Close

Zipline : Ces drones livrent des médicaments en Afrique

Zipline au Rwanda
On sait que les géants du web, Amazon en tête, rêvent d’utiliser des drones pour livrer leurs clients à domicile. Malheureusement pour ces sociétés, la plupart des pays occidentaux restreignent drastiquement les conditions d’utilisation et de vol des drones civils. Une startup californienne a eu l’idée d’aller voir ailleurs. C’est au Rwanda que Zipline a mis en œuvre un service de livraison par drones. Un service qui peut sauver des vies dans un pays où les moyens de communication sont rares : la livraison de médicaments et de sang aux hôpitaux et dispensaires locaux du pays.
 
Créée en 2014, Zipline est une startup de la Silicon Valley, financée et soutenue notamment par le co-fondateur de Microsoft, Paul Allen, par Google Ventures, et par Sequoia Partners. En moins de deux ans les ingénieurs de Zipline, qui pour certains d’entre eux sont passés par Boeing, SpaceX ou la NASA, ont développé des Zips, des drones qui fonctionnent à l’électricité.
 
Grâce à un partenariat conclu avec le gouvernement rwandais, une quinzaine de drones Zips, entreront en activité dès le mois de juillet sur une bonne partie du pays. Leur mission ? Livrer en moins de 30 minutes, et à l’aide d’un petit parachute, du sang, des médicaments, des vaccins, des anti-venins, etc.  aux différents établissements hospitaliers du Rwanda, ce petit pays d’Afrique de l’Est où le HIV, la tuberculose et la malaria font aujourd’hui des ravages.
 
 
Les fondateurs de Zipline n’ont pas choisi le Rwanda au hasard :  c’est un pays au relief tourmenté, le « pays des mille collines », où les routes, dans la mesure où elles existent, sont souvent impraticables et rendent longues et périlleuses, voire impossibles, les livraisons de produits de première nécessité.
Dans ce pays ravagé par les conflits inter-ethniques et les crises politiques et diplomatiques qui ont suivi le génocide de 1994, et où le PIB par habitant est de l’ordre de 724$, l’aide médicale fait cruellement défaut. Le Rwanda se classe au 22e rang des pays les plus pauvres de la planète. L’espérance de vie moyenne n’y dépasse pas les 60 ans. De nombreux progrès ont toutefois été enregistrés, tant au niveau de la croissance économique que de la situation humanitaire, puisque la mortalité infantile aurait diminué de 75% et le taux de pauvreté serait passé de 59 % en 2001 à 45 % en 2011, selon les données de la Banque Mondiale. Toutefois, pour William Hetzler, l’un des fondateurs de Zipline, le pays n’a pas dit son dernier mot : « Le Rwanda ambitionne de devenir le hub de technologie de l’Afrique de l’est et à terme de l’Afrique entière ».
 
 
La configuration du pays rend techniquement possible le challenge de Zipline : c’est un pays de taille modeste permettant des parcours de moins de trente minutes pour atteindre de nombreux points du territoire. Détail important, en 30 minutes, on peut livrer une poche de sang sans avoir besoin de système de réfrigération.
 
Concrètement, quand un hôpital éloigné dans la brousse aura besoin d’un médicament, il lui suffira d’effectuer une commande par SMS. Un drone électrique pourra embarquer une cargaison de près d'un kilo et demi et parcourir jusqu'à 120 kilomètres. Le pays mesurant environ 200 km de large, c'est une proportion importante des 12 millions d'habitants qui pourrait être concernée. Les colis seront transportés dans un carton rembourré et lâchés à basse altitude avec un parachute.
 
Nul doute que d’autres pays seront intéressés par ce service. Pour une fois, les drones ne sont pas tueurs comme nombre de militaires aimeraient qu’ils le soient, mais sauveurs de vies.