Close

Cybathlon: la première compétition de sport bionique

Cybathlon
Une course d'exosquelettes, une épreuve de bras bioniques et un challenge d'avatars pilotés par la pensée. Voici le programme du Cybathlon qui fascine et pourrait faire croire à un film de science-fiction. Zurich accueillera le 8 octobre 2016 la première compétition sportive assistée par des équipements bioniques : le Cybathlon. Réservé aux athlètes en situation de handicap, le projet commence déjà à faire parler de lui. 
 
En octobre prochain le Hallenstadium de Zurich accueillera une compétition de Cyborgs : La première compétition de Jeux Bioniques consacrée aux athlètes assistés par la robotique, l'informatique et les sciences cognitives. Il s’agira de la toute première fois que s’affronteront des athlètes de haut niveau augmentés par des prothèses bioniques. Certes, il existe déjà des événements consacrés aux sportifs ayant une particularité physique ou mentale, comme les jeux paralympiques (pour les handicapés) ou les deaflympics (pour les sourds et les malentendants), mais ça s'arrête là.
 

Une science-fiction d'aujourd'hui

 
Ces dix derniers années, sont apparues sur les pistes d’athlétisme et les piscines des nouveaux équipements bénéficiant des dernières avancées en matière d’aérodynamisme et de capteurs. Au point que ces performances augmentées à la frontière du sport et de l'homme augmenté commencent à poser question. A partir de quel moment la technologie prend le pas sur les performances véritables de l’athlète ? Dans quelle mesure un athlète augmenté est-il favorisé par rapport à un athlète valide ?
Au-fur-et-à-mesure que la technologie assistive progresse, il va être de plus en plus difficile de distinguer les performances de chacun. En particulier chez les athlètes handicapés qui utilisent déjà, pour la grande majorité d’entre eux, des prothèses artificielles. Mais attention : les handisports sont réglementés et les athlètes n’ont pas le droit de porter n’importe quel type de membre artificiel, pour assurer une équité entre tous les participants.
 
 
Il y a  eu tellement de progrès conséquents dans les domaines de la robotique, de l'informatique et des sciences cognitives que plusieurs sociétés suisses évoluant dans ces champs ont ainsi décidé d'organiser la première compétition de sport robotisé, avec des athlètes équipés de prothèses, d'exosquelettes et de dispositifs électroniques, encadrée par le pôle de recherche nationale suisse en robotique, le National Centre of Competence in Research Robotics (NCCR Robotics).
 
Le Cybathlon n'est pas seulement une "épreuve sportive" ; elle a pour objectif de sensibiliser le public sur l’évolution des travaux en matière de prothèses artificielles, sur les défis et les opportunités des technologies d'assistance et sur le renforcement des échanges des équipes de recherche qui travaillent sur le sujet. 
Et, comme le précise Futura Sciences, le règlement du Cybathlon autorise, voire encourage, les fournisseurs d’appareils à assistance robotisée à équiper les athlètes des technologies les plus avancées. Car rappelons-le, l’idée de cette compétition est, avant tout, de faire avancer les recherches en la matière.
 
 
Deux médailles seront attribuées : pour l'athlète et la machine ! Ces aides techniques pourront inclure des produits déjà disponibles dans le commerce mais également des prototypes mis au point par les laboratoires de recherche. Deux médailles seront décernées dans chaque épreuve, une pour le « pilote » et l'autre pour sa machine, récompensant ainsi à la fois les qualités athlétiques et l'innovation technologique. 

Six épreuves liées à un type de handicap 

- Epreuve pour les avant-bras bioniques : pour les athlètes amputés d’avant-bras, il faudra avec leur membre bionique déplacer le plus rapidement possible un anneau le long d’un câble suivant un parcours, sans jamais toucher ce câble. Une seconde épreuve consistera à manipuler des objets et accessoires de différentes formes de façon précise ;
- Epreuve pour les quadriplégiques : baptisée BCI (brain computer interface), cette compétition permet à des athlètes tétraplégiques de piloter, par la pensée, leur avatar lors de courses virtuelles sous la forme de jeux vidéo ;
- Course cycliste : pour les participants souffrant de lésions de la moelle épinière (paraplégiques), cette course cycliste sur une piste dont le tour mesure 200 mètres se déroule à bord d’un vélo couché doté d’une assistance à stimulation électrique ;
- Epreuve d’athlétisme : pour les amputés des jambes appareillés avec des prothèses robotisées, il s’agit d’une course à pied sur un parcours semé d’obstacles ;
- Course d’exosquelettes : les athlètes paralysés des membres inférieurs seront équipés d’un exosquelette leur permettant de s’affronter sur une course de vitesse parsemée d'obstacles ;
- Epreuve pour fauteuils roulants motorisés : les amputés des deux jambes, les quadriplégiques ou paraplégiques concourront sur des fauteuils roulants animés par des moteurs électriques sur un parcours doté d’obstacles et de dénivelés.
 
 
 
vidéo présentant les différentes épreuves du Cybathlon
 
 
Plus d'informations : www.cybathlon.ethz.ch

Voir l'exposition Biolympics de Quentin Lane : un travail photographique à découvrir dans l'espace d'art Hard Hat, 39 rue des Bains, à Genève, jusqu'au 6 mars 2016.