Close

Scio, le scanner de poche révolutionnaire

Ma plante se porte-t-elle bien ? Ce fruit est-il assez mûr ? Combien de calories dans ce légume ou ce morceau de viande ? Nous pourrons désormais tout savoir sur les compositions moléculaires de nos aliments avant de les engloutir ! Ceci grâce à Scio, petit spectomètre de poche qui permet de scanner des matériaux ou des objets physiques. Une petite révolution...

Développé par la startup israélienne Consumer Physics, Scio repose sur la technologie de spectroscopie infrarouge, largement employée dans la recherche scientifique. Consumer Physics est parvenue à miniaturiser la configuration et à réduire considérablement son coût de production pour en faire un produit grand public simple d’usage et abordable.
Miniaturisation qui réside dans les algorithmes de traitement des informations qui sont exécutés depuis une plateforme de cloud computing. Sur son smartphone, l’utilisateur commence par sélectionner l’application mobile correspondant au type d’analyse qu’il souhaite effectuer, puis il scanne l’objet de son choix avec Scio. L’appareil émet une lumière infrarouge à une longueur d’onde spécifique qui va refléter la signature moléculaire. "Chaque type de molécule vibre d'une façon unique et ces vibrations interagissent avec la lumière pour créer une signature optique unique", expliquent les créateurs sur la plateforme de financement participatif KiskStarter.

Scio transmet alors l’information par liaison Bluetooth à l’application mobile. Celle-ci va ensuite relayer les données à un serveur distant où les algorithmes vont comparer la signature moléculaire à une base de données puis renvoyer l’information. Le processus ne prend que quelques secondes entre la numérisation et la réponse. Scio est compatible Android et iOS et il peut analyser des matières solides, liquides ainsi que des poudres ; les utilisateurs pourront donc analyser plantes, nourriture et même des médicaments.

Scio a décidé de se focaliser pour l'instant sur des applications liées à l'alimentation, à la médecine et à la santé des plantes. Mais elle en prévoit d'autres à terme, et met également à disposition un kit de développement, pour les ingénieurs souhaitant développer leurs propres applications. En effet, Consumer Physics compte faire de sa base de données (alimentée par les scans des utilisateurs) une plateforme pour créer toutes sortes d’applications : des fabricants ou des développeurs pourront non seulement imaginer de nouveaux usages mais également adapter la technologie Scio à leur propre design pour l’intégrer à des terminaux mobiles (smartphones, tablettes…), des objets connectés ou des vêtements intelligents.

Comme le fait remarquer Zoé Kauffman de SiliconWadi, "Jusqu’à présent, les spectromètres utilisés pour la spectroscopie proche infrarouge étaient très onéreux (plusieurs dizaines de milliers d’euros) et volumineux. Le tour de force des chercheurs israéliens est d’être parvenu à simplifier la technologie grâce à plusieurs algorithmes inédits et à miniaturiser l’objet. La réussite de ce projet et l’intelligence du concept du spectroscope de poche sont le fruit de la qualité de l’équipe israélienne de recherche. De nombreux ingénieurs, venus de prestigieuses institutions telles que le MIT, Harvard ou encore de l’Institut Weizmann, ont créé cette rupture technologique...."

Les créateurs de Scio voient de nombreux débouchés notamment dans l’agriculture, la pétrochimie ou les cosmétiques. Le projet qui fait l’objet d’une levée de fonds sur la plateforme KickStarter a déjà récolté presque 3 millions de dollars. Le prix public du Scio est fixé à 299 dollars (218 euros) et les premiers exemplaires commenceront à être livrés début 2015.

Photo ©Scio