Close

Que pensent les Français des maisons éco-responsables ?

habitat écologique
Construire une maison écologique fait-il partie d'un effet de mode ou est-ce une réponse à une vraie remise en question de notre rapport au monde, à notre environnement, aux autres ? Nous dirigeons-nous vers une nouvelle forme de l'habitat de demain ? Plus proche des préoccupations d'économie d'énergie, d'économie tout court, face aux difficultés et incertitudes du monde actuel ? Conceptions bioclimatiques, normes BEPOSlabel Effinergie+,... il y a de nombreuses législations et incitations à construire écologique. Mais qu'en pensent les Français aujourd'hui ?
Photo : nid suspendu dans le Morbihan (56) 
 
A l'occasion de la Journée mondiale de l'Architecture ce 5 octobre, qui chaque année, à partir d'un thème de réflexion, s'efforce d'attirer l'attention des professionnels et du public sur les problématiques de développement concernant nos villes et l'habitat humain en général, le site de matching affinitaire géographique, "JeReveduneMaison.com", dévoile la vision et les sentiments des Français (1) sur les trois thèmes majeurs autour de la notion d'habitation éco-responsable : architecture, construction et climat. Pour un Français sur deux, une maison doit être en harmonie avec l'environnement, 79% des Français sont préoccupés par l'impact de leur maison sur le climat et 62% sont prêts à payer plus cher. Nunéro un des régions : la Bretagne !
 
 
L'environnement avant la beauté ou la praticité
 
Les priorités des Français en matière d'habitat semblent avoir changé. En effet, 54% considèrent qu'une maison doit avant toute chose être en harmonie avec l'environnement et répondre aux exigences écologiques. Les personnes qui préfèrent les bâtisses somptueuses et confortables ne sont plus que 27%, juste devant celles pour qui la maison doit juste être pratique et fonctionnelle (19%).
 
Classement
Selon vous, une maison doit avant tout être :
Pourcentage
N°1
En harmonie avec l'environnement et écologique
54%
N°2
Belle, grande et confortable
27%
N°3
Pratique, fonctionnelle, sans fioriture
19%
 
Le choix des finitions et les considérations purement esthétiques sur la construction d'une maison peuvent être bien plus déterminants sur son prix que sa qualité écologique et thermique. Le fait de choisir des finitions haut de gamme annihile les différences de prix entre le conventionnel et l’écologique. Ceci s’explique de deux manières. 
D’une part parce que sur les versions écologiques, certains choix sont plus proches du haut de gamme que du moyen de gamme ; passer de l’un à l’autre est donc proportionnellement moins coûteux. 
Ensuite, parce que les finitions peuvent coûter vraiment très cher. Ainsi, une maison conventionnelle avec des choix de finitions haut de gamme est plus chère qu'une maison écologique normale, alors que le surcoût des finitions n’a strictement rien changé à leurs performances. Il y a donc un choix à faire entre « l’être » et le « paraître ».
 
Maison écologique de Simon Dale au Pays de Galles ©bioalaune.com
 
79% des Français réfléchissent à l'impact de leur habitation sur le climat
 
Que ce soit dans leur recherche ou dans leur choix final, les Français sont particulièrement préoccupés par l'impact que la maison peut avoir sur le climat. Ainsi, plus de 79% déclarent y réfléchir contre 21% qui ne s'en préoccupent pas du tout.
 
Classement
Lorsque vous cherchez ou achetez une maison réfléchissez-vous à son impact surle climat (exemple : réduction des gaz àeffet de serre) ?
Pourcentage
N°1
Oui
79%
N°2
Non
21%
 
 
L'écologie n'est pas une question de prix !
 
Si les Français sont d'accord pour faire des efforts afin de diminuer leur impact sur le climat, ils sont même disposés à en payer le prix ! Ainsi, plus de 62% se déclarent prêts à payer plus cher une maison construite de façon éco-responsable. Les 38% restants, considèrent que le prix de l'immobilier est déjà suffisamment élevé pour ne pas en rajouter.   
 
Classement
Êtes-vous prêt à payer plus cher une maison éco-responsable ?
Pourcentage
N°1
Oui, c'est important !
62%
N°2
Non, les maisons sont déjà suffisamment chères
38%
 
Quant à savoir combien les Français sont disposés à payer en plus, 54% déclarent être prêts à augmenter leurs coûts de 2 à 5%. 27% iront jusqu'à 1% de plus et 18% pour plus de 5% de surcoût.
 
Classement
Si oui, quel surcoût seriez-vous prêt àpayer ?
Pourcentage
N°1
Entre 2 et 5% de plus
54%
N°2
Jusqu'à 1% de plus
27%
N°3
Plus de 5%
18%
 
Un comparatif économique maisons écologiques vs maisons conventionnelles très précis est paru sur fiabitat.com par Ugo Degrigny, son co-fondateur : un site consacré à la performance énergétique des constructions, où les publications sont regroupées par dossiers thematiques et couvrent l'ensemble des sujets liés à la construction passive et écologique et la rénovation énergétique. Leur conclusion était que les frais annexes sont souvent plus élevés pour la construction écologique, ce qui s’explique par le travail de réflexion préalable nécessaire : si on veut construire performant, ça ne s’improvise pas. Construire "écologique" ne doit pas se calculer en « surcoût », mais bel et bien en investissement, car la performance des maisons n’est pas du tout équivalente et ce coût plus élevé se rentabilise sur le moyen et long terme.
 
La différence de frais entre la maison conventionnelle et la maison écologique tient à deux choses : la durabilité de matériaux, et les choix techniques de mise en oeuvre.
La version conventionnelle utilise de nombreux éléments qui sont très performants, mais peu durable et qui ne peuvent pas être réparés. Arrivés en fin de vie, il faut les jeter et les remplacer complètement. C’est par exemple le cas des fenêtres en plastique et des doubles vitrages.
Les choix techniques ont également une importance capitale sur le long terme : ainsi choisir d’utiliser pour l’isolation des matériaux qu’il faut protéger avec un pare-vapeur complètement étanche n’est pas malin si on souhaite conserver les performances longtemps, car l’usage même du lieu va tendre à dégrader les propriétés de cet assemblage. En construction écologique, les choix techniques sont faits non plus par rapport à la facilité industrielle ou commerciale de distribution du produit, mais par rapport à sa performance et sa durabilité une fois en place, même si la pose est un peu plus longue (ce qui n’est pas forcément le cas de toute façon).
 
Où doit-on œuvrer pour le climat ?
 
A cette question, les Français sont partagés : ceux majoritaires qui considèrent à 48% que ce sont les agglomérations qui doivent travailler dans cette voie, ceux à 44% qui pensent que ce sont aux villes de faire des efforts et les 8% qui optent plus pour les villages.
 
Classement
Selon vous, quels environnements doivent le plus œuvrer en faveur du climat ?
Pourcentage
N°1
Les agglomérations
48%
N°2
Les villes
44%
N°3
Les villages
8%
 
Qui doit travailler dans cette voie ?
 
En ce qui concerne les acteurs de cette prise de conscience climatique, les Français pensent que les constructeurs sont les premiers à devoir agir à 35%. Ils sont suivis de l'Etat à 30% puis des architectes à 22%, des acheteurs 11% et des portails et agents immobiliers à 2%.
 
Classement
Quels acteurs doivents'impliquer davantage dans cette voie ?
Pourcentage
N°1
Les constructeurs
35%
N°2
L'état
30%
N°3
Les architectes
22%
N°4
Les acheteurs
11%
N°5
Les portails et les agents immobiliers
2%
 
Néanmoins, sans attendre que des solutions viennent "des autres", de plus en plus de français optent pour des solutions écologiques individuelles dans leur maison : installation de petites éoliennes dans le jardin ou de panneaux photovoltaïques sur le toit, récupération des eaux de pluies, construction sur pilotis, murs enduits à la chaux, fondements en bois, réfrigérateur alimenté par le froid des fondations, laine de bois pour l’acoustique, etc. Et d'autres sont passés à la vitesse supérieure en habitant une maison entièrement conçue sur de multilples concepts écologiques.
 
Située aux abords d'un village de Charente-Maritime, maison atypique par sa forme compacte dite "écoquille", ses qualités sanitaires et sa faible empreinte écologique, tant pour sa construction que pour son fonctionnement.
 
Cartographie des régions sensibles aux maisons éco-responsables
 
"JeReveduneMaison.com" a également analysé plus d'un million de maisons sur l'ensemble du territoire français selon des critères et mots clés spécifiques aux caractères "éco-responsable" des biens : "basse consommation", "BBC", "bioclimatique", "écologique", "géothermique", "maison passive", "panneaux solaires" et "pompe à chaleur".
Cette analyse permet d'établir un classement des régions selon deux critères : les régions ayant le plus grand nombre de maisons écologiques et le pourcentage de maisons écologiques dans chaque région en comparaison du nombre de maisons classiques.
 
Une présence de maisons écologiques plus forte en Bretagne : Avec 4% d'habitations écologiques, la Bretagne arrive en tête du classement, juste devant l'Alsace et les Pays de la Loire.
En revanche, la Picardie, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et le Nord-Pas-de-Calais sont en dernière position avec seulement 1% de maisons écologiques.
 
Classement
Régions
Pourcentage de maisons écologiques
N°1
Bretagne
4%
N°2
Alsace
4%
N°3
Pays de la Loire
4%
N°4
Franche-Comté
3%
N°5
Rhône-Alpes
3%
N°6
Centre
3%
N°7
Lorraine
2%
N°8
Poitou-Charentes
2%
N°9
Midi-Pyrénées
2%
N°10
Haute-Normandie
2%
N°11
Bourgogne
2%
N°12
Limousin
2%
N°13
Auvergne
2%
N°14
Basse-Normandie
2%
N°15
Languedoc-Roussillon
2%
N°16
Champagne-Ardenne
2%
N°17
Corse
1%
N°18
Île-de-France
1%
N°19
Aquitaine
1%
N°20
Picardie
1%
N°21
Provence-Alpes-Côte d'Azur
1%
N°22
Nord-Pas-de-Calais
1%
 
Top 3 des régions
 
Par rapport au total national, trois régions comptabilisent le plus grand nombre de maisons écologiques : la région Rhône-Alpes, l'Île-de-France et les Pays de la Loire.
 
Top 3 des régions ayant le plus grand nombre de maisons écologiques
N°1
Rhône-Alpes
N°2
Île-de-France
N°3
Pays de la Loire
 
 
 
(1) Méthodologie : questionnaire envoyé via emailing en septembre 2015, sur une base de 5.000 personnes réparties sur l'ensemble du territoire français.
 
A propos de "JeReveduneMaison.com"
"JeReveduneMaison.com" accompagne les clients français et anglophones sur leurs projets d'acquisition. De la détection du besoin à la contractualisation du projet de résidence, "JeReveduneMaison.com" se positionne côté acheteur :
- Tout l'immobilier sur une seule plateforme avec une base de plusieurs millions d'annonces qui représentent 95% des biens immobiliers proposés à la vente en France
- le moteur de recherche le plus puissant du web immobilier : la technologie développée par "JeReveduneMaison.com" permet d'identifier instantanément les biens immobiliers les plus pertinents pour chaque utilisateur, en fonction de critères très précis (temps de trajet, type de biens, époque de construction, environnement, éléments de charme, etc.).
- Un service personnalisé pour accompagner le client à toutes les étapes de son projet : obtention d'informations sur les biens les plus intéressants, organisation de visites 100% utiles, assistance à la négociation, démarches juridiques jusqu'à l'achat final.
Fondée en janvier 2014  par Stéphane Buthaud et Eric Chatry, " JeReveduneMaison.com" compte une équipe de 15 personnes basées à Paris et en province.