Close

Microsoft lance des drones contre les moustiques porteurs de Zika

Premonition drones
Le virus Zika a atteint les États-Unis. Après le Texas, c’est au tour de la Floride d’être touchée. Pour combattre les moustiques, principaux vecteurs de la maladie, tous les moyens sont bons. Microsoft se lance dans la bataille avec des drones porteurs d’un piège à moustiques. Nom du projet : Premonition. Tout un programme !
 
Les drones quadriturbines de Microsoft volent à basse altitude, quasiment en rase-mottes. Les appareils sont équipés d’un appareillage spécial, véritable piège à moustiques. Le projet de recherche de Microsoft, Premonition,  a été lancé pour dépister précocement les maladies se propageant dans la nature. Pour remplir cet objectif, les ingénieurs de Microsoft ont mis au point un piège capable d'identifier les espèces de moustiques et d'enregistrer lorsque l'un de ces insectes a été capturé. Lorsqu'il s'agit d'une espèce connue pour transmettre le virus du Zika ou une autre maladie, une alerte sera directement envoyée aux centres de santé les plus proches.
 
Ethan Jackson, le responsable du projet chez Microsoft explique que ce dispositif a été initialement conçu lors de l'épidémie d'Ebola en 2015. Les chercheurs souhaitaient tenter d'enrayer l'émergence de maladies infectieuses survenues rapidement et sans préavis dans certaines régions.
 
 
La chasse aux moustiques est un exercice complexe. Il existe en effet 3600 espèces de moustiques et seule une poignée peut transmettre le Zika.
Le projet Premonition a donc redessiné son piège pour l’adapter aux moustiques. C’est un appareil automatisé, composé de 64 cellules intelligentes, dont chacun analyse les insectes pris dans le piège.
Les mouvements de chaque insecte prisonnier sont scannés pour repérer le moustique potentiellement porteur de Zika. Pour identifier précisément un moustique, l'insecte pris au piège reçoit une lumière infrarouge. C'est la manière dont elle réfléchit sur le moustique qui permet d'en déduire sa nature. Si le moustique en question n'est pas dangereux, il sera relâché automatiquement.
En même temps une masse considérable de données environnementales, thermiques, de localisation, de déplacement, sont enregistrées.
Le piège peut apprendre de ses erreurs pour devenir plus efficace, et il est conçu pour fonctionner pendant plus de 20 heures dans des environnements chauds et humides.