retour haptique de la mise en page : début et fin de ligne, nouvelle ligne, et d'autres indices.
Roy Shilkrot, développeur du dispositif au MIT, explique qu'il suffit de poser son doigt avec la bague sur le texte, un logiciel se met en marche et suit les mouvements du doigt pour identifier chaque mot. Un signal sonore s'active si le doigt n'est plus sur la bonne ligne et une vibration s'active si le doigt n'est plus du tout sur le texte.


En suivant naturellement le texte pointé par le doigt de son propriétaire, ligne après ligne, la bague scanne le texte et l'analyse en temps réel grâce à une micro-caméra embarquée, puis elle le restitue instantanément sous forme audio grâce à une voix de synthèse. L'utilisateur pourra donc suivre les lignes d’une liseuse, d’un écran d’ordinateur, d’un livre ou de tout autre support papier avec son doigt équipé. Différent du braille que l’on connaît, il ne nécessite aucune mise en œuvre spécifique et s’adapte à toutes les écritures existantes.

Il aura fallu trois ans de recherches, de créations de logiciels et d'échanges avec un groupe de testeurs pour que ce prototype voit le jour. Roy Shilkrot ajoute qu'il reste encore beaucoup de travail aux chercheurs pour qu'il puisse se connecter aux téléphones portables.

Fabriqué grâce à une imprimante 3D, ce prototype est appelé à se développer et à considérablement faciliter la vie des malvoyants. Selon un chiffre de l’OMS, 285 millions de personnes sont atteintes de déficience visuelle dans le monde et 39 millions de personnes sont aveugles.

Existait déjà la EyeRing, développée en partenariat par l'Université de Technologie et de Design de Singapour et le MIT Media Lab de Cambridge, cette bague connectée permettait de pointer du doigt un objet et d'en obtenir aussitôt une description audio. Là avec le développement de ce concept, le MIT va beaucoup plus loin ! Etre né avec un handicap visuel ne sera bientôt plus un handicap, la FingerRead devant être mise sur le marché à un prix très abordable pour tous.