Close

Le papier devient lumière

innovation

Nous y sommes : la lumière n'est plus un transport d'énergie sans transport de matière. Désormais, ce ne sont plus des longueurs d'onde dans le vide mais de la matière lumineuse ! Du papier lumineux, créé par une société américaine, à partir de diodes et d'encre, le Lightpaper. Il est désormais possible d’imprimer de la lumière sur une feuille de papier...

La société Rohinni, aux USA dans l'Idaho, a créé un prototype de papier lumineux à partir d'une source de lumière aussi fine et flexible qu'une feuille. La technologie utilisée est celle des Diodes ÉlectroLuminescentes - DEL - mélangées à de l'encre, et "imprimées" sur un support. Ce dernier est lui-même inséré entre deux couches protectrices, qui sont ensuite scellées. Les différentes couches sont conductrices, afin d'assurer une alimentation électrique. 

Imprimer de la lumière et l’appliquer à n’importe quelle surface est une innovation majeure dans le domaine de l'impression. Le principe est "d'imprimer" une lumière en mélangeant de l'encre et des micro-LEDs (bien plus fines que celles issue de la technologie OLED) sur un calque conducteur et de sceller le tout entre deux autres calques : une technologie qui repose sur la miniaturisation, comme pour les écrans TV extra plats, puisque la taille des diodes utilisées sont de 8 micromètres, soit la taille d'un globule rouge !

De nombreux types de supports et formes sont compatibles avec la technologie, ils doivent toutefois être conducteurs pour permettre au courant d’atteindre les LEDs fixés sur le support. Une fois le courant établi sur la surface conductrice, les LEDs réparties sur le support s’éclairent. Il reste encore à régler le problème de répartition équitable des diodes sur la feuille de papier et le défi pour les mois à venir est d'obtenir le placement spécifique des diodes pour produire uniformément la même intensité de lumière. Autre piste de recherche : créer plusieurs circuits au sein d'une même feuille, afin d'afficher des motifs ou faire clignoter certaines parties lumineuses. Une deuxième version de Lightpaper est donc en cours courant 2015.

De nombreuses applications

La simplicité de la technologie permet d’envisager de vastes applications industrielles dans l’industrie automobile, la fabrication d’écrans de smartphones ou d’autres appareils. Les maisons pourront s’équiper de murs, de mobiliers ou encore de revêtements textiles. De même, l'industrie textile pourra équiper ses créations de vêtements connectés, notamment dans le secteur de la santé. 

 

Nick Smoot, responsable marketing de l'entreprise Rohinni, pense orienter les applications, dans un premier temps, vers de petites surfaces, pour lesquelles l'éclairage reste assez diffus, comme des téléphones portables ou des signaux à l'intérieur des automobiles. Les premiers essais industriels devraient débuter en 2015, et une démocratisation, à l'aide des imprimantes 3D, devra suivre dans la foulée.

(Source : Fastcompany - Déc 2014)