Close

La plus grande voile solaire lancée dans l'espace

Courant 2014, la Nasa va lancer dans l'espace la plus grande voile solaire jamais construite, dans le cadre du Sunjammer Project. D’une superficie de 1207 m2 (37 m de côté environ), elle est sept fois plus grande que toutes les autres testées dans l'espace. Pourtant, elle pèse seulement 32 kg ! Son lancement peut être envisagé grâce au succès de la voile solaire NanoSail-D, lancée en 2011, et qui a constitué un test de la technique de déploiement qu'utilisera Sunjammer.

Ce projet colossol baptisé "Sunjammer project" actuellement en cours de développement, n'est que le prolongement d'un autre projet de voile solaire réalisé avec succès par la Nasa. En effet, dans le cadre d'un premier projet  "Nanosail-D2", l'agence spatiale américaine mettait sur orbite en novembre 2010, une voile d'une dizaine de mètres carrés. Après 240 jours de navigation dans l'espace, cette dernière a achevé sa mission en se consumant dans l'atmosphère le 17 septembre 2011.

Ce mode de propulsion original consiste à intercepter sur la voile un maximum de photons émis par le soleil. Ces derniers, lorsqu'ils viennent en frapper la surface, lui transmettent une partie de leur énergie qui est convertie en mouvement. Pourtant, en dépit de ses dimensions colossales, cette voile ne pourra déployer qu'une force de 0,01 Newton, chiffre la Nasa. Autrement dit, à peine 1 gramme de poussée ! 

Sunjammer doit voyager jusqu’à plus de trois millions de kilomètres de la Terre, pour rejoindre sa position, poussée par la seule force des photons émis par le Soleil. Cette mission de démonstration a pour but de prouver que la propulsion solaire peut être utilisée pour des missions bon marché. La Nasa souhaite donc se faire une idée précise de l’efficacité de ce type de propulsion, avant de réfléchir à de nouveaux projets. Pendant son vol, des essais de contrôle de comportement, de stabilité et de récupération de trajectoire sont prévus ainsi qu’une séquence de navigation de précision. Sunjammer embarquera également des instruments de météorologie spatiale.

Pour quels objectifs ? 

L'objectif de cette première mission était à l'origine de valider la technique de propulsion ainsi que la méthode de déploiement dans l'espace. Avec la voile géante du Sunjammer Project, les ingénieurs de la Nasa vont pouvoir tester le concept à plus grande échelle, et étudier notamment ses performances en matière de contrôle de l'altitude, de stabilité, ainsi que la capacité de la structure à s'orienter correctement.

La Nasa envisage pour ce type de propulsion des missions variées allant de la collecte des déchets spatiaux aux missions d'exploration de l'espace lointain, en passant par des stations météo de l'espace capables de surveiller les tempêtes électromagnétiques et les éruptions à la surface du soleil.

À plus long terme, un voyage de la Terre vers Mars est possible. Une voile solaire pourrait être utilisée pour le transfert de charges utiles entre les deux planètes, mais également amener des objets lourds vers les planètes géantes du Système solaire. Certains ont aussi l'idée d'envoyer un satellite à destination d’une étoile proche du Soleil. 

(Source : Sciences & Avenir aôut 2013)

 

Articles en relation

Des Américains sur Mars en 2030 ?

Selon l’Agence Science-Presse, une déclaration du président Obama, la semaine dernière, a fait sauter de joie les amateurs d’exploration spatiale : la perspective d’une première mission habitée vers Mars...

À vendre : station spatiale internationale

Si vous aviez toujours rêvé d’un home sweet home avec caractère et grands espaces, c’est le moment de préparer votre chéquier. La NASA a officiellement annoncé la mise en vente de la station...