Close

Google détrône le champion d'Europe de jeu de Go

jeu de go
C'est la revue scientifique Nature qui a révélé fin janvier 2016 qu'un algorithme de Google DeepMind est parvenu à battre le champion européen du fameux jeu de Go, Fan Hui. L'intelligence artificielle fait là un pas de géant : c'est la première fois qu'une machine bat un humain à ce jeu considéré comme l'un des plus complexes au monde. 

Un coup de maître

Le jeu de Go, inventé en Chine il y a plus de 2500 ans, oppose deux adversaires qui placent à tour de rôle des pierres noires et blanches sur les points d’intersection d’un plateau quadrillé, appelé Goban. L’objectif est de prendre le contrôle du plateau de jeu en y développant des territoires, tout en protégeant ses propres pions. Son originalité et son succès reposent sur le contraste frappant qui oppose la simplicité des règles et sa profondeur stratégique.
 
 
Les scientifiques de Google DeepMind ont créé une intelligence artificielle capable de gagner à ce jeu, baptisée AlphaGo, en battant à cinq reprises le champion européen du jeu, Fan Hui. 
 
L'intelligence artificielle fascine l'homme depuis des décennies. De nombreux travaux ont ainsi été menés à travers le monde pour tenter d'améliorer ses performances. Dans les années 1990, par exemple, des scientifiques ont tenté de créer un "super logiciel" capable de battre l'homme aux échecs. Ce jeu se prête bien à ce genre d'exercice où les réponses sont souvent binaires. Et les résultats ont été au rendez-vous. A l'époque, la technologie Deep Blue a réussi à battre deux fois le champion mondial Garry Kasparov. Mais Deep Blue n'avait pas gagné toutes les parties. 

L'intelligence artificielle vient de franchir un nouveau pas historique

Le logiciel a été développé grâce à des algorithmes de Deep learning (apprentissage profond). Ces algorithmes constituent une technique particulière du Machine Learning (apprentissage automatique). Ils cherchent à reproduire le fonctionnement du cerveau humain et s’appuient aujourd’hui sur plusieurs couches de neurones artificiels, ou unités de calcul, organisées de façon hiérarchique.. Le système s’améliore avec le temps. Le réseau de neurones peut, en effet, être entraîné en « ingurgitant » une multitude d’exemples et ensuite être ajusté. Cet ajustement consiste à moduler la force des interconnexions entre les neurones artificiels. Cette technique est à l'origine de progès significatifs dans la reconnaissance vocale et le traitement des images.
 
Les performances d'AlphaGo sont allées au-delà des espérances. L'IA a réussi l’impensable en battant le champion européen en titre, Fan Hui, 5 jeux à 0. Pour en arriver là, les scientifiques l'ont testé sur une autre IA du nom de "Go programs', considéré comme la spécialiste de ce jeu. Sur les 500 parties que les deux logiciels ont jouées, AlphaGo en a gagné 499. 
Avec AlphaGo, l'équipe a réussi à créer une sorte de réseau neuronal séparé en deux parties : l'une proposant des mouvements intéressants et l'autre qui évalue chaque option de jeu.  Grâce à cela, l'IA peut analyser des tonnes de données à la seconde, sans se fatiguer comme le précise David Silver, en charge du projet chez Google. AlphaGo possède ainsi un grand éventail de possibilités et peut jouer avec presque 20 coups d'avance.  Un système efficace qui pourrait s'étendre au-delà du jeu.
 
Au vu des résultats obtenus avec cette technologie, DeepMind ne compte pas s'arrêter là. "L'aspect le plus significatif pour nous est qu'AlphaGo n'est pas juste un système "expert" construit avec des règles artisanales. Mais plutôt un système qui utilise des techniques d'apprentissage automatique qui lui permettent de s'améliorer", explique l'équipe. "Les jeux sont les plateformes parfaites pour développer et tester l'algorithme d'une IA rapidement et efficacement. En fin de compte nous voudrions appliquer ces techniques à de véritables problématiques mondiales", poursuit-elle. 
Cette avancée dans le domaine de l'IA laisse présager que l'ordinateur sera capable de rivaliser avec le cerveau humain dans beaucoup de domaines.
 
Le prochain challenge pour l'équipe de Google DeepMind sera d' affronter Lee Sedol, l’un des meilleurs joueurs du monde au jeu de Go, lors d’un tournoi qui se déroulera à Séoul au mois de mars prochain.