URBANISME & ARCHITECTURE

Tendance bâtiment : le futur de la façade intelligente s’écrit avec le cuivre

architecture
La façade dynamique serait-elle en passe de devenir la grande tendance architecturale de la fin de la décennie ? Dans cette petite révolution, le cuivre se distingue. Sous forme de voiles ou de lames de cuivre, des façades dynamiques sont capables de mieux gérer l’apport de lumière ou de chaleur et d’améliorer la performance énergétique des bâtiments. Sous forme de surface brute qui se patine au gré du temps, la façade donne vie au bâtiment et devient la clé de son intégration environnementale.
De la Norvège à l’Italie en passant par la Suisse et la France, voici un tour d’Europe des architectures intelligentes, qui s’illustrent par leur façade dynamique en cuivre.
Photo : Maison Dumont à Genève © Joël Tettamanti
 
Durable, malléable, évolutif, le cuivre est un matériau de choix pour les architectes qui innovent pour concevoir des bardages fonctionnels.  Historiquement utilisé pour les toitures des édifices religieux ou des grands monuments comme l’opéra Garnier, le cuivre est aujourd’hui redécouvert par l’architecture contemporaine. Les jurés des European Copper in Architecture Awards 2017 peuvent témoigner de cette tendance de fond : quatre des huit bâtiments finalistes de ce prix architectural européen dédié au cuivre ont des façades dynamiques. Celles-ci ne se contentent plus de jouer le rôle d’enveloppe.

Comment le cuivre contribue à la révolution des façades dynamiques

Pour répondre aux évolutions de la vie urbaine – à la fois organisationnelles, technologiques et sociétales –, les architectes et les urbanistes innovent. Permettant aux bâtiments modernes d’entrer en interaction avec l’environnement, et de limiter le recours à l’éclairage ou au chauffage artificiels, les façades dynamiques en cuivre régulent l’aération, la lumière ou la transparence, et créent des effets visuels inédits.
Le cuivre et ses alliages permettent une grande créativité architecturale. Ils sont des matériaux de choix pour réaliser des façades fonctionnelles : facilité de pose, de façonnage, malléabilité… Les feuilles de cuivre sont légères, faciles à travailler et à assembler, esthétiques et extrêmement durables. Les bardages en cuivre résistent aux agressions de l'air et de l'humidité et garantissent une longévité aux bâtiments, sans entretien. Une large gamme de finition existe : lisse et brillant, perforé, embossé, pur ou sous forme d’alliage, brut ou pré-patiné. Cette dernière solution permet d’exploiter la large palette de couleurs offerte par le processus naturel d’oxydation du métal rouge, dès l’installation et durablement.

A la découverte de cinq façades dynamiques et fonctionnelles en cuivre

Le centre Hydropolis en Pologne : des façades de cuivre et d’eau
 
Parc Hydropolis, Wroclaw, Pologne.
Des fontaines sont dissimulées derrière la façade de cuivre pour créer un jeu d’eau et de lumière.
© Michal Lagoda
 
Dans la ville polonaise de Wroclaw, le cabinet ART FM a transformé un remarquable réservoir du XIXe siècle en parc thématique dédié à l’eau et baptisé Hydropolis. Cette réhabilitation se caractérise par une nouvelle façade en cuivre et une sculpture novatrice appelée « water printer ». Par son caractère visuel affirmé et son esthétisme, le cuivre souligne la beauté du bâtiment historique, tout en donnant à l’extension un aspect très contemporain.
 
 
Du cuivre pré-oxydé est utilisé pour la toiture et la façade de la nouvelle annexe, ainsi que pour les panneaux perforés coulissants. Il s’oxydera de manière naturelle et sa couleur se rapprochera de celle de la maçonnerie en briques. La sculpture « water printer » est constituée de douze fontaines dissimulées derrière la façade en cuivre.
 
 
Le soleil et l’eau pénètrent à travers les ouvertures irrégulières des panneaux de cuivre perforés et créent un jeu de lumière et de reflets unique, intensifiant la perception de l’espace dans le hall. Cette réalisation est l’une des finalistes de la 18e édition des European Copper in Architecure Awards, dont les résultats seront annoncés en septembre.
 
Le square du tambour en Norvège : cuivre et lumières !
 
Le tambour en cuivre trône au-dessus d’une des plus grandes places de la ville.
© Mathias Herzog
 
Ce curieux tambour en cuivre flottant au-dessus de la place de la ville de Trondheim, en Norvège vaut le détour : grâce aux différents revêtements en cuivre perforé et patiné, la couleur de l’auvent change au fil de la journée. La patine verte que l’on observe pendant la journée se transforme en soirée grâce à la lumière provenant du cercle intérieur, reflétée par l’écran de cuivre. Ainsi, ce tambour en cuivre s’intègre parfaitement à son environnement – discret le jour, avec une apparence naturelle, il s’illumine la nuit grâce à un système économe en énergie.
 
     
Le cylindre se compose de différents revêtements de cuivre.
© Mathias Herzog           
 
Le cylindre se compose de trois couches : une surface intérieure réfléchissante, un écran intermédiaire en cuivre naturel, et un revêtement extérieur en cuivre vert patiné à la main. Les deux couches de cuivre sont perforées afin de laisser pénétrer la lumière le jour, et d’en produire la nuit grâce à un éclairage LED. Cette réalisation est également finaliste des 18e European Copper in Architecure Awards.
 
La Maison Dumont à Genève : une claire-voie en cuivre pour éviter les vis-à-vis
 
La toiture en cuivre est déclinée sur l’ensemble de la construction.
© Joël Tettamanti
 
En plein cœur de la vieille ville de Genève, la Maison Dumont est une bâtisse très contemporaine signée par le cabinet Meyer Architecte et dont les façades en cuivre se modulent en fonction de la lumière. La toiture, également en cuivre, est déclinée sur l’ensemble de la construction et apporte de la lumière dans l’arrière-cour de deux édifices historiques qui en manquait jusqu’alors.
 
Les lames en cuivre sont modulables comme des stores pour éviter les vis-à-vis.
© Joël Tettamanti
 
Au niveau du penthouse, une claire-voie faite de lames de cuivre permet d’éviter les vis-à-vis. Grâce à la malléabilité du cuivre, les lames ont été pliées sur leur diagonale, et sont modulables comme des stores : elles voilent la façade sur toute sa longueur, créant ainsi un jeu de lumière et de transparence. Les occupants de l’appartement gagnent ainsi en intimité sans perdre en luminosité.
 
La grange rénovée de Sesto san Giovanni : des volets en cuivre contre le soleil et la pluie
 
Opération de logements dans une ancienne ferme, Sesto san Giovanni, Italie.
© Simone Bossi
 
Une grande grange en ruines située à Sesto san Giovanni, près de Milan, a été rénovée par le cabinet Studio Roberto Mascazzini Architetto afin de pouvoir y installer six habitations individuelles.
 
La grange rénovée abrite six habitations individuelles.
© Simone Bossi
 
Les briques et le porphyre constituant le toit et le sol de l’ancienne grange ont été réutilisés pour le nouveau bâtiment, dans le but de conserver le matériau historique du châssis.
 
Les façades dynamiques en cuivre peuvent se moduler pour se protéger du soleil et de la pluie.
© Simone Bossi
 
Afin d’ajouter une touche de modernité, les architectes ont recouvert chacune des six habitations de façades dynamiques en cuivre, dont les volets peuvent se moduler pour se protéger du soleil et de la pluie. Cette réalisation architecturale minimaliste rend inutile les gouttières ou rebords de fenêtre. Elle est finaliste des European Copper in Architecure Awards.
 
Le Conservatoire Debussy : une façade en cuivre perforée pour illuminer les artistes
 
Le Conservatoire Debussy est un repère architectural, au cœur du 17ème arrondissement.
© Sergio Grazzia
 
Conçu par le cabinet français Basalt Architecture, le Conservatoire Claude Debussy, est installé en plein cœur du 17ème arrondissement de Paris.
 
Grâce à la façade mobile, la luminosité à l’intérieur du bâtiment reste éclairée.
 © Sergio Grazzia
Sa façade en cuivre perforée anime le bâtiment de jour comme de nuit, dans un ballet d’ombres et de lumières. Les perforations dessinées sur chaque volet de cuivre jouent le rôle de filtre solaire, nécessaire au confort des artistes et de leur public. Du patio aux niveaux inférieurs, la lumière pénètre au cœur du bâtiment grâce à ce système de volets en cuivre.              
 
Les volets perforés et mobiles permettent d’ajuster la luminosité pour le confort des artistes.
© Sergio Grazzia
 
Grâce à ce choix architectural original, le conservatoire national municipal de musique, de danse et d’art dramatique, dialogue avec la ville - sa peau cuivrée faisant du bâtiment un repère au cœur des plus traditionnels immeubles haussmanniens. Sa façade en cuivre protègera longtemps ce lieu de créations artistiques : le métal rouge, résistant aux intempéries et ne nécessitant pas d’entretien, se patine progressivement. Une évolution à découvrir sur le site copperconcept.org

Ma maison mérite du cuivre est une campagne européenne d’information consacrée aux applications du cuivre dans la maison. Lancée en septembre 2011, sa vocation est de faire connaître les atouts du cuivre aux utilisateurs finaux. www.ma-maison-merite-du-cuivre.fr
 
 
 

 

Articles en relation
The Inevitable

«The Inevitable : Understanding the 12 Technological Forces That Will Shape Our Future » de Kevin Kelly – Edition  Viking – Réédition Juin 2017, 336 Pages (anglais)   Le dernier livre de Kevin Kelly,...