Close

Le pneu de demain sera sphérique et... à lévitation

pneu goodyear
Le futur pneu de la voiture autonome sera en forme de boule, en lévitation magnétique, imprimé en 3D. Non, non, nous ne sommes pas dans une série d'anticipation mais au salon de Genève où le manufacturier Goodyear a présenté en première mondiale cette semaine ce pneu révolutionnaire. Histoire de réinventer la roue...
 
Lors du Salon de l'automobile de Genève 2016, un pneu en forme de sphère a fait son apparition : il pourrait bien équiper les voitures d'ici 2035, faisant disparaître la relation mécanique entre la roue et la voiture. Le véhicule flotterait grâce à la boule qui serait aimantée. Avec ses nouvelles roues, la voiture pourrait se déplacer latéralement en avant et en arrière. Truffé de paramètres pour analyser la route, ce pneu révolutionaire pourrait permettre à la voiture de rouler de manière autonome.

Comme sur du billard...

Le concept Eagle-360 remplacerait les roues traditionnelles par des modèles sphériques permettant non seulement un déplacement à 360° – et donc des déplacement latéraux, des demi-tours sur place, etc. – mais également un gain énergétique non négligeable. 
Ces pneus cacheraient en fait des moteurs électriques, alimentés par induction, mais donneraient aussi la possibilité, grâce à l’utilisation de l’impression 3D, de conférer plusieurs axes de roulements aux pneus sphériques, leur permettant non seulement de répartir leur usure, mais aussi d’être à l’aise sur n’importe quel revêtement et même de faire fi des météos capricieuses. La conduite serait plus douce grâce au mouvement latéral fluide qui aide le véhicule à passer un obstacle sans changer de direction.
Le système de champ magnétique permettant au véhicule de « léviter » au dessus des quatre roues, supprimerait le frottement auquel font face les pneus actuellement utilisés par nos véhicules. Autre avantage : le braquage à 360 degrés permettrait également d'utiliser moins d'espace pour se garer, aidant ainsi à la restriction de parking dans les villes de demain.
 
La forme sphérique de ce pneu-concept permettrait donc d’offrir le nec plus ultra de la manœuvrabilité, de la sécurité et de la connectivité dans la voiture du futur.

Un pneu connecté

Le concept pneu Eagle-360 innove aussi en termes de connectivité. En effet, il est doté de capteurs intérieurs qui enregistrent les paramètres de circulation, y compris la température et les conditions de route. Ils communiquent ces informations à la voiture et aux autres véhicules pour améliorer la sécurité. Puis, en exploitant la technologie Goodyear de contrôle de la pression et d’usure des pneus, les capteurs de l’Eagle-360 peuvent favoriser le prolongement de leur durée de vie.
 
Les sculptures de la bande de roulement de l’Eagle-360 mettent en avant le bio-mimétisme, puisqu’elles reproduisent le dessin du Brain Coral. Ses blocs multi-directionnels et ses rainures aident à obtenir une empreinte au sol optimale. Le fond des rainures reprend les mêmes éléments que l’éponge naturelle, qui se durcit lorsqu’elle est sèche et se ramollit lorsqu’elle est mouillée, pour assurer performance de conduite et une résistance à l’aquaplaning. Cette texture absorbe l’eau de la route quand le pneu est en contact avec la route et l’évacue ensuite par la force centrifuge, réduisant ainsi le risque d’aquaplaning.
 
Enfin, la fabrication par impression 3D, permettra de personnaliser les sculptures du pneu pour l’adapter à la région où vit l’automobiliste et à ses conditions de circulation habituelles.
 
Une récente étude de Navigant Research montre que 85 millions de véhicules autonomes devraient être vendus chaque année dans le monde à l’horizon 2035. Selon une étude menée en 2015 par J.D. Power sur les choix technologiques, il ressort que la sécurité des voitures autonomes inquiète aujourd’hui une majorité des consommateurs. 
« Par la réduction progressive de l’interaction et de l’intervention du conducteur dans les voitures autonomes, les pneus joueront un rôle de plus en plus important car ils sont le seul lien avec la route », explique Joseph Zekoski, vice-président et directeur de la technologie de Goodyear. « A l’avenir, les pneus concepts de Goodyear auront un double rôle : celui de bases créatives pour dépasser les limites d’idées conventionnelles, et celui de bancs d’essai pour de nouvelles technologies de pointe. »