Close

L’IA devient indéchiffrable pour l’homme. Et ce n’est pas une bonne nouvelle

IA indéchiffrable
L’information devrait nous faire réfléchir. Pour la première fois, deux ordinateurs sont parvenus à communiquer entre eux, dans une langue qu’ils avaient eux-mêmes créée. Une langue parfaitement indéchiffrable pour l’homme.
 
Cela s’est passé dans les laboratoire de Google Brain, ce programme de recherche en intelligence artificielle destiné à donner plus d’autonomie aux ordinateurs par la puissance de leurs algorithmes. Des chercheurs de la firme de Mountain View ont mené une expérience étrange. Ils ont entrepris de faire communiquer deux ordinateurs. L’une des machines s’appelle Bob, l’autre, Alice. Jusque-là, rien de bien exceptionnel. Un troisième ordinateur, prénommé Ève, avait pour mission d’intercepter leurs communications. Le protocole de recherche est, pour l’instant, des plus simples.
 
Les choses se gâtent quand les chercheurs s’aperçoivent que Bob et Alice communiquent entre eux par le biais d’un langage crypté qu’ils ont eux-mêmes développé. Or les chercheurs n’avaient mis aucun algorithme spécifique dans leur protocole destiné à cette fin. Le plus étrange c’est que cette communication entre Bob et Alice reste parfaitement hermétique à Eve qui a pour mission d’intercepter leur communication. Les deux ordinateurs parlent une langue qu’ils sont les seuls à comprendre.
 
L’IA vient ainsi de faire un bond de géant. Des ordinateurs seraient capable d’inventer leur propre langage de communication, un langage indéchiffrable pour nous, pauvres humains. Une avancée qui est un tantinet inquiétante et remet les alertes de grands noms comme Bill Gates, Stephen Hawkins ou Elon Musk en perspective : « l’IA est soit la meilleure soit la pire chose jamais arrivée à l’humanité »