Close

Le Japon veut ressusciter sous forme de robot l’un de ses plus grands écrivains

Soseki Natsume robot
Soseki Natsume est, pour les japonais, de la trempe d’un Dickens, d’un Proust ou d’un Goethe pour les occidentaux. Mort il y a un siècle, Natsume va être ressuscité sous forme de robot androïde par des équipes de chercheurs en intelligence artificielle de l’Université de Nishogakusha, à Tokyo.  Son robot donnera des cours de littérature dans les lycées et universités et pourra répondre aux questions des étudiants.
 
2016 marquera le centième anniversaire de la mort de Soseki Natsume et 2017, le 150e anniversaire de sa naissance. Quel meilleur moment pour redonner vie à cet auteur qui figure au panthéon de la littérature japonaise. L’auteur de Je suis un chat ou du Pauvre Cœur des hommes (éd. Gallimard), est considéré comme l’écrivain majeur du Japon moderne. Après avoir longtemps enseigné dans des universités, il avait fini par intégrer la rédaction de l’Asahi Shimbun, le grand quotidien, véritable institution au Japon. Il y avait publié de son vivant bon nombre de romans, sous forme de feuilletons.
 
Billet de 1000 ¥ à l'effigie de Soseki Natsume
 
 
Jeune homme, Natsume avait étudié à l’université de Nishogakusha. Et c’est là qu’est née l’idée de faire revivre cet homme de lettres sous forme de robot. Une idée issue de la rencontre entre le célèbre roboticien Hiroshi Ishiguro et Fusanosuke Natsume, le petit-fils de Soseki.
 
L’intention du projet est technologique mais l’aspect universitaire et pédagogique demeure primordial. Des équipes d’étudiants de l’université tokyoïte vont effectuer des recherches approfondies de la vie et de l’œuvre du grand homme. Ils iront rechercher des masses d’informations et anecdotes sur sa vie, ses rencontres, son apparence physique, ses goûts ses travers et penchants. Afin d’aider à cette recherche, l’Asahi Shimbun a ouvert ses archives pour accéder à un fonds considérable d’images et d’œuvres de son ancien employé.
 
Une fois toutes ces informations recueillies, ce sera au tour des spécialistes de l’intelligence artificielle et de la robotique de jouer. C’est en l’occurrence la société A-Lab qui s’est rendue fameuse en présentant son robot humanoïde Asuna l’an dernier qui pilotera les opérations. Spécialistes des humanoïdes criant de vérité, les ingénieurs d’A-Lab sont parmi les plus avancés au monde pour reconstituer et animer au détail près une personne. Nul doute que le robot Soseki sera singulièrement ressemblant.

LIRE DANS UP’ : Les robots androïdes du Miraikan, plus vrais que nature

Afin de parachever la reproduction, la voix elle-même sera produite à partir d’échantillons de voix du petit-fils de Soseki Natsume.
 
Le robot Soseki, une fois terminé, pourra entreprendre un cycle de conférences, de débats et de rencontres qui promettent d’être spectaculaires. L’objectif des concepteurs du projet est clairement de porter l’héritage de ce monument de la littérature ainsi que la grandeur du pays auprès des jeunes générations.
 
Une initiative qui en inspirera vraisemblablement d’autres et promet de belles rencontres intellectuelles avec les auteurs du Lagarde et Michard, plus vrais que nature.