Close

Stratégie nationale pour l'architecture

Fleur Pellerin lance aujourd’hui sa « Stratégie nationale pour l’architecture », stratégie qui se veut outil de pilotage de la politique publique dans ce domaine. Elle s’appuie sur les rapports du député Patrick Bloche sur la création architecturale et de Vincent Feltesse, ex-président de la CUB, conseiller à la Présidence de la République, sur l’enseignement et la recherche en architecture, et se construira au travers d’un dialogue "étroit" avec le Conseil national de l’ordre des architectes (Cnoa).

L’ambition de cette démarche est de réaffirmer la valeur ajoutée de l’architecture pour la société et celle de la profession d’architecte dans l’économie de la construction et de la création, en France et sur le plan international. "Il s’agit également de conforter le rôle citoyen de l’architecture au service de tous, au travers de projets, exceptionnels ou quotidiens, pour un cadre de vie de qualité".

Trois groupes de réflexion thématiques seront pilotés par des professionnels, Grands prix nationaux d’architecture ou d’urbanisme et par des lauréats des albums des jeunes architectes et paysagistes :

-"Mobiliser et sensibiliser", dont les travaux seront conduits et animés par les architectes Frédéric Bonnet et Boris Bouchet ; la rapporteure sera Hélène Riblet, inspectrice du patrimoine. 
L’architecture reste une notion trop lointaine dans l’esprit de beaucoup des citoyens. Il faut créer du désir d’architecture. Pour cela, il faut concevoir des actions de sensibilisation à destination du grand public et mener un travail de terrain avec les acteurs concernés, notamment les élus locaux. Cette ambition amènera à définir de nouvelles complémentarités entre acteurs territoriaux, en particulier les conseils régionaux de l’ordre des architectes, les maisons de l’architecture et les CAUE.

-"Innover", dont les travaux seront conduits et animés par les architectes Marc Barani et Marie Zawistowski, et par l’association « Bellastock » ; le rapporteur sera Lorenzo Diez, directeur de l’école nationale supérieure d’architecture de Nancy.
L’architecture est un art en mouvement et en dialogue permanent tant avec la technique qu'avec la vie de la cité. La possibilité d'expérimentations favorisant l'ingéniosité, au bénéfice de la qualité architecturale et du cadre de vie sera étudiée. Le soutien aux écoles d’architectures et à la formation des architectes tout au long de leur vie sera une priorité.

- "Développer", dont les travaux seront conduits et animés par les architectes Paul Chemetov et Lucie Niney ; la rapporteure sera Christine Edeikins, architecte conseil de l’Etat.
Le recours à l’architecte reste trop souvent l’exception alors qu’il devrait être naturel. A l’heure du choc de simplification, il convient de ne pas raisonner par contrainte mais de mettre en valeur l'apport de l’architecte par de nouvelles incitations. Valoriser le savoir-faire des architectes auprès des maîtres d’ouvrages et aménageurs et favoriser l'élargissement de leur champ d’intervention à de nouveaux secteurs de la construction est une nécessité. Soutenir l’exportation de notre architecture vers le marché européen et international est aussi une opportunité à saisir.

Ces travaux seront guidés par un fil rouge : trouver les leviers d’actions pour renforcer le rôle indispensable des architectes pour un urbanisme d’avenir et pour la «fabrique » de la ville durable, en France, en Europe et ailleurs.

Francis Nordemann, architecte DPLG, est nommé Chargé de mission pour animer l’ensemble des travaux de la stratégie nationale pour l’architecture.

La restitution des travaux est prévue en juin 2015.