Close

Fatigués ? Les J!NS MEME veillent

Après les Google Glass ou les Moverio d’Epson, ces nouvelles lunettes, appelées J!NS MEME, viennent s’ajouter à ces nombreux objets connectés qui nous rendent addicts. Plus qu’un accessoire high-tech, ces lunettes intelligentes vont nous permettre de mesurer et analyser notre degré de fatigue.

Les J!NS MEME ont été créées par la start-up japonaise Jins Co et se basent sur l'activité de nos yeux, plus précisément sur l'activité électrique générée par nos yeux (électro oculographie) pour vérifier notre état de fatique via une application sur smartphone : grâce à des points de contact de la monture sur la peau, notamment au niveau des plaquettes près des yeux ou des branches autour de l’oreille, elles vont pouvoir détecter les changements de direction de l’œil ou le nombre de clignements effectués par le porteur.
Et contrairement aux lunettes évoquées précédemment, les J!NS MEME ont la particularité de ne pas avoir d'application de réalité augmentée. 

Six capteurs intégrés à la monture surveillent les mouvements des yeux. Ceux-ci permettent aux J!NS MEME de détecter les mouvements de fatigue et envoient par Bluetooth à une application mobile (iOS, Android et Windows Phone) une notification au propriétaire lui suggérant de faire une pause. Alimentées par une batterie, elles intègrent un gyroscope et un accéléromètre à trois axes.
Comme les bracelets électroniques, les MEME relèvent la dépense calorique et le nombre de pas fait dans une journée. Santé et bien-être sont donc les maîtres mots de ces nouvelles lunettes !
Si nous ne sommes pas dans la capacité d’effectuer une tâche physique qui nécessite la concentration la plus totale, alors les lunettes nous le feront savoir et nous pourrons ajuster notre programme selon les informations fournies. Selon l’association Prévention Routière, la fatigue et la somnolence au volant sont responsables de 8 % des accidents mortels sur l’ensemble du réseau routier français en 2012.

Le design réalisé par Satoshi Wasa de SW Design, est particulièrement soft ; les lunettes peuvent donc être utilisées dans la vie de tous les jours. Pour l’instant ces lunettes sont déclinées en trois modèles, Wellington, Half rim et Sunglass, design sobre et adapté à différents styles. 
Les sources officielles ont annoncé qu’un SDK (kit pour les développeurs) serait mis à disposition dès cet automne pour permettre de créer des applications sur ces lunettes. En revanche, il faudra attendre le printemps 2015 pour que les lunettes sortent au Japon d’abord, pour un prix autour des 500€ et 700€.