Close

Halo : ce casque issu des neurosciences va vous doper les neurones !

Halo Sport
Comme les Marines de l’armée américaine, vous pourrez bientôt vous doter d’une arme secrète de très haute technologie. Un dispositif présenté sous forme d’un casque ultra léger qui va augmenter vos capacités physiques et cérébrales dans des proportions que vous n’auriez jamais osé rêver. C’est de neurostimulation dont il s’agit, ou de neurodopage pour les esprits mal intentionnés…
 
Daniel Chao, un neuroscientifique formé à Stanford, et Brett Wingeier, un ingénieur en bio technologies ont fondé Halo Neuroscience en 2013. Après 10 ans de travail sur un stimulateur implanté chirurgicalement pour le cerveau (le NeuroPace, qui est maintenant utilisé pour traiter l'épilepsie), ils ont focalisé leur attention vers une technologie moins invasive.
 
Daniel Chao avec son casque Halo Sport
 
Halo sport est un casque semblable à celui que vous utilisez pour écouter de la musique. Il est doté d’électrodes conçues pour stimuler le cortex moteur du cerveau ; celui qui contrôle la planification et les mouvements volontaires. Ainsi stimulés, les neurones moteurs envoient des signaux amplifiés vers les muscles.
 
 
Dans l’arceau de ce qui ressemble à un casque audio les ingénieurs ont installé un dispositif de stimulation cérébrale par impulsions électriques de faibles intensités. Il s’agit d’un ensemble d’électrodes paramétrées pour délivrer des impulsions de 2.0mA directement dans le cortex cérébral du porteur.
Ce système de stimulation transcrânienne en courant direct « boosterait » les neurones, créant ainsi de nouvelles connexions neuronales. Ceci aurait pour effet d'améliorer certaines fonctions cognitives telles que la mémoire, la concentration et l'assimilation de nouvelles compétences. Mais en plus, le casque stimule le cortex moteur du cerveau ; celui qui contrôle la planification et les mouvements volontaires. Ainsi stimulés, les neurones moteurs envoient des signaux amplifiés vers les muscles qui gagnent ainsi en énergie et en puissance.
Avec Halo, non seulement vous apprenez mieux mais en plus vous êtes plus fort. Superman en quelque sorte…
 
Ombre au tableau relevée par Ars Technica, Halo ne publie pas d’études scientifiques officielles attestant les effets réels de ces impulsions sur le cerveau. Seules sont disponibles des études réalisées par ses propres laboratoires.
Néanmoins, le dispositif a été employé par l’armée américaine et par des organisations sportives de haut niveau. Et selon le mensuel FastCompany dans son édition à paraître le 16 mai prochain, les premiers résultats sont prometteurs : les membres de l'équipe de ski olympique américaine ont enregistré une amélioration de 31% de leur force de propulsion, et l’armée de l’air US a noté une réduction de 50% du temps de formation pour les pilotes de drones. Des basketteurs de la NBA ont également testé en secret le dispositif.
 
 
Daniel Chao, malgré ces résultats encourageants tient à rester prudent et à ne pas exagérer les résultats de son casque Halo Sport. Il craint en effet que des déclarations tonitruantes ne conduisent à des interrogations sur l'équité des athlètes qui utilisent cette technologie pour stimuler leur cerveau.
En effet, nous entrons avec cette innovation dans le trouble cadre du dopage 2.0.
C’est pour cette raison que ses équipes testent aussi leur matériel dans le domaine médical, comme outil de réadaptation post AVC. Histoire de donner une bonne moralité à leur découverte.
 
Daniel Chao et Brett Wingeier ont déjà levé 9 millions de dollars auprès des plus prestigieux investisseurs de la Silicon Valley et notamment Andreesen Horowitz. Ce financement, combiné à la puissance de leur casque qu’ils doivent vraisemblablement utiliser sur eux-mêmes, leur donne des ailes. Ils envisagent d’attaquer le marché des sportifs amateurs. Ils ont déjà proposé leur innovation en souscription en février dernier pour la bagatelle de 550 $ l’unité. Tout leur stock a été vendu en moins d’une semaine. Il faut s’inscrire pour espérer recevoir les prochaines livraisons. Et la liste semble déjà longue.
Un succès qui en dit long sur le rêve transhumain de nos contemporains d’être, grâce au génie des technologies, encore plus beaux, encore plus forts, encore plus intelligents…