Close

Tornado House ou l'architecture climatique

urbanisme et architecture

Tornado House est un projet développé par Ted Givens, architecte américain basé à Hong Kong. Ted Givens étudie avec l'équipe de son agence 10 Conception les moyens d'appliquer le design cinétique à l'architecture afin de fournir des options sûres contre des environnements climatiques dangereux. L'objectif est de se libérer des structures statiques du bâtiment et de créer, grâce aux innovations technologiques, une réponse aux défis des changements climatiques.

L'architecture cinétique sera-t-elle l'innovation qui constituera la base de l'habitat de demain ? Comment une maison peut-elle répondre à son environnement ? La réponse, dit Givens, la situe quelque part "entre les portes de garage, des fleurs, et la mentalité de survie d'une tortue". Le design futuriste propose une navette de protections qui devient souterraine lorsque les conditions météorologiques extrêmes menacent la sécurité des habitants. Une série de leviers de commande hydrauliques activent les mouvements de la maison dans et hors du sol. Ils contrôlent également la peau extérieure qui peut se déformer en fonction des stimuli externes et se protéger des forces destructrices, comme les vents de haute vitesse. La conception a son propre instinct de survie qui est déclenchée par les vents d'orages ou les tornades à laquelle il répond en se mettant hors de danger.

La technologie de la peau extérieure est réalisée en matériau durable et efficace. Elle agit comme une barrière qui se compose d'isolation transparente prise en sandwich entre deux couches de Kevlar qui permet à la lumière diffuse de pénétrer dans les espaces intérieurs de la structure. Le toit est parfaitement étanche à l'eau pour le protéger des fortes pluies ou à des orages et des inondations potentielles. "L'endroit le plus sûr, dit Givens, se situe dans la terre".

Une série de cellules solaires sur la peau extérieure a été installée pour capter l'intensité solaire maximale. L'application de revêtements photocatalytiques et de nanotubes de carbone sur la peau du toit est actuellement à l'étude afin de pouvoir créer un maximum d'énergie pour la maison et alimenter le système hydraulique.

Givens et son équipe espèrent apporter ainsi une alternative technologie aux abris humains. Plutôt que d'essayer de dominer et de transformer le paysage, rejetant l'homéostasie écologique naturel d'un écosystème, cette conception offre une solution qui fonctionne dans le respect de l'environnement.

L'agrégation de ces maisons peut permettre de construire des quartiers entiers qui viendront s'imbriquer et seront reliés entre eux par le biais de réseaux de capteurs interprétant les données météorologiques. Les banlieues peuvent s'effondrer en quelques secondes quand bien même les sirènes d'alerte préviennent de menaces météorologiques extrêmes. La réponse collective permet ainsi aux quartiers de se comporter comme un organisme vivant et échanger des informations en temps réel.

Givens et son équipe explorent de nouvelles matières pouvant réagir aux conditions météorologiques sur l'extérieur du bâtiment. L'équipe est à la recherche de revêtements photocatalytiques et à base de nanotubes de carbone qui pourraient absorber toute pollution. Ils collaborent actuellement sur un prototype avec un groupe de constructeurs de navires aux États-Unis et en Afrique.

Conçu pour l'Amérique Mid-West

"La Tornado House a été spécifiquement conçue pour résister aux tornades et aux nombreuses inondations du Mid-West américain. Une partie de la maison est surélevée de haut en bas par une série de bras hydrauliques. Quand une tempête s'approche, des capteurs activent le système hydraulique et abaissent la maison dans le sol ; le toit est scellé avec des portes à l'épreuve de l'eau. La lumière du jour et une ventilation transversale ont été ajoutées, ce qui manquait dans les maisons souterraines typiques. La maison est destinée à sauver des vies et à éviter les coûts extrêmement coûteux et les efforts de reconstruction nécessaires après les tempêtes ", explique Ted Givens.

Trop souvent, les catastrophes naturelles sont considérées comme accidentelles et ne sont pas anticipées. L'agence IO cherche à concevoir une architecture sensible à son contexte naturel, y compris en incluant la "probabilité" de catastrophe. Ce projet avait été pensé comme moyen de redessiner un paysage et a abouti sur un nouveau concept de banlieue pour les zones de tornade du Mid-West américain. Une conception influencée par les idées cinétiques des portes de garage ou des coques de voiliers.

Le but du projet est de faire changer le regard des gens sur les catastrophes naturelles, et concevoir des villes entières autour du concept de résistance en cas de catastrophe. L'agence IO aimerait obtenir un prototype de construction dans le centre-ouest pour commencer à tester le concept. Le projet prévoit également les moyens pour faire avancer le développement et l'utilisation des systèmes de construction et des matériaux de pointe tels que les peaux de construction Kevlar et les nano-revêtements photocatalytiques sur les façades pour accélérer leur introduction sur le marché. La pratique vise à tester des idées similaires à travers le monde sur la base des conditions naturelles où les gens organisent également une réflexion face aux catastrophes naturelles.
Le concept de IO, s'il est appliqué, pourrait avoir un impact significatif sur la conception de l'environnement bâti. Espérons que cela arrive à susciter de nombreuses autres idées créatives pour répondre aux phénomènes naturels.

Le projet de IO pourrait bénéficier immédiatement aux résidents à faible revenu du Mid-West américain avec pour premier objectif de remplacer un parc à roulottes à l'épreuve des tornades. La pratique pourrait s'intensifier dans les quartiers de banlieue, puis les petites villes, tout en affinant la conception tout au long du processus. Ce concept serait bénéfique pour le gouvernement américain et le grand public, au final, grâce à la réduction du coût de l'assurance et des fonds nécessaires à la reconstruction après les catastrophes. Tous les pays sont concernés, en Chine, en Afrique et en Amérique du Sud. IO travaille en étroite collaboration avec des ingénieurs et des fabricants pour la réalisation de ce projet.

Givens prècise :  «Le projet est basé sur une combinaison d'idées simples, existantes : il suffit de les assembler dans une autre perspective. Un mariage entre architecture, conception de bateaux et mécanique. C'est l'une des principales raisons des partenariats que IO met en place avec des universités pour inspirer les designers et les inciter à penser à des développements innovants".

L'initiative de IO sur la Tornado House traite d'un problème que les gens n'arrivent pas à anticiper, à savoir faire face aux catastrophes naturelles comme des «probabilités» et d'y réagir avant qu'elles ne surviennent au lieu de réagir seulement aux conséquences. Le projet supprime l'idée d'une maison potentiellement dangereuse et même nuisible et permet de recréer un certain équilibre entre sécurité et nécessités de la vie quotidienne. Le projet de IO peut sauver des vies et éviter les coûts de reconstruction des vies et des communautés après les tempêtes. 

(Source et images : 10 Conception)