Technologies de pointe

Rémi : Bonne nuit les petits !

objet connecté
Décidemment, la société UrbanHello, créée en 2012 par le couple Hervé Artus et Catherine Seys (1), collectionne les trophées au CES de Las Vegas ! Voici leur toute dernière innovation : REMI, premier réveil intelligent connecté qui apprend le bien dormir aux enfants. Un produit qui fleure bon le vécu … Et avec les vacances qui arrivent, tout le monde va avoir besoin de récupération !
 
UrbanHello est devenue en quelques années la signature d’une nouvelle ligne d’objets intelligents pensés pour simplifier le quotidien des familles et pour resserrer leurs liens ; REMI est leur deuxième produit, qui vient de recevoir le prix de l’innovation 2017 au CES de Las Vegas. Leur premier produit, le « Home Phone », un téléphone de maison, design et sans fil, conçu pour la famille, avait déjà reçu le prix de l’Innovation au CES 2013.
 
Cette fois-ci, les enfants vont recevoir un soin tout particulier : la vigilance sur leur sommeil. Dorment-ils assez ? Dorment-ils bien ? Comment les aider à dormir mieux ? Le sommeil est une préoccupation majeure chez les parents de jeunes enfants. Une durée de sommeil insuffisante expose les enfants à des risques de troubles : des problèmes de croissance, un manque d’attention, des difficultés d’apprentissage, voire un mal être général… Selon une étude Américaine menée par la National SleepFoundation, 2/3 des enfants de moins de 10 ans souffrent de troubles du sommeil, la plupart du temps en raison de mauvaises habitudes ou d’un manque de régularité.
 
Sans remettre en question le rôle d’éducation des parents, REMI pourrait être la solution de repérage dans le temps d'une journée d'enfant, telle une aide maternelle connectée : le point de rencontre des divers besoins des familles, jusqu’ici partiellement représentés sur le marché, telle que veilleuse, Baby phone, enceinte bluetooth, tracker du sommeil. Ce nouvel objet connecté, qui aurait pu s'appeler Hypnos, va permettre à l'enfant  "d'apprendre à dormir", alors qu'il ne sait pas se repérer dans les heures d'une journée, qu'il ne connait pas encore la notion du temps, et qu'il ne sait pas lire. Ce « réveil » fonctionne donc en premier lieu comme un Babyphone connecté, puisqu'il peut capter l'ambiance sonore de la pièce, que les parents peuvent monitorer depuis leur smartphone. Mais l'application associée propose également un compte-rendu de la nuit de l'enfant par le biais de l'analyse audio, ce qui permet de visualiser l'évolution de la qualité du sommeil.
 
 
Toujours grâce à la connexion Bluetooth et à l'aide du haut-parleur dont il est équipé, le réveil est en mesure de jouer les berceuses préférées des enfants que leurs parents auront pris soin de stocker sur leur smartphone ou leur tablette. L'application permet également de régler l'heure, la couleur et l'intensité de la veilleuse, de n'afficher que le visage en masquant l'heure, de régler le volume de la musique, ...
 
Pour les bébés, REMI permet aux parents de suivre et d’enregistrer l’évolution des nuits de leurs enfants en enregistrant les bruits et la température dans la chambre. Chaque matin, au réveil, il calcule un score de sommeil, les parents pouvant ainsi suivre la progression pour vérifier qu’il s’améliore. Grâce à ce journal de bord, ils peuvent aussi repérer et comprendre les conditions qui favorisent le plus le sommeil de leurs chérubins.
 
Mais REMI aide aussi les jeunes enfants qui ne savent pas encore lire l’heure à mettre en place des routines régulières du sommeil : REMI affiche alors un visage dont l'expression varie selon l'horaire, aux heures programmées via l’application par les parents. Si l'heure est propice au lever, le personnage sourit. Si l'enfant doit rester au lit, il dort... une manière d'éduquer l'enfant sur le sommeil tout en préservant celui des parents.
 
 
Pour le docteur Pierre Bitoun, MD FAAP, pédiatre à Paris et membre de l’American Academy of Pediatrics à Boston résume l’utilité de cet objet : « REMI peut être très intéressant pour faciliter l’évaluation pédiatrique des cycles de sommeil des enfants en bas âge ; les parents pourront montrer à leur pédiatre les courbes de sommeil de leur enfant, la fréquence et la durée des périodes de veille pendant la nuit. Ainsi, les parents pourront prendre conscience du véritable nombre d'heures nécessaires au bien-être de leurs enfants et à leur développement. Cela pourra aider les enfants à acquérir une véritable autonomie pour décider du moment du lever et du coucher cela bien avant tout apprentissage encadré. »
 
REMI s’accompagne aussi d’une application qui permet de le régler à la fois précisément et très facilement : créer des scénarii de coucher et de lever différents dans la semaine et dans le week-end sera un jeu d’enfant !
Proposé au prix de 89 € TTC, Remi est  déeomais disponible depuis début juin chez Conforama, Fnac, Darty, Auchan, Macway, Rexange, Amazon, Picwic, …
 
(1)Hervé Artus, après une formation d’ingénieur à l’Institut d’Optique Graduate School, a acquis 10 ans d’expérience sur le marché de la téléphonie résidentielle et des objets connectés en tant qu’Ingénieur de Développement et Chef de Produit, chez SAGEM, Inventel et Technicolor, 3 acteurs majeurs de l’accès internet et de la téléphonie DECT.
Catherine Seys, ingénieure des Mines de Paris, dispose d’une expérience de plus de 10 ans comme conseil en stratégie.
 

 
 

 

Articles en relation
La nanomédecine pour régénérer les articulations

Des chercheurs de l’Inserm et de l’Université de Strasbourg, au sein de l’Unité 1260 ” Nanomédecine régénérative”, ont mis au point un implant qui, appliqué comme un pansement, permet de régénérer les...

Sauv Life, l'appli qui sauve des vies

La grande majorité des cas d’accidents cardiaques survient au domicile (75%). Un chiffre qui confirme que le taux de survie dépend de la rapidité de réaction dans les secours à apporter. Une...

Addictions : ce que l'on doit changer

Selon une note des services de lutte contre les trafics de stupéfiants, la concentration en THC de la résine de cannabis est passée de 11% à 26,5% en huit ans. D’après les spécialistes, plus sa...

L’épidémiologie arriverait à bout de souffle

C’est le professeur Arnaud Fontanet, épidémiologiste de renom (1), qui le déclare : « Après une période faste qu’on pourrait appeler les trente glorieuses, de 1960 à 1990, l’épidémiologie commence à...

Plus d'articles
Dioxyde de titane E171 : suppression prévue mi-avril
Le gouvernement français se défausse sur l’interdiction du dioxyde de titane (E171)
Impostures, profits, faux-semblants : ce qui se cache derrière le fléau des faux médicaments
Voyage au cœur des mains
Entretien avec le Prix Nobel de la Paix : « On sacrifie la justice sur l’autel de la paix ; finalement on n’a ni paix, ni justice."
Comment les effets cumulatifs du dérèglement climatique menacent la survie de l’humanité