URBANISME & ARCHITECTURE

16e Biennale internationale d'architecture de Venise 2018 : prolongation de l'appel à projets

Biennale architecture de Venise
« Freespace » est le thème arrêté pour l’appel à candidatures de la 16e Biennale internationale d'architecture de Venise qui se déroulera du 26 mai au 25 novembre 2018. En raison de cette parution tardive de la thématique, l’appel à projet pour le pavillon français sera prolongé jusqu’au 20 août 2017.
 
L'appel à projet est ouvert à des architectes, ou à une équipe pluridisciplinaire associant au moins un architecte confirmé, chef de file, et un jeune architecte de moins de 40 ans. Les candidats sont invités à inscrire leur projet dans les lignes directrices définies par le commissariat général de cette 16e Biennale internationale d'architecture, confié cette année aux fondatrices de l'agence Grafton Architects, Yvonne Farrell et Shelley McNamara. La Biennale se déroulera du 26 mai au 25 novembre 2018 (journées professionnelles : 24 et 25 mai 2018).
Suite à l'annonce du thème général de la 16e Biennale internationale d'architecture de Venise, l'Institut français, opérateur du Pavillon français pour le compte du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et du ministère de la Culture, prolonge son appel à projet pour le Pavillon français jusqu’au 20 août.
Toutes les modalités de candidature sont en ligne sur le site de l'Institut français.
 
Photo : arch2o.com
 
Yvonne Farrell et Shelley McNamara ont intitulé la 16ème Exposition Internationale de l'Architecture, Freespace et expliquent leur choix.
« Freespace représente la générosité d'esprit et un sentiment d'humanité au cœur des intentions de l'architecture, en mettant l'accent sur la qualité de l'espace lui-même. Freespace met l'accent sur l’aptitude de l'architecture à faire le don de l’espace libre et complémentaire, à ceux et celles qui l’utilisent, ainsi que sur sa capacité à répondre aux désirs inexprimés des inconnus. Freespace célèbre la capacité de l'architecture à retrouver une générosité qui est inédite et inattendue dans chaque projet - même dans les conditions où les restrictions exigées relèvent des besoins d’intimité, de défense, d’exclusivité ou des limitations commerciales. C’est l'occasion de mettre l'accent sur les dons de la nature, tels que la lumière - la lumière du soleil et le clair de lune, - l'air, la force de la gravité, les matériaux issus des ressources naturelles ou ceux fabriqués par l’homme.
Freespace nous encourage à revoir nos modes de pensées, à stimuler nos perceptions du monde de manières différentes, à inventer des solutions dans lesquelles l'architecture agit pour le bien-être et la dignité de chaque habitant de cette planète fragile.
Freespace peut être un lieu d'opportunités, un espace démocratique, non programmé et libre pour des utilisations non encore définies. Il existe des échanges, qui ne sont pas intentionnels ni planifiés entre les personnes et le bâti, grâce auxquels les bâtiments eux-mêmes créent des nouveaux moyens de partage et d’engagement avec les individus au fil du temps, longtemps après que l'architecte ait quitté la scène. L'architecture a une mode de vie active aussi bien que passive.
Freespace englobe la liberté d'imaginer, l'espace libre du temps et de la mémoire, reliant le passé, le présent et l'avenir, en s'appuyant sur les dimensions de nos patrimoines culturels acquis, en liant l'archaïque avec le contemporain.
Sur le thème du Freespace, la Biennale d’Architecture 2018 présentera, à l’appréciation et sous le regard vigilant du public, des exemples, des propositions, des éléments - construits ou non – de ces œuvres qui illustrent les qualités essentielles de l'architecture, qui s’adressent à la modulation, à la richesse et à la matérialité des surfaces.
 
L’orchestration et le séquençage du mouvement, révélent ainsi la puissance et la beauté inhérente de l'architecture. L'exposition aura une présence spatiale et physique, d'une telle échelle et d’une telle qualité, qu’un impact fort sera crée sur le visiteur, communiquant ainsi la nature spatiale et complexe de l'architecture.
L'exposition invite les nombreux visiteurs qui se rendront à la Biennale, à s’engager émotionnellement et intellectuellement, afin de mieux comprendre l'architecture, pour stimuler la débat sur les fondamentaux et pour commémorer la contribution réelle et durable de celleci envers l'humanité.
 
Lorsque Jørn Utzon dessine le siège en béton et carrelé à l'entrée du Can Lis, à Majorque, il est parfaitement conçu et modélisé pour le corps humain, pour son confort ainsi que pour son bien-être. Spatialement, c'est une expression d’accueil et du “mot” bienvenu.
Angelo Mangiarotti “dit” la même chose à l'entrée de 24 Via Quadronno, à Milan, où un sentier en pente douce, avec un siège au seuil de l’entrée, vous ‘retient’ et vous accueille comme à la maison, à votre retour de la ville.
Lina Bo Bardi a surélevé le Musée d’Art Moderne à Sao Paolo afin de créer un ‘belvédère’ pour que les visiteurs aient une vue d’ensemble sur la ville.
 Le Palais Médicis-Riccardi à Florence représente le pouvoir et la richesse, mais les sièges en pierre qui forment la façade extérieure et majestueuse, bouleversent et font presque retourner le bâtiment à l'envers. Ainsi, le mur massif extérieur devient également un mur renfermant un espace public. Ce qui paraît comme étant une structure solide et fermée, semble s’ouvrir vers extérieur en adoptant un air généreux.
 
Nous pensons que tout le monde a droit aux bienfaits de l'architecture. Le rôle de l'architecture est en effet d'abriter nos corps et d'élever nos esprits. Un beau mur d’un bâtiment au bord de la route fait plaisir aux passants, même s'ils n'y entrent jamais. Il est de même avec un aperçu d'une cour à travers une arcade ou un endroit pour s’adosser à l'ombre ou un recoin qui offre un abri contre le vent et la pluie. Ce qui nous intéresse, c’est d'aller au-delà du visible, en mettant l’accent sur le rôle de l'architecture dans la chorégraphie de la vie quotidienne.
Nous considérons la Terre comme Client. Cela implique une série de responsabilités à long terme. L'architecture est le jeu de la lumière, du soleil, de l'ombre, de la lune, de l'air, du vent, de la force de la gravité, de manière à révéler les mystères du monde et toutes ces ressources qui sont gratuites (ou des dons).
 
La 16ème Exposition Internationale d'Architecture célébrera les exemples démontrant la générosité et la prévenance de l'architecture à travers le monde. Nous croyons que ces qualités soutiennent la capacité fondamentale de l'architecture à nourrir et à soutenir le contact significatif qui existe entre l’homme et l'espace. Nous concentrons notre attention sur ces qualités car nous considérons que l'optimisme et la continuité leur sont intrinsèques. L'architecture qui incarne ces qualités avec générosité et un désir d'échange est précisément ce que nous appelons Freespace.
 
Nous invitons tous les participants et tous les pavillons nationaux à Venise, à présenter leur Freespace, afin qu’ensemble, nous puissions révéler la diversité, la spécificité et la continuité de l'architecture basée sur les hommes, les lieux, le temps et l'histoire, pour promouvoir la culture et l’importance pertinente de l'architecture sur cette planète dynamique .
"Une société devient grande lorsque les vieillards plantent des arbres sous lesquels ils savent qu’ils ne pourront jamais s'asseoir à l’ombre" - proverbe grec. »
 
Le Président Paolo Baratta a déclaré : « Comme pour les éditions précédentes de la Biennale d’Architecture, nous poursuivons notre enquête sur la relation entre l'architecture et la société civile. Le fossé entre l'architecture et la société civile, causé par la difficulté croissante de cette dernière à exprimer ses besoins et à trouver des réponses appropriées, s’est manifesté par des développements urbains spectaculaires dont la principale caractéristique est l'absence marquée et grave d'espaces publics ou aussi la croissance des zones dans les banlieues et les périphéries de nos villes, dominées et régies par l'indifférence. L'absence d'architecture appauvrit le monde et réduit le niveau du bien-être public, par ailleurs atteint par les développements économiques et démographiques. Redécouvrir l'architecture revient à renouveler un désir fort de la qualité des espaces dans lequels nous vivons, qui constituent une forme de richesse publique et un atout qui doit être constamment protégé, rénové et créé. Ceci est le chemin poursuivi par la prochaine Biennale d’Architecture ».
 
Comme d'habitude, la 16ème Exposition Internationale d'Architecture présentera également les Participations Nationales avec leurs propres expositions dans les pavillons des Giardini et de l’Arsenale ainsi que dans le centre-ville historique de Venise.
Cette édition comprendra également les Evénements Collatéraux sélectionnés, proposés par les organisations et institutions internationales, qui présenteront leurs expositions et initiatives à Venise en même temps que la 16ème Exposition.
 
Site officiel: www.labiennale.org
Hashtag officiel : #BiennaleArchitettura2018

 

 

Articles en relation
Habitats mobiles pour hommes mobiles

Mobilité, réactivité, adaptabilité, … sont désormais des maîtres-mots dans notre vie quotidienne en constante mutation.  Alors comment faire suivre notre habitat ? Les habitats légers, mobiles et...

Concours innovation durable Med’INNOVANT

Rejoignez le Marseille de demain et participez au concours ouvert du 1e septembre au 10 octobre 2017 : 480 hectares en front de mer et 7 milliards d’investissements, l’EcoCité Euroméditerranée se veut la...

Quel avenir pour les Smart Cities dans le monde ?

En 2050, plus des deux tiers de la population mondiale vivra en ville. Transport et mobilité connectés, urbanisation responsable, habitat innovant… pose-t-on les jalons d’une ville intelligente de...