Close

50 millions de dollars pour faire progresser notre compréhension de l’univers

Institut Perimetre Ontario
L'Ontario apporte son soutien à l’Institut canadien Périmètre et investit 50 millions de dollars pour une recherche de classe mondiale. Ce soutien apporté à l’Institut de physique théorique vient renforcer les atouts compétitifs pour l’Ontario où des chercheurs en résidence travaillent sur des problèmes fondamentaux de physique, au niveau d’excellence le plus élevé à l’échelle internationale. Un investissement qui aidera les meilleurs physiciens à accélérer leurs travaux de recherche dans des domaines comme la cosmologie, la matière condensée et l'information quantique qui, le prédit-on, feront progresser nos façons d'utiliser l'informatique, de communiquer et de vivre. 
 
La physique théorique est un volet de la science qui cherche à approfondir notre compréhension de la nature du temps, de la matière et de l'information. Sir Isaac Newton, Albert Einstein et Stephen Hawking figurent parmi les pionniers du domaine. Stephen Hawking a d’ailleurs reconnu l’Institut Périmètre comme l’un des chefs de file mondiaux en physique théorique.
L’Institut Périmètre de physique théorique est un important centre de recherche scientifique, de formation et de diffusion des connaissances en physique théorique fondamentale. Fondé en 1999 à Waterloo (Ontario), au Canada, il a permis des découvertes antérieures en physique théorique qui ont ouvert la voie à des innovations comme l'exploration spatiale, l'imagerie médicale, la téléphonie intelligente, les systèmes de positionnement mondial et l'Internet à haute vitesse. Mais aussi les piles solaires, les ordinateurs, les technologies sans fil et l’imagerie diagnostique, entre autres, qui résultent de percées réalisées en physique théorique.
 
La première ministre canadienne Kathleen Wynne s'est rendue dans la région de Waterloo ce mardi 14 juin afin d'annoncer un investissement de 50 millions de dollars sur cinq ans à l'Institut Périmètre, par le biais de l'Initiative pour la croissance des entreprises : « La recherche de pointe que mènent les éminents physiciens de l’Institut Périmètre renforce la position de l’Ontario en tant que carrefour de l’économie du savoir. Notre gouvernement appuie les travaux de l’Institut, qui sont aux frontières de la science, car ils peuvent engendrer des percées dont bénéficiera toute l’humanité et favoriser la croissance de notre économie. »
 
L'Ontario renforce donc son partenariat avec l'Institut Périmètre de physique théorique afin de soutenir cette recherche de pointe. Cet investissement permettra à terme d’attirer les scientifiques les plus talentueux, de renforcer les capacités de la province, d'accroître sa compétitivité sur la scène internationale pour en faire un « hub » mondial de l'économie du savoir.
Ce financement va aussi permettre de soutenir les programmes de sensibilisation de l’Institut Périmètre, qui a formé des milliers d’éducateurs et rejoint des millions d’étudiants. Ce financement va aider à étoffer ses activités éducatives de sensibilisation en vue de former la prochaine génération de scientifiques et d’innovateurs.
 
Depuis 2003, l’Ontario a accordé à l’Institut Périmètre plus de 166 millions de dollars en financement de la recherche, ce qui comprend cet investissement le plus récent. Ce soutien à l'innovation et à la recherche scientifique s'inscrit dans le plan économique du gouvernement, qui vise à favoriser l'essor de l'Ontario et à concrétiser sa principale priorité, à savoir stimuler l'économie et créer des emplois. Ce plan en quatre volets consiste à investir dans les talents et les compétences, tout en aidant la population ontarienne à obtenir et à créer les emplois. Cela passe par l’élargissement de l'accès aux études collégiales et universitaires de haute qualité. De plus, le plan fait le plus important investissement dans l'infrastructure publique de l'histoire de l'Ontario et investit dans une économie sobre en carbone guidée par des entreprises novatrices, à forte croissance et axées sur l'exportation. Enfin, le plan aide la population active à bénéficier d'une retraite plus sûre.
 
Le gouvernement a annoncé hier qu’il allait créer un poste de scientifique en chef pour aider à faire progresser tant la science de base que la science appliquée :
 « Nous devons être dans le peloton de tête de la course quantique mondiale, et notre soutien à l’Institut Périmètre place l’Ontario au premier rang dans le développement et les percées des découvertes en physique. Cela nous mène à un nouveau savoir de valeur inédite et stimule la croissance économique et la création d’emplois. En outre, le soutien que nous accordons ainsi concrétise encore davantage notre engagement à attirer des meilleurs cerveaux dans la province, à conserver nos scientifiques talentueux et à profiter de toutes les possibilités de jouer un rôle prépondérant sur la scène internationale. » déclarait Reza Moridi, ministre de la Recherche, de l’Innovation et des Sciences.
 
« Depuis le début, le gouvernement de l’Ontario a soutenu la croissance de l’Institut Périmètre pour en faire un centre d’excellence scientifique. Le renouvellement de l’engagement d’aujourd’hui nous remplit à la fois de modestie et de vigueur alors que nous sommes à la recherche d’une meilleure compréhension de l’univers et de sa physique de base pour mieux envisager les technologies révolutionnaires de demain. » précise Neil Turok, directeur, Institut Périmètre de physique théorique.
 
La vision de l’Institut Périmètre consiste à être le principal centre mondial de physique théorique fondamentale, en conjuguant les initiatives de partenaires publics et privés ainsi qu’en favorisant une synergie entre les plus brillants esprits scientifiques du monde, pour permettre la réalisation de recherches aboutissant à des avancées qui transformeront notre avenir. Cette aide financière devrait donc permettre l’élaboration d’idées nouvelles et hallucinantes sur la nature ultime de notre univers.