Close

Google sort le drone qui pond vos colis

Et voilà ! nous y sommes : Google n'allait tout de même pas laisser Amazon s'emparer de pareilles perspectives pour le marché de la livraison ! Après deux ans de recherche, Google vient de dévoiler "Project Wing", un futur système de livraison par drone qui devrait être effectif "d’ici deux ans". Actuellement testé dans le Queensland en Australie, il est le jumeau du drone Amazon sorti en décembre 2013.

Les drones Google ressemblent à des mini avions de chasse avec quatre ensembles de propulseurs qui planent vers une destination et abandonnent leur cargaison en petits paquets. 

Ils mesurent environ 1,5 mètres et possèdent quatre hélices. Chaque appareil pèse 8,5 kg et peut transporter des colis de 1,5kg. "Il décolle à la verticale comme un hélicoptère puis ses moteurs s'inclinent et il vole comme un avion, rapidement et en consommant peu. Une fois arrivé à destination, en vol stationnaire, un treuil livre la marchandise dans une boîte au bout d'un câble", a expliqué Astro Teller, dirigeant le Google X Lab, la branche des projets spéciaux du géant de Mountain View.

Le futur du commerce ?

Un projet qui devrait voir le jour en 2016. "D’ici deux ans, on pourra se faire livrer par les airs. Nous espérons réaliser à cette date un test grandeur nature. Pas à Paris, mais dans une agglomération plus petite, où nous pourrons démontrer que nous apportons une vraie valeur ajoutée aux habitants", a précisé Astro Teller.

"Le principe du drone automatisé pourrait ouvrir la voie à une approche nouvelle pour l’acheminement de toutes sortes d’objets d’un lieu à un autre, et présente des avantages tels que la rapidité de transport, des coûts réduits, un moindre gaspillage et le respect de l’environnement, par rapport à la façon dont nous faisons les choses aujourd’hui ", a déclaré le porte-parole de la firme Raymond Gobberg.

Aussitôt achetée sur internet, la commande est livrée par drone ! Mais hors les aspects d'intérêt commercial, les Wing pourraient aussi jouer un rôle dans l'assistance aux populations, répondre aux besoins des zones où les infrastructures sont rares et réduire la pollution. En effet, l'utilisation de véhicules polluants sur routes comme sur mer pourrait sensiblement diminuer avec ce type de livraison à domicile. Premières livraisons assurées avec succès : "trousse de premiers soins, bonbons, friandises pour chiens, et de l'eau à un couple de fermiers australiens."

Ce projet a été piloté par Nick Roy, professeur du MIT, qui a décidé de prendre quelques années sabbatiques de recul  face à la livraison par drone. Dave Vos, l'ancien PDG d'Athena Technologies, société spécialisée dans les logiciels pour les drones sera son remplaçant pour finaliser le projet.

Le "Project Wing" Google sera un adversaire de taille pour le "PrimeAir" d'Amazon. "PrimerAir", un système qui doit permettre de livrer des objets de moins de 2,5kg, en 30 minutes maximum après la commande et qui devrait voir le jour en 2015, après l'accord des autorités américaines qui sont loin d'être souples en la matière.